Ouvrir le menu principal

Gare de Marseille-en-Beauvaisis

gare française

Marseille-en-Beauvaisis
Image illustrative de l’article Gare de Marseille-en-Beauvaisis
Desserte par un TER (rame X 73500).
À gauche, l'ancien bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Marseille-en-Beauvaisis
Adresse Rue de la Gare
60690 Marseille-en-Beauvaisis
Coordonnées géographiques 49° 34′ 15″ nord, 1° 57′ 17″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
• Commune de Marseille-en-Beauvaisis (ancien BV)
Exploitant SNCF
Service TER Hauts-de-France
Caractéristiques
Ligne(s) Épinay-Villetaneuse au Tréport-Mers
Voies 1
Quais 1
Transit annuel 36 504 voyageurs (2015)
Altitude 112 m
Correspondances
Autocars et taxis voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Marseille-en-Beauvaisis

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Marseille-en-Beauvaisis

Géolocalisation sur la carte : Oise

(Voir situation sur carte : Oise)
Marseille-en-Beauvaisis

La gare de Marseille-en-Beauvaisis est une gare ferroviaire française de la ligne d'Épinay - Villetaneuse au Tréport - Mers, située sur le territoire de la commune de Marseille-en-Beauvaisis, dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

C'est un point d'arrêt sans personnel de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservi par des trains régionaux du réseau TER Hauts-de-France.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 112 mètres d'altitude, la gare de Marseille-en-Beauvaisis est située au point kilométrique (PK) 100,078 de la ligne d'Épinay - Villetaneuse au Tréport - Mersvoie unique), entre les gares ouvertes de Saint-Omer-en-Chaussée et de Grandvilliers. En direction de cette dernière, s'intercalent les tunnels de Marseille-en-Beauvaisis (celui en service ayant une longueur de 358 m), puis les gares fermées de Fontaine-Lavaganne et de Grez - Gaudechart.

HistoireModifier

 
La gare de Marseille-le-Petit,
vers 1909.

En 1881, la recette de la « station de Marseille » est de 46 712,64 francs, soit une diminution de 1 898,78 fr par rapport à l'année précédente (où elle était de 44 813,86 fr)[1].

En 1883, la Compagnie des chemins de fer du Nord explique pourquoi elle ne peut rétablir l'arrêt, supprimé en 1882, du train express qui circule pendant l'été entre Paris et Le Tréport. Les voyageurs vont maintenant le prendre à Grandvilliers, où il dépasse le train de marchandises qui le précède. La Compagnie précise que, pour l'été suivant, il est prévu un arrêt à Marseille de l'express lors de son retour du Tréport à Paris, toujours pour des raisons de croisement sur la voie unique[2].

En 2007, la gare est quotidiennement desservie par six aller-retours. C'est un simple arrêt, doté d'un quai, d'un abri pour les voyageurs, d'un distributeur de billets et d'un panneau d'affichage. Elle ne permet plus de croisement des trains et est dépourvue de signalisation (bien qu'un ancien sémaphore, désaffecté, existe alors en direction de Grandvilliers). Toutefois, un aiguillage subsiste côté nord et permet l'accès à une courte voie, peut-être utilisée pour l'entretien des installations. De même, le poste d'aiguillage « Y » n'a pas été démonté, mais ne semble plus commander d'appareils. En 2017, ces installations ne subsistent plus.

En 2015, la SNCF estime la fréquentation annuelle de cette halte à 36 504 voyageurs[3].

En 2017, le bâtiment voyageurs, désaffecté (fermé au public depuis plus de dix ans), qui fut également la maison du chef de gare, est mis en vente au prix d'un euro symbolique[4]. Le conseil municipal de Marseille-en-Beauvaisis décide, en juin de la même année, de l'acquérir sans avoir défini son futur usage[5].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte de la SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[6].

DesserteModifier

Marseille-en-Beauvaisis est desservie par des trains TER Hauts-de-France, qui effectuent des missions entre les gares de Beauvais et d'Abancourt ou du Tréport - Mers. Les dimanches et jours fériés, la halte est reliée à Paris-Nord par un aller-retour[6].

IntermodalitéModifier

Le stationnement de véhicules est possible à proximité de l'ancien bâtiment voyageurs.

En complément de la desserte ferroviaire, la halte est desservie par des autocars TER[6]. Elle est en outre le point de rabattement du Taxi TER à la demande, depuis Fontaine-Lavaganne, Grez et Gaudechart, ce qui permet d'assurer la correspondance avec les trains et autocars TER en provenance ou à destination de Beauvais[6].

Galerie de photographiesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Conseil général du département de l'Oise, « Ligne de Saint-Omer à Abancourt », dans Rapports et délibérations, 1882/08, pp. 220-221 ; lire (consulté le ).
  2. Conseil général du département de l'Oise, « Chemin de fer de Saint-Omer à Abancourt : arrêt du train express à Marseille », dans Rapports et délibérations, 1883/04, pp. 26-27 ; lire (consulté le ).
  3. « SNCF Open Data : Fréquentation en gares », sur data.sncf.com (consulté le 18 mai 2017).
  4. « La gare de Marseille-en-Beauvaisis à vendre pour un euro! », sur courrier-picard.fr, (consulté le 18 mai 2017).
  5. « La municipalité achète le bâtiment de la gare », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3452,‎ , p. 10.
  6. a b c et d Site SNCF TER Picardie, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Halte ferroviaire de Marseille-en-Beauvaisis ; lire (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Beauvais Saint-Omer-en-Chaussée TER Hauts-de-France Grandvilliers Abancourt
ou Le Tréport - Mers
Paris-Nord Saint-Omer-en-Chaussée TER Hauts-de-France
(week-ends et fériés)
Grandvilliers Le Tréport - Mers