Ouvrir le menu principal

Gare de Bort-les-Orgues

gare française

Bort-les-Orgues
Image illustrative de l’article Gare de Bort-les-Orgues
L'ancien bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Bort-les-Orgues
Adresse Avenue de la gare
19110 Bort-Les-Orgues
Coordonnées géographiques 45° 24′ 23″ nord, 2° 30′ 09″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Bourges - Miécaze :
Disparue de Eygurande à Bort
Fermée de Bort à Miécaze

Bort - Neussargues : Fermée
Altitude 440 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bort-les-Orgues

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Bort-les-Orgues

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

(Voir situation sur carte : Corrèze)
Bort-les-Orgues

La gare de Bort-les-Orgues est une gare ferroviaire française, située sur la commune de Bort-les-Orgues, dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine.

C'est une gare fermée.

Situation ferroviaireModifier

L'étoile de Bort-Les-Orgues ne comporte plus que des lignes fermées au trafic SNCF. La gare était située au point kilométrique (PK) 454,490 de la ligne de Bourges à Miécaze, entre la gare de Malet et la gare d'Antignac - Vebret, elle était également la gare d'origine de la ligne de Bort-les-Orgues à Neussargues au même PK[1].

HistoireModifier

 
L'élément X 2818, desservant la gare en 1990.

Le train arrive à Bort-Les-Orgues avec la construction et la mise en service de la ligne d'Eygurande à Largnac, par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) en 1882.

La Compagnie du PO obtient le 17 juin 1892 une concession pour une ligne de Bort-les-Orgues à Neussargues, confirmée par la loi du 20 mars 1893. Le 2 décembre 1907 a lieu l'ouverture du tronçon de Bort-les-Orgues à Riom-ès-Montagnes et le 11 mai 1908, la mise en service de la dernière portion entre Riom-ès-Montagnes et Allanche, ce qui permet l'ouverture de la totalité de la ligne de la gare de Bort-les-Orgues à la gare de Neussargues.

La construction du barrage de Bort-les-Orgues entraîne la fermeture de la section d’Eygurande-Merlines à Bort-les-Orgues le . En compensation, une ligne de substitution Ussel - Bort devait être construite aux frais d'EDF à l'ouest de la ligne initiale. Les travaux qui ont débuté en 1950 ont été arrêtés le 3 septembre 1955. Cette ligne prévoyait un tunnel de 6 628 m de long depuis le pied du barrage jusqu'au hameau de La Fourcherie (écart de la commune de Sarroux). Ce tunnel dénommé tunnel de La Fourcherie a connu un début de percement (1 490 m au milieu de l'ouvrage à partie d'une descenderie et une courte galerie pilote côté Bort). Par contre, les travaux du reste de la ligne qui devait rejoindre la ligne du Palais à Eygurande - Merlines à proximité d'Ussel n'ont jamais été entrepris.

Le dernier autorail circula le entre Bort-les-Orgues et Aurillac. La voie reste utilisée par l'association des chemins de fer de la Haute-Auvergne (CFHA). Elle y entrepose une partie de son matériel, moins utilisé par l'exploitation touristique du « Gentiane express ». Ce dernier est un service d'autorails qui circule sur une partie de la ligne vers Neussargues.

Service des voyageursModifier

Des autocars relient Ussel, Neussargues et Clermont Ferrand. Le guichet de la gare est encore ouvert, les lundis et mardis

Notes et référencesModifier

  1. « La gare de Bort-les-Orgues », sur www.lacorreze.com (consulté le 28 février 2017)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • R. Caralp-Landon, Les chemins de fer dans le Massif central : étude des voies ferrées régionales, Imprimerie nationale, 1959.

Articles connexesModifier