Ouvrir le menu principal

Gare de Liège-Carré

gare ferroviaire belge

Liège-Carré
Image illustrative de l’article Gare de Liège-Carré
Les quais de la gare de Liège-Carré
Localisation
Pays Belgique
Ville Liège
Quartier administratif Centre
Adresse Rue Pouplin
4000 Liège
Coordonnées géographiques 50° 38′ 26″ nord, 5° 33′ 43″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Suburbaib (S)
Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 34, Liège à Hasselt
Voies 2
Quais 2
Altitude 80 m
Historique
Mise en service 1er septembre 1877
Fermeture 1930 (bv actuel)
Correspondances
Bus voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Liège-Carré

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Liège-Carré

La gare de Liège-Carré, anciennement gare de Liège-Jonfosse, est une gare ferroviaire belge de la ligne 34, de Liège à Hasselt, située à proximité du centre-ville de Liège, capitale économique de la région wallonne et chef-lieu de la province de Liège.

Elle est mise en service en 1877 par l'État Belge. C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S), Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P).

Depuis 2018, la gare se nomme gare de Liège-Carré[1].

Situation ferroviaireModifier

Établie à 80 mètres d'altitude, la gare de Liège-Carré est située au point kilométrique (PK) 1,80 de la ligne 34, de Liège à Hasselt, entre les gares de Liège-Guillemins et de Liège-Saint-Lambert. Elle est également encadrée par les tunnels de Saint-Gilles (645 m) et Saint-Martin (735 m).

HistoireModifier

La halte de Liège-Jonfosse est mise en service le par l'État Belge, lorsqu'il ouvre à l'exploitation la ligne dite de « petite ceinture » créée pour relier la nouvelle gare centrale de Liège avec la ligne de la Compagnie du chemin de fer du Liégeois-Limbourgeois qui rejoignait la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas près d'Eindhoven[2]. Un important[2] bâtiment voyageurs est créé en 1881[3].

Fermé en 1930, le bâtiment voyageurs est investi la même année par les archives de l'État à Liège, il sera de nouveau sans affectation après leur départ pour un nouveau site plus fonctionnel en 1988[4]. En 1996, il est racheté par Fabrice Lamproye, Denis Lamalle et Pascal Levenstond qui le reconvertissent en un lieu culturel qu'ils dénomment la Soundstation[5]. Le complexe, intégrant notamment café, restaurant, salle de concert, studio d'enregistrement et salles d'exposition, devient un lieu incontournable de la vie culturelle et musicale de Liège avant d'être fermé en 2008 pour un différend entre les associés[6].

En 2009, la gare qui a subi des dépréciations est fermée par une grille métallique rehaussée par des fils barbelés[7] afin de protéger les quais hors des heures de desserte. Fin janvier 2012, son bâtiment voyageurs est toujours à vendre[8]. Il a depuis été rénové et transformé en un ensemble de logements étudiants (kots) dénommé "Studentstation".

En 2018, la gare prend le nom de gare de Liège-Carré[1].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte[9] SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre.

DessertesModifier

Liège-Carré est desservi par des trains InterCity (IC), Suburbains (S), Omnibus (L) et d'Heure de pointe (P) de la SNCB[10].

SemaineModifier

Liège-Carré est desservie par six dessertes régulières cadencées à l’heure (sauf celle vers Luxembourg) :

Il existe aussi quelques trains supplémentaires en heure de pointe :

  • un unique train P de Herstal à Gouvy (le matin)
  • un train P de Liège-Saint-Lambert à Bomal (vers midi)
  • un train S41 supplémentaire de Welkenraedt à Liège-Saint-Lambert (le matin)
  • deux trains P de Gouvy à Liège-Saint-Lambert (le matin)
  • un train P entre Rochefort-Jemelle et Liège-Saint-Lambert (le matin, retour l’après-midi)
  • trois trains P de Liège-Saint-Lambert à Gouvy (l’après-midi)
  • un train S41 supplémentaire de Liège-Saint-Lambert à Eupen (l’après-midi)

Week-ends et fériésModifier

La desserte se compose des trains suivants :

  • des trains IC-09 entre Anvers-Central et Liège-Guillemins via Hasselt (toutes les heures)
  • des trains IC-25 entre Liers et Mouscron (toutes les heures)
  • des trains IC-33 entre Liers et Luxembourg (toutes les deux heures)
  • des trains L entre Liers et Marloie (toutes les deux heures)
  • des trains S41 entre Herstal et Verviers-Central (toutes les heures)
  • des trains S42 entre Liers et Flémalle-Haute (toutes les heures)
  • un unique train P qui relie Arlon à Liège-Saint-Lambert (le dimanche soir)

IntermodalitéModifier

Le stationnement des véhicules est possible à proximité.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « La SNCB rebaptise les gares de Liège-Jonfosse et Liège-Palais », Le soir,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Éric Sainte, « L34 : Historique de la Petite ceinture liégeoise », dans Correspondance, bulletin trimestriel de l'association Liégeoise des amateurs de chemins de fer asbl, Albert Collin, Liège, avril-mai-juin 2003 pp. 14-18 lire (consulté le 13 mars 2012).
  3. Thérèse Cortembos, Liège, éditions Mardaga, 2004 (ISBN 9782870098813), p. 86 lire (consulté le 13 mars 2012).
  4. Site lalibre.be Lily Portugaels, En 1988, les archives débarquaient à Cointe, article du 5 novembre 2007 lire (consulté le 13 mars 2012).
  5. Ricardo Gutierrez, « Reconversion culturelle pour Jonfosse », Le Soir,‎ , p. 18 (lire en ligne)
  6. Joel Matriche, « Discrète Soundstation », Le Soir,‎ (lire en ligne)
  7. « Liège : l’entrée de la gare de Jonfosse fait peur », La Meuse,‎ (lire en ligne)
  8. Site dhnet.be, Une gare trop chère ?, article du 26 janvier 2012 lire (consulté le 13 mars 2012).
  9. Site SNCB, Gare de Liège-Jonfosse lire (consulté le 13 mars 2012).
  10. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 11 décembre 2018)

Voir aussiModifier