Gare de Limours

gare ferroviaire française

Limours-PO
Image illustrative de l’article Gare de Limours
Ancien bâtiment voyageurs de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Limours
Adresse Rue de Rambouillet
Coordonnées géographiques 48° 38′ 43″ nord, 2° 03′ 57″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Municipalité de Limours
Services fermée et désaffectée
Altitude 156 m
Historique
Mise en service 26 août 1867
Fermeture 1er juillet 1939
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Limours-PO
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Limours-PO
Géolocalisation sur la carte : Essonne
(Voir situation sur carte : Essonne)
Limours-PO

La gare de Limours-PO était une gare ferroviaire française de la ligne de Sceaux, située sur le territoire de la commune de Limours, dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

La gare de Limours ne doit pas être confondue avec la gare de Limours-État, qui était une gare de la ligne de Paris à Chartres par Gallardon.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 156 mètres d'altitude, la gare terminus de Limours-PO était située au point kilométrique (PK) 37,8 de la ligne de Sceaux, après l'ancienne halte de Boullay-lès-Troux.

Le tronçon terminal à voie unique qui débute au PK 29,4 après la gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse est déclassé et transformé en voie verte.

HistoireModifier

Après le rachat de la ligne de Sceaux en 1857, la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) prolonge la ligne par un tronçon à voie unique de Saint-Rémy-lès-Chevreuse à Limours, nouveau terminus. Le prolongement et la nouvelle gare sont inaugurés le [1]. Elle est ouverte au trafic des marchandises en 1871[2].

En , la voie large du système Arnoux est mis à l'écartement standard de 1 435 mm[1].

La ligne est électrifiée jusqu'à Saint-Rémy-lès-Chevreuse le . La Compagnie du PO, qui a réalisé les travaux, remet ensuite la ligne à la Société des transports en commun de la région parisienne[1]. Sur le tronçon terminal à voie unique, qui n'a pas été électrifié, la Compagnie met en service un autorail Renault VH qui fait la navette entre les gares de Saint-Rémy-lès-Chevreuse et Limours. Peu rentable, le tronçon est fermé le [2] et la desserte de Limours est remplacée par un service routier.

Les rails sont déposés par l'occupant allemand dans les années 1940.

Après le chemin de ferModifier

Depuis, le bâtiment voyageurs est occupé par les services techniques de la commune. Une remise pour les locomotives a été réaménagée par une entreprise privée et le château d'eau a été transformé en bureau[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c François Caron, « La ligne de Sceaux, laboratoire de la « science ferroviaire » », Revue d’histoire des chemins de fer [En ligne], no 38, 2008, mis en ligne le 10 mai 2011, lire (consulté le 15 août 2012).
  2. a et b Site topic-topos, Ancienne gare, Limours lire (consulté le 15 août 2012).
  3. Site de la commune de Limours, Le patrimoine ferroviaire : la ligne de Sceaux lire (consulté le 15 août 2012).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier