Gare de Calais-Maritime

ancienne gare ferroviaire française

Calais-Maritime
Image illustrative de l’article Gare de Calais-Maritime
Trains en gare (1993).
Localisation
Pays France
Commune Calais
Coordonnées géographiques 50° 57′ 57″ nord, 1° 51′ 10″ est
Code UIC 87317289
Site Internet La gare de Calais-Maritime, sur le site de la SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Boulogne-Ville à Calais-Maritime
Altitude 6 m
Historique
Mise en service
Fermeture
Architecte Sidney Dunnett (second bâtiment)

La gare de Calais-Maritime est une ancienne gare ferroviaire française, terminus de la ligne de Boulogne-Ville à Calais-Maritime. Elle était située sur l'emprise du port de Calais.

Elle est mise en service en 1849 par la Compagnie des chemins de fer du Nord. Elle est fermée en 1995 par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), la gare de Calais-Ville redevenant le terminus voyageurs de la ligne.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 6 mètres d'altitude, la gare de Calais-maritime était située au point kilométrique (PK) 297,282 de la ligne de Boulogne-Ville à Calais-Maritime, entre la gare de Calais-Ville et le heurtoir de fin de ligne.

HistoireModifier

Première gare (1849)Modifier

La gare maritime « du Paradis » est mise en service le [1] par la Compagnie des chemins de fer du Nord (Nord), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation le prolongement de la ligne jusqu'au bassin du Paradis. Le bâtiment voyageurs, en bois, disposait notamment : d'espaces d'attente pour les voyageurs, d'un buffet, d'un hall rectangulaire de 100 m par 20 m et de bureaux[2]. Cette « première gare maritime de France » est inaugurée le lendemain [3].

Deuxième gare (1889)Modifier

 
La gare, à la fin du XIXe siècle.

Le bâtiment d'origine est remplacé par un vaste bâtiment doté de trois grands pavillons, séparés par des ailes basses.

En 1935, deux nouvelles ailes viennent agrandir ce bâtiment, qui est modernisé et doté d'un nouvel espace pour la douane et d'une grande galerie[4].

Troisième gare (après-guerre)Modifier

Endommagée en 1940, la gare de Calais-Maritime a été détruite au cours de la Seconde Guerre mondiale. En 1946, une gare provisoire est édifiée en attendant la construction d'un bâtiment définitif, inauguré en 1956[5],[6].

Le bâtiment de 1956 était entouré de plusieurs autres bâtiments et d'une couverture de quais en béton[7], qui ont été démolis après la disparition des trains à Calais-Maritime.

En grande partie inutilisé, le bâtiment principal a été rénové en 2019 ; depuis, il est utilisé pour l'accueil des passagers des ferrys[8].

Notes et référencesModifier

  1. Site calais-port.fr service archives : Le Port de Calais à travers les âges, par V. Le Mignon et J.F. Frenoy, janvier 2000 (consulté le 14 février 2014).
  2. Site Calais.fr : La gare maritime (consulté le 14 février 2014).
  3. Jean Falaize, Henri Girod-Eymery, À travers les chemins de fer : de l'origine à nos jours, Denoël, 1948, p. 386 extrait (consulté le 14 février 2014).
  4. « Maîtres du Vent - MDV: La nouvelle gare de Calais-Maritime en mars 1935 », sur Maîtres du Vent - MDV, (consulté le ).
  5. « Une gare maritime provisoire de 1946 à 1956 », sur Calais Avant-hier (consulté le ).
  6. « Calais - Une gare maritime provisoire construite en 1946 », La Voix du Nord, (consulté le ).
  7. « Quais de la gare de Calais-Maritime », sur openarchives.sncf.com (consulté le ).
  8. « Port de Calais - L’ancienne gare maritime réhabilitée pour l’accueil de voyageurs », sur La Voix du Nord, (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier