Ouvrir le menu principal

Gare de La Rochelle-Porte Dauphine

gare française

La Rochelle-Porte-Dauphine
Image illustrative de l’article Gare de La Rochelle-Porte Dauphine
Gare de La Rochelle-Porte Dauphine
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville La Rochelle
Coordonnées géographiques 46° 10′ 03″ nord, 1° 09′ 08″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Nouvelle-Aquitaine
Caractéristiques
Ligne(s) La Rochelle-Ville à La Rochelle-Pallice
Voies 2
Quais 1
Altitude 4 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Rochelle-Porte-Dauphine

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
La Rochelle-Porte-Dauphine

Géolocalisation sur la carte : La Rochelle

(Voir situation sur carte : La Rochelle)
La Rochelle-Porte-Dauphine

La gare de La Rochelle-Porte Dauphine est l'une des deux gares ferroviaires française de la ville de La Rochelle. Elle se situe à l'extrémité Est de l'hyper-centre ville, non loin de la porte Dauphine, de la piscine municipale, de la cité administrative et des lycées du centre.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Cette halte est située au point kilométrique 2,5 de la ligne de La Rochelle-Ville à La Rochelle-Pallice. Son altitude est de 4 m.

HistoriqueModifier

Conjointement à l’ouverture du port de la pallice[1], une ligne ferroviaire fut mise en service entre la gare de La Rochelle et la Pallice en 1891. Elle était destinée aux échanges de marchandises entre les installations portuaires et le reste du réseau ferré, ainsi qu’au transport des voyageurs, qui furent 65 000 à l’utiliser durant l’année 1896. Au niveau local, cette ligne desservait différents secteurs que traverse la ligne via les haltes à Porte-Royale, Porte-Dauphine, Jéricho-La Trompette, la Ferté, Saint-Maurice, Vaugoin et la Pallice. Comme dans le reste du département, les gares secondaires comme la porte Dauphine ou la porte Royale disparaissent au cours du XIXe siècle.

La réutilisation du site comme celui de la porte Royal est réapparue au début du siècle dans la perspective de recréer le tramway, mais l’échec de la candidature aux Jeux olympiques ont stoppé le projet. Avec le transfert de la gestion des TER aux Régions, un projet de liaison périurbaine entre Rochefort et La Rochelle est lancé, complété avec la réouverture d'anciennes gares ou la création de haltes ferroviaires.

Le site de la porte Dauphine est réaménagé et partiellement rénové au cours de l'année 2008[2]. Création d’un quai et glissement de la voie actuelle, remise en état de l’escalier d’accès, aménagement d’un ascenseur, ajout de mobiliers (abri voyageurs, sièges…) et installation d’un distributeur de billets.

La gare a été inaugurée le 18 décembre 2008 en présence du député-maire de La Rochelle, Maxime Bono, de la présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal et de nombreux élus[3].

La gareModifier

Cette gare s'ajoute au réseau de gares de la desserte cadencée TER entre La Rochelle et Rochefort, et constitue le terminus nord de celle-ci.
La desserte TER entre ces deux villes, empruntant la ligne de Nantes-Orléans à Saintes qui draine le cœur d'un pôle semi-urbain d'environ 300 000 habitants, est l'une des plus utilisées de la région Poitou-Charentes.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier