Campes
Image illustrative de l’article Gare de Campes
Localisation
Pays France
Commune Saint-Marcel-Campes
Lieu-dit Saint-Amans
Adresse 81170 Saint-Marcel-Campes
Coordonnées géographiques 44° 04′ 38″ nord, 1° 59′ 27″ est
Caractéristiques
Ligne(s) Carmaux à Vindrac
Altitude 178 m
Historique
Mise en service 31 mai 1937
Fermeture 1er juillet 1939
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Campes
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Campes
Géolocalisation sur la carte : Tarn
(Voir situation sur carte : Tarn)
Campes

La gare de Campes est une gare ferroviaire française de la ligne de Carmaux à Vindrac, située sur le territoire de la commune de Saint-Marcel-Campes, dans le département du Tarn en région Occitanie.

C'est une halte voyageurs, mise en service en 1937 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne (Midi) et fermée moins de trois ans plus tard en 1939.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 178 mètres d'altitude, la gare de Campes est située au point kilométrique (PK) 446,207 de la ligne de Carmaux à Vindrac, entre les gares de Salles (fermée) et de Cordes (fermée)[1].

HistoireModifier

La halte de Campes est mise en service le 31 mai 1937 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne (Midi), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la ligne de Carmaux à Vindrac[2].

Service ferroviaireModifier

Halte fermée et désaffectée située sur une ligne déclassée[1].

Patrimoine ferroviaireModifier

L'ancienne halte dispose toujours de la maison de garde barrière avec une annexe qui servait pour les voyageurs[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Ligne de Carmaux à Vindrac », sur http://www.lignes-oubliees.com/, (consulté le 14 septembre 2014).
  2. Jean-Paul Marion (Synthèse de sources), « La voie ferrée Carmaux-Vindrac : 25 km 990 m » [PDF], sur http://www.milhars.com/, (consulté le 14 septembre 2014).
  3. « Sortie Chemins de fer sur les traces de l'ancienne ligne de Vindrac à Carmaux » [PDF], sur http://www.chemins-a-fer.org/, (consulté le 16 septembre 2014).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier