Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Gare de Hombourg-Budange ou Gare de Hombourg (Belgique).

Hombourg-Haut
Image illustrative de l’article Gare de Hombourg-Haut
Ancien bâtiment voyageurs et entrée de la halte.
Localisation
Pays France
Commune Hombourg-Haut
Adresse Rue du chemin de fer
57470 Hombourg-Haut
Coordonnées géographiques 49° 07′ 34″ nord, 6° 46′ 28″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Grand Est
Caractéristiques
Ligne(s) Rémilly à Stiring-Wendel
Voies 2
Quais 2 (dont un en position centrale)
Altitude 230 m
Historique
Mise en service 16 novembre 1851
Correspondances
Cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Hombourg-Haut

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Hombourg-Haut

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Hombourg-Haut

La gare de Hombourg-Haut est une gare ferroviaire française de la ligne de Rémilly à Stiring-Wendel, située sur le territoire de la commune de Hombourg-Haut dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Elle est mise en service en 1851 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains TER Grand Est.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 230 mètres d'altitude, la gare de Hombourg-Haut est située au point kilométrique (PK) 34.502 (altitude de la ligne de Rémilly à Stiring-Wendel, entre les gares de Saint-Avold et de Béning[1].

HistoireModifier

En 1844, un mémoire de M. Le Joindre, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées de la Moselle, présente les différents projets des lignes de chemin de fer possibles pour relier Paris à la frontière avec l'Allemagne à partir de Metz vers Sarrebruck[2]

 
Station de Hombourg (1854).

Hombourg y est citée comme étant l'une des sept stations de quatrième ordre de cette ligne[2]. L'« embranchement de Frouard à Forbach et à la frontière du Grand-Duché du Bas-Rhin (Prusse) » est concédée par l'ordonnance royale du 27 novembre 1845[3].

La « station de Hombourg » est mise en service le 16 novembre 1851 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg, lorsqu'elle ouvre officiellement à l'exploitation le tronçon de 19 kilomètres de Saint-Avold à Forbach, troisième section de l'embranchement[4]. « Hombourg (haut et bas) » est située à 6,504 km de la station de Saint-Avold et à 7,070 km de la station de Cocheren[3].

En 1854, M. Moléri, dans son guide itinéraire, cite Hombourg, commune de 2 040 habitants, comme étant la quatorzième station, sur la voie ferrée de Nancy à Forbach, située à 456 km de Paris, 120 km de Nancy et 13 km de Forbach[5].

En 2014, c'est une gare voyageurs d'intérêt local (catégorie C : moins de 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de deux voies, deux quais, une traversée de voies piétons (TVP) et deux abris[6].

En 2016, la fréquentation de la gare est estimée à 5355 voyageurs et en 2017 à 9174 voyageurs.[7]

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre, équipé d'automates pour l'achat de titres de transport TER[8].

DesserteModifier

Hombourg-Haut est une halte voyageurs régionale desservie par des trains TER Grand Est de la relation Metz - Rémilly - Forbach - Sarrebruck (ligne 15)[9].

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés.

La gare n'est pas desservie par des transports en commun routiers, il faut rejoindre les arrêts « Mairie », à 200 mètres, et « Château », à 300 mètres, pour accéder aux cars des Transports interurbains de la Moselle (TIM).

Galerie de photographiesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [172] Rémilly - Saarbrucken (Allemagne) », p. 77.
  2. a et b M. Le Joindre, « Chemin de fer de Paris à la frontière d'Allemagne, ligne sur Metz et Sarrebruck : Mémoire de M. Le Joindre », dans Mémoires de l'Académie royale de Metz, XXV année 1843-1844, Metz, (lire en ligne), p. 488.
  3. a et b Louis Emmanuel de Chastellux, Le territoire du département de la Moselle : histoire et statistique, V. Maline, , 232 p. (lire en ligne), Parcours des chemins de fer dans le département, « Chemins de fer », p. 59.
  4. François et Maguy Palau, Le rail en France : Les 80 premières lignes 1828-1851, Palau, , 217 p. (ISBN 2-950-9421-0-5), « 3.58 Saint-Avold - Forbach », p. 211
  5. M. Moléri, De Paris à Strasbourg à Reims et à Forbach, Paris, Librairie de L. Hachette et Cie, coll. « Guides-itinéraires », (lire en ligne), « Tableau des stations », p. XV.
  6. SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Réseau ferré de France, (consulté le 13 janvier 2015).
  7. https://data.sncf.com/explore/dataset/frequentation-gares/table/?sort=nom_gare&q=hombourg+haut
  8. « Services & Gares / Halte ferroviaire Hombourg-Haut », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 13 janvier 2015)
  9. « Fiche horaire ligne 15 Metz Rémilly Forbach Sarrebruck du 14 décembre au 4 juillet 2015 », sur http://cdn.ter.sncf.com/, (consulté le 13 janvier 2015)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Metz-Ville Saint-Avold TER Grand Est Béning Sarrebruck
ou Forbach