Ouvrir le menu principal

Gare de Dombasle-sur-Meurthe

gare française

Dombasle-sur-Meurthe
Image illustrative de l’article Gare de Dombasle-sur-Meurthe
Localisation
Pays France
Commune Dombasle-sur-Meurthe
Adresse rue de la Saline
54110 Dombasle-sur-Meurthe
Coordonnées géographiques 48° 37′ 24″ nord, 6° 20′ 36″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Grand Est
Caractéristiques
Ligne(s) Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville
Altitude 210 m

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Dombasle-sur-Meurthe

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Dombasle-sur-Meurthe

La gare de Dombasle-sur-Meurthe est une gare ferroviaire française de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville (Paris - Strasbourg), située sur le territoire de la commune de Dombasle-sur-Meurthe, dans le département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains TER Grand Est.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 210 mètres d'altitude, la gare de Dombasle-sur-Meurthe est située au point kilométrique (PK) 368,080 de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville, entre les gares de Varangéville - Saint-Nicolas et de Rosières-aux-Salines.

HistoireModifier

 
Le second bâtiment, côté rue.

La gare de Dombale-sur-Meurthe a d’abord été une simple halte. Le bâtiment voyageurs se trouvait de l'autre côté du passage à niveau, près de l'usine Solvay[1]. Il s'agissait d'une maisonnette de garde-barrière fortement agrandie, à la fois en longueur (adjonction d'une aile de deux travées) mais aussi en profondeur (ajout de trois travées à la maison de garde-barrière), d'où une disposition en « L »[1]. Ce bâtiment, mal situé et trop exigu fut remplacé par un nouveau bâtiment[Quand ?].

Le nouveau bâtiment[2], qui existe toujours, est conforme au nouveau style de la Compagnie de l'Est après 1903 et a probablement été été construit avant 1914, les bâtiments d'après-guerre ayant des ouvertures plus petites et des décorations moins sophistiquées[3]. Ce bâtiment comporte cinq travées, dont trois larges, sous toiture à demi-croupes ; il a la particularité de ne pas avoir d'aile haute servant de logement de fonction pour le chef de gare. Étant donné que les deux bâtiments ont cohabité pendant plusieurs années[4], le chef de gare était sans doute logé dans l'ancienne gare tandis que l'accueil des voyageurs et le traitement des colis se faisait dans le nouveau bâtiment.

Le bâtiment d'origine a depuis été démoli ; le second bâtiment existe toujours.

En 2015, une fresque de 250 m2 décorant la gare et son passage souterrain a été réalisée et inaugurée par la mairie et la SNCF[5].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

C'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre, équipé de distributeurs de billets régionaux[6].

Un passage souterrain permet le passage d'un quai à l'autre.

DesserteModifier

Dombasle-sur-Meurthe est desservie[6] par des trains TER Grand Est qui effectuent des missions entre les gares de Nancy-Ville et de Lunéville, ou de Saint-Dié, ou de Sarrebourg.

IntermodalitéModifier

Un parking non aménagé est présent près de l'ancien bâtiment voyageurs.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Dombasle-sur-Meurthe : hier et aujourd’hui en vis-à-vis », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 15 janvier 2019)
  2. « Dombasle-sur-Meurthe : 54 - Meurthe-et-Moselle | Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le 15 janvier 2019)
  3. Jean-Paul Foltet, « Installations - À l'Est, les BV adoptent le style asymétrique », Ferrovissime, vol. 62,‎ , p. 60-63 (lire en ligne).
  4. « Dombasle-sur-Meurthe - Carte postale ancienne et vue d'Hier et Aujourd'hui », sur Geneanet (consulté le 15 janvier 2019)
  5. « Inauguration de la fresque de la gare de Dombasle sur Meuthe », sur sncf-reseau.fr, (consulté le 28 novembre 2015).
  6. a et b « Services & Gares / Halte ferroviaire (de) Dombasle-sur-Meurthe », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 9 juin 2015).

Voir aussiModifier