Gare d'Aumale

gare ferroviaire française

Aumale
Image illustrative de l’article Gare d'Aumale
La rame X 76603 desservant la gare,
en .
Localisation
Pays France
Commune Aumale
Adresse Place de la Gare
76390 Aumale
Coordonnées géographiques 49° 45′ 54″ nord, 1° 45′ 22″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Hauts-de-France
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Épinay-Villetaneuse au Tréport-Mers
Voies 2 (+ voies de service)
Quais 2
Transit annuel 1 700 voyageurs (2018)
Altitude 124 m
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Aumale
Géolocalisation sur la carte : Normandie
(Voir situation sur carte : Normandie)
Aumale
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Aumale

La gare d'Aumale est une gare ferroviaire française de la ligne d'Épinay - Villetaneuse au Tréport - Mers, située sur le territoire de la commune d'Aumale, dans le département de la Seine-Maritime, en région Normandie.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des cars de substitution. Elle est également ouverte au trafic de marchandises de Fret SNCF.

Situation ferroviaireModifier

 
La gare en février 2019, pendant le renouvellement intégral de la voie de la ligne.

Établie à 124 mètres d'altitude, la gare d'Aumale est située au point kilométrique (PK) 136,117 de la ligne d'Épinay - Villetaneuse au Tréport - Mers (section à voie unique), entre les gares ouvertes d'Abancourt et de Blangy-sur-Bresle.

C'est une ancienne gare d'échange, avec la ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique d'Amiens à Envermeu des Chemins de fer départementaux de la Somme.

Elle dispose d'une deuxième voie pour le croisement des trains.

HistoireModifier

Le projet de passage du chemin de fer à Aumale est officialisé par le décret de la déclaration d'utilité publique du chemin de fer d'intérêt local du Tréport à Abancourt, le . Le cahier des charges, de la convention du vingt-sept août, prévoit un tracé passant « par ou près » d'Aumale[1].

Aumale était également desservie par la ligne du chemin de fer secondaire à voie métrique d'Amiens (Gare Saint-Roch) à Envermeu du réseau des Chemins de fer départementaux de la Somme, concédé à la Société générale des chemins de fer économiques (SE).

Pour 2018, la SNCF estime la fréquentation annuelle de cette gare à 1 700 voyageurs, nombre arrondi à la centaine la plus proche[2].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[3].

L'accueil en 2012/13 d'une dizaine de voyageurs journaliers, chiffre faible et en légère baisse sur les comptages de 2003, amène la SNCF à s'interroger sur le maintien de la halte d'Aumale, ce qui réduirait les frais d'entretien de la ligne et permettrait de réduire les temps de trajets des trains[4].

DesserteModifier

La halte est desservie par des cars de substitution effectuant des liaisons entre Rouen et Le Tréport[5].

IntermodalitéModifier

Le stationnement des véhicules est possible sur la place de la Gare, à proximité de l'ancien bâtiment voyageurs.

Service des marchandisesModifier

Aumale est une gare marchandises de Fret SNCF. Le service se limite au transport par train massif, en gare ou sur une installation terminale embranchée[6].

Patrimoine ferroviaireModifier

 
Travaux ferroviaires de réfection de la ligne en , sous le pont de l'ex-RN 29.
À droite de la pile du pont passait la voie métrique de la ligne d'Amiens à Envermeu.

L'ancien bâtiment voyageurs au style type de la Compagnie du Nord, puis rénové en style régional, est désaffecté du service ferroviaire. En outre, la halle à marchandises subsiste[7].

Par ailleurs, les installations à voie métrique du chemin de fer secondaire, situées à l'est des voies principales, n'existent plus. Toutefois, le pont supportant l'ex-RN 29 comprend toujours une travée permettant le passage de l'ancienne plate-forme de la voie ferrée départementale.

Notes et référencesModifier

  1. « Décret impérial du 18 décembre 1869 qui déclare d'utilité publique l'Établissement d'un chemin de fer d'intérêt local du Tréport à Abancourt », Bulletin des lois de l'Empire français, Imprimerie impériale, no 1781,‎ , p. 129-146 (lire en ligne)
  2. « Fréquentation en gares : Aumale », sur SNCF Open Data, traitement du [cf. l'onglet des informations] (consulté le 27 janvier 2020).
  3. « Services & Gares / Halte ferroviaire Aumale », sur SNCF Ter Picardie (consulté le 4 septembre 2016).
  4. Lydie Dabirand, « Gare d'Aumale : pas plus de 10 passagers par jour », Le Réveil,‎ , p. 13
  5. « Fiche horaires Rouen – Le Tréport » [PDF], sur ter.sncf.com/normandie, (consulté le 2 février 2020).
  6. Archive de l'ancien site de Fret SNCF : la gare d'Aumale ; lire (consulté le ).
  7. Aperçu de la gare d'Aumale — bâtiment voyageurs et halle à marchandises — dans Google Street View, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Beauvais
ou Abancourt
Abancourt TER Hauts-de-France Blangy-sur-Bresle Le Tréport - Mers
Paris-Nord Abancourt TER Hauts-de-France
(week-ends et fériés)
Blangy-sur-Bresle Le Tréport - Mers