Ouvrir le menu principal

Bollwiller
Image illustrative de l’article Gare de Bollwiller
Entrée du bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Ville Bollwiller
Adresse Impasse de la Gare
68540 Bollwiller
Coordonnées géographiques 47° 51′ 25″ nord, 7° 16′ 02″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER
Caractéristiques
Ligne(s) Strasbourg-Ville à Saint-Louis
Bollwiller à Lautenbach (inexploitée)
Colmar-Sud à Bollwiller (en partie HS)
Voies 3
Quais 2
Transit annuel 260 967 voyageurs (2017)
Altitude 240 m
Historique
Mise en service 15 août 1841
Correspondances
Bus Soléa Ligne 54
Lignes de Haute-Alsace Ligne 454 (Linthal -
Guebwiller - Mulhouse)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bollwiller

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Bollwiller

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
Bollwiller

La gare de Bollwiller est une gare ferroviaire française située sur le territoire de la commune de Bollwiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Elle est mise en service en 1841 par la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle.

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), du réseau TER Grand Est, desservie par des trains express régionaux.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 240 mètres d'altitude, la gare de Bollwiller est située au point kilométrique (PK) 90,992 de la ligne de Strasbourg-Ville à Saint-Louis entre les gares de Raedersheim et de Staffelfelden.

Gare de bifurcation, elle constitue l'origine, au PK 0,000, de la ligne de Bollwiller à Lautenbach actuellement inexploitée et partiellement déclassée. Elle était également l'aboutissement, au PK 34,6, de la ligne de Colmar-Sud à Bollwiller via Ensisheim également inexploitée et partiellement déclassée.

Enfin elle est aussi l'origine d'un embranchement desservant le puits Rodolphe et l'écomusée d'Alsace.

HistoireModifier

La « station de Bollwiller » est mise en service le 15 août 1841 par la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Colmar à Mulhouse. Elle est établie sur le territoire du ban communal de Bollwiller, qui compte 1 446 habitants, des omnibus attendent les voyageurs pour les conduire à Soultz ou Guebwiller[1].

Du 15 août 1841 au 31 mai 1842 la station de Bollwiller délivre des billets à 23 573 voyageurs pour une recette de 37 558,70 francs, auquel s'ajoute 225,35 francs pour le service des bagages et marchandises[2].

Le 20 avril 1854, la Compagnie des chemins de fer de l'Est succède à la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle. Le bâtiment voyageurs de la gare est agrandi en 1861 et une halle à marchandises est construite à proximité.

En 1862, on envisage la construction d'une ligne de chemin de fer reliant Belfort à Guebwiller et passant par Bollwiller. Cette ligne, qui devait desservir les vallées vosgiennes de la Doller, de la Lauch et de la Thur tout en évitant Mulhouse, ne fut finalement jamais construite dans son intégralité.

La ligne vers Guebwiller est mise en service en février 1870. Elle est prolongée jusqu'à Lautenbach en décembre 1884.

En 1871, la gare entre dans le réseau de la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) à la suite de la défaite française lors de la guerre franco-allemande de 1870 (et le traité de Francfort qui s'ensuivit).

La gare est à nouveau agrandie en 1897.

La ligne de Colmar à Bollwiller via Ensisheim, à voie métrique, est ouverte le 24 octobre 1901.

L'exploitation de la potasse, à partir de 1905, fait considérablement augmenter le trafic ferroviaire. De nombreux mineurs transitent par la gare qui est également reliée au réseau des Mines de potasse d'Alsace.

La ligne de Colmar à Bollwiller via Ensisheim est mise à voie normale en 1916.

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale.

Le , la SNCF devient concessionnaire des installations ferroviaires de Bollwiller. Cependant, après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945).

Le service voyageurs en direction d'Ensisheim et de Colmar-Sud est fermé le 31 décembre 1945.

Bollwiller comportait également un dépôt-relais secondaire[3].

En 1946, les mines de potasse se dotent d'autobus pour le ramassage des ouvriers faisant ainsi perdre de l'importance à la gare.

Une partie de la marquise est démontée en 1963 tandis que le buffet de la gare ferme en 1966.

Le service voyageurs en direction de Guebwiller et de Lautenbach est fermé le 17 mars 1969.

Un nouveau bâtiment voyageurs est construit à côté de l'ancienne gare en 1984. Ce nouveau bâtiment est d'une architecture similaire à ceux des gares de Rouffach et de Kogenheim.

En 1986, l'ancien bâtiment voyageurs, datant de 1841, est démonté et les pierres numérotées. Il a été reconstruit en 2000 à l'écomusée d'Alsace.

En 2004, un projet de liaison ferroviaire entre la gare de Bollwiller, le puits Rodolphe et l'écomusée voit le jour. Cette ligne touristique utiliserait l'ancien embranchement des Mines de potasse d'Alsace.

Le poste d'aiguillage de Bollwiller est automatisé en 2015 dans le cadre de la mise en service de la « télécommande de la plaine d'Alsace »[4].

En 2017, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 260 967 voyageurs, ce nombre s'étant élevé à 257 516 en 2016[5].

La ligne vers Guebwiller devrait être prochainement[Quand ?] rouverte aux voyageurs, après rénovation[6].

Service des voyageursModifier

 
Vue depuis le quai en direction de Strasbourg.

AccueilModifier

Halte[7] SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport.

DesserteModifier

La gare est desservie par les trains TER Grand Est de la relation Strasbourg - Colmar - Mulhouse-Ville, et occasionnellement (en heures creuses : en semaine tôt le matin et les dimanches & jours fériés) par les trains du service TER 200 (relation de Strasbourg à Bâle CFF ou Mulhouse-Ville).

L'essentiel du service en semaine s'effectue de Colmar à Mulhouse-Ville, avec la mise en place en journée du cadencement depuis décembre 2011.

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules sont aménagés[7].

La gare est desservie par les autobus de la ligne 54 du réseau de bus de l'agglomération de Mulhouse exploité par Soléa, ainsi que par la ligne 454 du Conseil général du Haut-Rhin.

Notes et référencesModifier

  1. J. Duplessy, Le guide indispensable des voyageurs sur les chemins de fer de l'Alsace: ouvrage rédigé sur des documents authentiques, et contenant la description de tous les lieux parcourus, V. Levrault, 1842, pp. 14 et 108 intégral (consulté le 16 novembre 2013).
  2. J. Duplessy, 1842, opus cité, pp. 18-19 intégral (consulté le 16 novembre 2013).
  3. « Liste (exhaustive) des dépôts Est et AL » sur le forum LR Presse.
  4. « Automatisation : l'Alsace précurseur », article des DNA du 10 juin 2015.
  5. « Fréquentation en gares : Bollwiller », sur SNCF Open Data (consulté le 23 juin 2019).
  6. [PDF] Réouverture de la ligne Bollwiller - Guebwiller : Résultats de l'étude, Région Alsace, 3 juillet 2014, sur le site de l’association Florirail (consulté le 1er octobre 2016).
  7. a et b Site SNCF TER Alsace, Halte ferroviaire de Bollwiller lire en ligne (consulté le 27 décembre 2011).

SourcesModifier

Voir aussiModifier