Ouvrir le menu principal

Héming
Image illustrative de l’article Gare de Héming
L'ancien bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Héming
Adresse 20 rue de la Gare
57830 Héming
Coordonnées géographiques 48° 41′ 30″ nord, 6° 58′ 17″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Est à Strasbourg-Ville
Voies 2 (+ 3 voies de service)
Altitude 264 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Héming

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Héming

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Héming

La gare de Héming est une gare ferroviaire française de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville (dite ligne de Paris-Est à Strasbourg-Ville), située sur le territoire de la commune de Héming, dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Elle est fermée au service des voyageurs mais toujours ouverte au service du fret.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 264 mètres d'altitude, la gare de Héming est située au point kilométrique (PK) 423,288 de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville entre les gares de Gondrexange (aujourd'hui fermée) et de Sarrebourg[1].

En Alsace-Moselle, les trains circulent à droite, héritage de l'annexion allemande, alors qu'ils circulent à gauche dans le reste de la France. Un saut-de-mouton, permettant de passer de gauche à droite et inversement, se trouve entre la gare de Héming et la gare de Sarrebourg, au point kilométrique (PK) 426,629 de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville.

HistoireModifier

La gare de Héming est mise en service le 12 août 1852 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg lors de l'ouverture de la section de Nancy à Sarrebourg de la ligne Paris - Strasbourg.

Le 21 janvier 1854, la Compagnie des chemins de fer de l'Est succède à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg.

En 1871, la gare entre dans le réseau de la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) à la suite de la défaite française lors de la guerre franco-allemande de 1870 (et le traité de Francfort qui s'ensuivit).

Une carte postale ancienne, datant de la période allemande, montre un bâtiment voyageurs de style néoclassique, caractéristique de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg. Celui-ci, désigné type 5 dans la nomenclature des Chemins de fer de l'Est, comporte un corps central à étage sous toiture à deux croupes encadré par deux ailes basses sous toiture à bâtière. Une petite marquise couvre le quai attenant au bâtiment[2].

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale. Puis, le , cette administration d'État forme avec les autres grandes compagnies la SNCF, qui devient concessionnaire des installations ferroviaires de Héming.

Une carte postale ancienne, datée de 1939, montre un bâtiment voyageurs différent de celui d'origine. La carte comporte le sous-titre « Héming (Moselle) - La nouvelle gare »[3].

Après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945).

Le bâtiment voyageurs, détruit en 1944, est reconstruit au début des années 1960[4].

En 1962, la gare dispose de plusieurs voies de service et d'un quai militaire[5].

Au service d'été 1966, la gare est desservie quotidiennement par des trains omnibus de la relation Lunéville – Igney - Avricourt – Sarrebourg[6].

Au service d'été 1975, plus aucun trains de voyageurs ne s'arrête en gare de Héming. Seule subsiste une desserte routière[7].

Service des voyageursModifier

Gare fermée. La gare voyageurs la plus proche est celle de Sarrebourg.

Service des marchandisesModifier

Cette gare est ouverte au service du fret. Le document de référence du réseau (DRR) pour l'horaire de service 2019 indique qu'elle dessert une installation terminale embranchée (ITE)[8].

L'ITE est celle de la cimenterie Eqiom (anciennement Holcim) de Héming.

Patrimoine ferroviaireModifier

L'ancien bâtiment voyageurs est reconverti en habitation privée[9].

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, vol. 1 : lignes 001 à 600, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2918758341), « (070/4) Toul - Sarrebourg », p. 52.
  2. « Héming : 57 - Moselle | Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le 11 janvier 2019)
  3. CPA - HEMING - La Nouvelle Gare - Cliché Rare - Ecrite par un Aérostier de la 261e Compagnie d'Aerostation - 1939 ww2 sur le site delcampe.fr (consulté le 28 septembre 2016).
  4. Sarrebourg - Igney sur le site d’Étienne Biellmann (consulté le 28 septembre 2016).
  5. S.N.C.F. RÉGION DE L’EST, « CARNET DE PROFILS ET SCHÉMAS : PL. 13 » [PDF], sur Index of /~bersano, (consulté le 4 août 2016), p. 14.
  6. La desserte voyageurs de la ligne 1 au service d'été applicable du 22 mai au 24 septembre 1966 sur le forum LR Presse.
  7. Desserte voyageurs de la ligne 1 au service d'été 1975 sur le forum LR Presse.
  8. DRR - Horaire de service 2019, Annexe 8.4 - Localisation des installations terminales embranchées, sur le site de SNCF Réseau (consulté le 9 janvier 2019).
  9. Vue Street View de l'ancien bâtiment voyageurs de la gare de Héming, prise en août 2012 (consultée le 2 octobre 2015).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier