Gare d'Uzès

gare ferroviaire française

Uzès
Image illustrative de l’article Gare d'Uzès
L'ancien bâtiment voyageurs en 2009.
Localisation
Pays France
Commune Uzès
Adresse 30700 Uzès
Coordonnées géographiques 44° 00′ 50″ nord, 4° 24′ 11″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Propriété privée depuis 1993
Services Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Le Martinet à Beaucaire
Uzès à Nozières - Brignon
Altitude 105 m
Historique
Mise en service 30 août 1880
Fermeture 1938 (voyageurs)
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Uzès
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Uzès
Géolocalisation sur la carte : Gard
(Voir situation sur carte : Gard)
Uzès

La gare d'Uzès est une gare ferroviaire française (fermée) de la ligne du Martinet à Beaucaire, située sur le territoire de la commune d'Uzès, dans le département du Gard, en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1880 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) ferme le trafic voyageurs en 1938.

Situation ferroviaireModifier

Ancienne gare de bifurcation, la gare d'Uzès était située sur la ligne du Martinet à Beaucaire partiellement déclassée. Elle était également l'origine de la Ligne d'Uzès à Nozières - Brignon déclassée en totalité. Son altitude est de 105 m.

HistoireModifier

Les premières lignes en constructions dans le département, ne passent pas par Uzès, les élus vont proposer plusieurs projets de tracés passant par leur ville mais ils ne seront pas repris par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). C'est finalement un projet de cette compagnie qui va se concrétiser avec l'avant projet d'une ligne d'Uzès à Remoulin présenté par les services de l'État en 1868[1]. Ce projet, prévoit un viaduc pour franchir la vallée de l'Eure, permettant l'établissement de la gare à la croix des palmiers[1].

Bien que ce projet soit déclaré d'utilité publique en 1875, la Compagnie PLM, peu convaincue de la rentabilité de la ligne, propose en 1876 et 1878 un nouveau projet, évitant la construction onéreuse du viaduc, mais établissant la gare à environ 1,5 km du centre ville[2]. Le conseil municipal proteste en vain, le préfet signe l'arrêté d'expropriation, des emprises de la ligne, le [2]. Après deux ans de travaux la ligne et la gare sont mises en service le [2]. Elle est inaugurée en septembre de la même année[3].

Uzès est alors le terminus d'une courte ligne à voie unique s'embranchant sur la ligne de la rive droite du Rhône à la gare de Remoulins[2].

La ligne et la gare sont fermées au trafic voyageurs en 1938[3]. Le trafic marchandise se poursuit jusqu'en 1959[3], puis des « navettes très spécifiques »[3] circulent jusqu'aux années 1990.

En 2010 la ligne d'Uzès à Remoulins et la gare reviennent dans l'actualité avec la publication, le , au journal officiel de Réseau Ferré de France (RFF) de la décision de fermeture de cette section[4]. La Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) engage un recours contre cette décision, dont elle demande l'annulation, en argumentant sur l'intérêt et le potentiel de cette ligne[4].

Service des voyageursModifier

Gare fermée au voyageurs depuis 1938.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Site Uzès et Humanisme, Le train à Uzès, publié le 16 septembre 2008 lire (consulté le 19 septembre 2011).
  2. a b c et d Site Uzès et Humanisme, Le train à Uzès : suite, publié le 18 septembre 2008 lire (consulté le 19 septembre 2011).
  3. a b c et d Site Midi Libre Uzès, Histoire : la vie tumultueuse du chemin de fer à Uzès, publié le 28 janvier 2011 (source : Yves Puget dans bulletins de la Société historique de l'Ugège, no 20-21-22) lire (consulté le 19 septembre 2011).
  4. a et b Site Fnaut, Ligne ferroviaire Uzès-Remoulins : la FNAUT croise le fer !, communiqué de presse du 2 décembre 2010, lire (consulté le 19 septembre 2011)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier