Ouvrir le menu principal

Gare de Mouscron

gare ferroviaire belge

Mouscron
Image illustrative de l’article Gare de Mouscron
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Mouscron
Quartier centre-ville
Adresse Place de la gare
7700 Mouscron
Coordonnées géographiques 50° 44′ 24″ nord, 3° 13′ 40″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Marchandises
Caractéristiques
Ligne(s) ferroviaires :
75, Gand-Saint-Pierre à Mouscron (frontière)
75A, Mouscron à Froyennes
de tramway :
KMx Courtrai - Mouscron (HS)
MM Mouscron - Geluwe (HS)
MP Mouscron La Planche (HS)
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont 2 centraux)
Altitude 40 m
Historique
Mise en service 24 octobre 1842
Correspondances
Bus voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Mouscron

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

(Voir situation sur carte : Hainaut)
Mouscron

La gare de Mouscron (en néerlandais station Moeskroen) est une gare ferroviaire belge de la ligne 75, de Gand-Saint-Pierre à Mouscron (frontière), située à proximité du centre de la ville de Mouscron dans la province de Hainaut en Région wallonne.

Elle est mise en service en 1842 par l'administration des chemins de fer de l'État Belge. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC) et Heure de pointe (P). C'est également une gare ouverte au service des marchandises.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 40 mètres d'altitude, la gare de Mouscron est située au point kilométrique[1] (PK) 54,283 de la 75, Gand-Saint-Pierre à Mouscron (frontière), entre la gare de Courtrai et la frontière entre la Belgique et la France, la gare de Tourcoing est la première gare française de la ligne de Fives à Mouscron (frontière). C'est une gare de bifurcation avec la ligne 75A, de Mouscron à Froyennes, avant la gare de Herseaux. Elle dispose d'un faisceaux de voies pour les trains de marchandises.

 
Intérieur de la gare.

HistoireModifier

La station de Mouscron est inaugurée le dimanche 14 août 1842[2] et mise en service le 24 octobre de la même année par l'administration des chemins de fer de l'État-Belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Courtrai à Mouscron de la ligne de Gand à la frontière française et Lille, et l'embranchement de Mouscron à Tournai. La section jusqu'à la frontière et la ligne française par Tourcoing est ouverte le 6 novembre 1842[3]. L'inauguration officielle des lignes et des gares, notamment celle de Mouscron, a lieu le 14 novembre 1842, elle est suivie d'une cérémonie officielle, à Tournai, en présence du roi Léopold Ier de Belgique[4]. Pour des raisons de sécurité il n'y a pas de circulation de trains appartenant à des administrations différentes sur une même ligne, les trains belges et français s'arrêtent donc de part et d'autre de la station. Situation identique à celle de la gare de Quiévrain[5].

La situation favorable de la gare, nœud ferroviaire des relations « entre le Hainaut, les Flandres et le bassin industriel français du Nord », et gare frontière d'une ligne internationale, permettent le développement de la ville et de ses installations ferroviaires[4].

Cette gare de style néo-classique, dont l'architecte n'est pas connu, était à l'origine un très large édifice d'un seul étage[6] constitué de 21 travées coiffées d'arcs en plein cintre sous une toiture à croupes continue en zinc. Le corps central, surmonté d'une balustrade décorée de deux vasques, est constituée de trois travées servant de portail, marqué de pilastres à refends. Il est flanqué de part et d'autre par des ailes comptant neuf travées, elles-mêmes prolongées par deux pavillons séparés comptant huit travées à arcs en plein cintre[7].

Par la suite, le corps central fut surhaussé d'un niveau sous bâtière, avec des fenêtres rectangulaires qui, bien que plus tardif, ressemble fort au corps central de gares édifiées à la même période.

En 1967, d'importants travaux de réhabilitation et de modernisation permettent la mise en valeur de l'architecture des trois bâtiments principaux et un réaménagement fonctionnel de leurs utilisations. L'espace voyageurs est regroupé et les cheminots disposent d'installations modernes et centralisées[4].

Actuellement, le bâtiment de la gare de Mouscron est l'un des plus anciens de Belgique encore en activité[8].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare[9] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite. Un buffet est présent en gare.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

DesserteModifier

Mouscron est desservie par des trains InterCity (IC), Omnibus (L) et Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur les lignes 94 (Bruxelles - Hal - Mouscron) et 75 (Gand - Mouscron - Lille-Flandres)[10] (voir brochure SNCB en lien externe).

En semaine, la desserte comprend les trains suivants :

Les weekends, la desserte est constituée par :

  • des IC qui circulent entre Mouscron et Liers
  • des IC reliant Lille-Flandres à Courtrai qui poursuivent ensuite vers Anvers-Central
  • un unique train P entre Mouscron et Louvain-la-Neuve le dimanche soir

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[9]. Elle est desservie par des bus de la Société régionale wallonne du transport (TEC), des réseaux De Lijn et Ilévia.

Service des marchandisesModifier

La gare de Mouscron dispose des infrastructures et du personnel permettant l'accueil des trains de marchandises.

Notes et référencesModifier

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 22/40 (3,63 Mo) (consulté le 23 avril 2012).
  2. Jules Debaes, Robert Vandenberghe, Mouscron 1789-1945, itinéraire du village paysan à la cité industrielle, Mémoires de la société d'histoire de Mouscron et de la région, 1991
  3. (nl) Site Archive Pandora, 75 Gent St Pieters - Kirtruhk - Lille (F) lire (consulté le 25 avril 2012).
  4. a b et c (nl) Site Rixke Rail's Archives, Rixke, Deux nouvelles gares : Landen et Mouscron, article du 29 juin 2011 ayant pour source la revue Le Rail de juin 1967, lire (consulté le 25 avril 2012).
  5. (nl) Site quartam.on-rev, Mouscron/Moeskroen lire (consulté le 25 avril 2012).
  6. http://users.skynet.be/garesbelges/mouscron.htm
  7. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 180
  8. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome II : 1914 - 2003, Turnhout, Brepols, , p. 189
  9. a et b Site SNCB Mobility : Mouscron lire (consulté le 23 avril 2012).
  10. Site SNCB : Fiche horaire (brochure) lignes 94 et 75 lire (consulté le 23 avril 2012).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Lille-Flandres Tourcoing IC Courtrai Courtrai
ou Anvers-Central
Namur Herseaux IC
(en semaine)
Terminus
ou Courtrai
Terminus
ou Courtrai
Saint-Nicolas
ou Termonde
ou Ath
Herseaux IC
(en semaine)
Courtrai Courtrai
Liers
ou Namur
Herseaux IC
(week-ends et fériés)
Terminus Terminus
Mons Herseaux L
(en semaine)
Terminus Terminus
Schaerbeek
ou Tournai
Herseaux P Terminus Terminus
Terminus Terminus P
(week-ends et fériés)
Herseaux Louvain-la-Neuve