Gare d'Hanvec

gare ferroviaire française

Hanvec
Image illustrative de l’article Gare d'Hanvec
L'ancien bâtiment voyageurs de la gare d'Hanvec au moment du passage sans arrêt d’un train Quimper - Brest.
Localisation
Pays France
Commune Hanvec
Quartier Roudouhir
Coordonnées géographiques 48° 20′ 29″ nord, 4° 08′ 08″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Services Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Savenay à Landerneau
Voies 2 (+ voie de service)
Quais 2
Altitude 89 m
Historique
Fermeture années 2000
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Hanvec
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Hanvec
Géolocalisation sur la carte : Finistère
(Voir situation sur carte : Finistère)
Hanvec

La gare d'Hanvec est une ancienne gare ferroviaire française, de la ligne de Savenay à Landerneau, située sur le territoire de la commune d’Hanvec, dans le département du Finistère en région Bretagne. Elle est à environ 2 500 mètres du bourg de la commune.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 91 mètres d'altitude, la gare d’Hanvec est située au point kilométrique (PK) 740,361 de la ligne de Savenay à Landerneau, entre les gares de La Forêt-du-Cranou (fermée) et de Daoulas (fermée). Les gares ouvertes les plus proches sont Pont-de-Buis (en direction de Quimper) et Dirinon - Loperhet (en direction de Landerneau)[1].

Gare d'évitement, elle dispose d'une deuxième voie pour le croisement des trains[1].

HistoireModifier

Le service voyageur a cessé au début des années 2000, plus aucun train de voyageurs ne s’y arrête.

Service infrastructureModifier

Un poste d’agent circulation peut y être mis en place, permettant la réouverture exceptionnelle de la gare pour permettre le croisement de deux trains ou pour garer un train (de travaux, par exemple).

Patrimoine ferroviaireModifier

L'ancien bâtiment voyageurs.

 
Le bâtiment d'origine de la compagnie PO.

ProjetModifier

La modernisation de la ligne entre Landerneau et Quimper a été décidée le avec le bouclage du budget de cette opération[2]. La gare d’Hanvec sera l’une des extrémités de l’évitement « dynamique » de 13 km de long qui sera créé entre Hanvec et Irvillac[3]. Il pourrait se greffer à ce projet de modernisation la réouverture d’un arrêt, pas nécessairement à l’emplacement actuel, mais à un endroit à définir en fonction des souhaits des différentes communes exprimant la volonté de voir de nouveau s’arrêter un train dans leur commune (Hanvec[4], Irvillac[5], Daoulas).

Notes et référencesModifier

  1. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, Paris, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1, notice BnF no FRBNF42716741), « [470/3] Quimper - Landerneau », p. 168.
  2. Le Télégramme. Le projet atteint 72 millions d’euros.
  3. Conseil régional et Conseil général du Finistère
  4. Association Hanvec 21
  5. Keleier Irvilhag

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Nennig, Le chemin de fer de Bretagne sud : De Savenay et de Rennes à Landerneau par Redon, Vannes, Auray, Lorient, Quimper et Châteaulin et ses embranchements vers Ploërmel, Quiberon, Pontivy, Concarneau, Pont-L'Abbé et Douarnenez-Tréboul, Pornichet, JPN Éditions, coll. « Archéologie ferroviaire », , 224 p. (ISBN 978-2-9519898-5-6, notice BnF no FRBNF41302229, présentation en ligne).

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier