Ouvrir le menu principal

Gare de Mulhouse-Nord

gare ferroviaire française

Mulhouse-Nord
Image illustrative de l’article Gare de Mulhouse-Nord
Localisation
Pays France
Commune Mulhouse
Coordonnées géographiques 47° 45′ 42″ nord, 7° 19′ 15″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Triage
Fret SNCF
Technicentre Alsace
Caractéristiques
Ligne(s) Lutterbach à Rixheim
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mulhouse-Nord

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Mulhouse-Nord

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
Mulhouse-Nord

Géolocalisation sur la carte : Mulhouse

(Voir situation sur carte : Mulhouse)
Mulhouse-Nord

La gare de Mulhouse-Nord est une gare de triage française, située sur le territoire de la commune de Mulhouse dans le Haut-Rhin.

Situation ferroviaireModifier

La gare de Mulhouse-Nord est située au point kilométrique (PK) 3,789 de la ligne de Lutterbach à Rixheim.

HistoireModifier

La gare de triage de Mulhouse-Nord est ouverte en 1899, par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL). Le site comportait également un dépôt de locomotives et une gare aux marchandises[1].

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale.

Le , la SNCF devient concessionnaire des installations ferroviaires de Mulhouse. Cependant, après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945).

Dans les années 1950, les effectifs de ce dépôt étaient de 110 engins, dont des 141 R, des 040 D et des 050 B[2].

En 1965, le triage de Mulhouse-Nord expédiait en moyenne 1 400 wagons par jour. Affecté au régime ordinaire (RO), il gère la zone frontière entre l'Alsace et la Suisse, ainsi que le trafic des mines de potasse d'Alsace[3].

Au début des années 1970, les premières locomotives destinées au musée français du Chemin de fer sont stockées à l'ancien dépôt de Mulhouse-Nord.

Les deux rotondes de l'ancien dépôt sont démolies entre 1985 et 1987[4].

En juin 1994, le triage de Mulhouse-Nord avait expédié 19 481 wagons[5].

La Compagnie nouvelle de conteneurs (CNC) disposait d'un terminal de transport combiné, équipé d'un portique de manutention, à Mulhouse-Nord. Celui-ci est fermé au début des années 2000[6].

L'équipe « Maintenance Wagons » du technicentre Alsace est installée au triage de Mulhouse-Nord. Forte de 50 techniciens, elle assure la maintenance et l'entretien des wagons SNCF et particuliers[7].

Dans la nuit du 18 au 19 mai 2019, un incendie ravage 8 000 des 12 000 m2 d'un entrepôt que comporte le site, près de la rue Josué-Hofer ; des locaux, qui s'y trouvent (et que la SNCF loue à diverses entreprises telles que Mercato et Ucar), sont détruits. L'ancien bâtiment administratif (situé du côté de la rue de Colmar), jouxtant cet entrepôt, est également touché en toiture[8].

Le , un wagon vide déraille et percute un wagon chargé de butadiène. L'incident n'a pas fait de blessé et aucune fuite n'a été déclarée, mais une cellule de crise a tout de même été mise en place par le service départemental d'incendie et de secours du Haut-Rhin[9].

CaractéristiquesModifier

Le triage s'étend sur environ 2,7 km de long pour 400 mètres de large[10].

La gare est ouverte au trafic en wagon isolé[11].

Le document de référence du réseau ferré national (DRR) de 2019 indique que la cour marchandises de Mulhouse-Nord est « accessible après diagnostic et remise en état éventuelle ». Ce même document précise que la gare dessert 2 installations terminales embranchées (ITE)[12].

Notes et référencesModifier

  1. Site Elsassbahn.
  2. EC 64, « Re: Liste (exhaustive) des dépôts Est et AL », sur lrpresse.com, (consulté le 2 mai 2016).
  3. à propos du RA et du RO, p. 2, sur le forum LR Presse (consulté le ).
  4. Les rotondes sont encore visibles sur une prise de vue datée du , sur le site Géoportail ; elles ont en revanche disparu sur une prise de vue datant du .
  5. « La gare de triage de Woippy », Marc Lomazzi, sur raconte-moi-woippy.net.
  6. Portiques de manutention, p. 4, sur le forum LR Presse (consulté le ).
  7. Les Saisons d'Alsace, DNA, « La grande histoire du train », , p. 21.
  8. « Enorme incendie gare du Nord : 8000 m² d'entrepôts détruits par le feu », sur lalsace.fr, 18 – (consulté le 21 juin 2019).
  9. Alain Cheval, « Mulhouse : le wagon déraille et percute une citerne de produits chimiques, pas de risque annoncé », sur dna.fr, (consulté le 21 juin 2019).
  10. Distances mesurées grâce à Google Earth.
  11. Information vérifiée le 28 novembre 2016 sur Gares wagon isolé offre MLMC.
  12. DRR - Horaire de service 2019, Annexe 8.1 - Liste des terminaux de marchandises et Annexe 8.4 - Localisation des installations terminales embranchées, sur le site de SNCF Réseau (consulté le 9 janvier 2019).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • « Mulhouse-Nord : triage automatisé à l’horizon 1984 », La Vie du Rail, no 1911,‎ .
  • A. Strub et B. Grotzinger, « Le triage de Mulhouse-Nord », Revue générale des chemins de fer, Paris, HC Editions, no 5,‎ , p. 323-328 (ISSN 0035-3183, résumé).
  • G.G., « Mulhouse SNCF / Refonte du triage de Mulhouse nord : La gare sur une voie d'évitement », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ (ISSN 1760-4931, résumé).

Articles connexesModifier

Lien externeModifier