Gare de Saint-Michel - Notre-Dame

gare ferroviaire française

Saint-Michel - Notre-Dame
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Michel - Notre-Dame
Le quai de la ligne du RER C après sa rénovation en 2023.
Localisation
Pays France
Commune Paris
Arrondissement 5e
Adresse Quai Saint-Michel
75005 Paris
Coordonnées géographiques 48° 51′ 13″ nord, 2° 20′ 39″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP, SNCF
Exploitant RATP, SNCF
Code UIC 87785436 (RER B)
87547315 (RER C)
Site Internet La gare de Saint-Michel - Notre-Dame, sur le site de la SNCF
Services (RER)(B)(C)
Caractéristiques
Ligne(s) Quai-d'Orsay à Paris-Austerlitz (RER C)
Ligne B du RER d'Île-de-France
Voies 4
Quais 3
Transit annuel 27,5 millions de voyageurs (2019)
Zone 1 (tarification Île-de-France)
Historique
Mise en service
Correspondances
Métro (M)(4) (Saint-Michel)
(M)(10) (Cluny - La Sorbonne)
Bus (BUS)RATP2127384758637075868796Tootbus Paris
Noctilien (BUS)N12N13N14N15N21N22N122

Carte

La gare de Saint-Michel - Notre-Dame est une gare ferroviaire française située dans les 4e, 5e et 6e arrondissements de Paris.

Elle est mise en service en 1900 sous le nom de Pont Saint-Michel par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) qui sera desservie par le RER C à partir de 1979. Elle prend son nom actuel en 1988 lors de l'ouverture des quais du RER B. C'est aujourd'hui une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) pour la partie desservie par le RER C, et de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) pour la partie desservie par le RER B.

Situation ferroviaire modifier

La gare de Saint-Michel - Notre-Dame est située au point kilométrique (PK) 2,633 de la ligne de Quai-d'Orsay à Paris-Austerlitz du Réseau ferré national (parcouru par le RER C), entre les gares du Musée d'Orsay et de Paris-Austerlitz.
Elle est aussi située au PK 3,45 de la ligne B du RER, entre Châtelet - Les Halles et Luxembourg.

Histoire modifier

Gare de la ligne C modifier

 
L'ancienne gare sous les quais lors de la crue de la Seine en 1910.
 
Quais de la gare du RER C en 2023.

La gare du RER C est l'héritage du réseau ferroviaire Paris-Orléans. En effet, celle-ci possédait la gare d'Austerlitz, où son réseau était en impasse dans un quartier quelque peu éloigné du cœur de Paris et dont la desserte était médiocre. L'Exposition universelle de 1900 donne l'occasion au Paris-Orléans de prolonger sa ligne jusqu'à la nouvelle gare d'Orsay, par une ligne le long de la Seine.

Une gare intermédiaire fut construite alors sous les quais presque au niveau du fleuve, et permit la correspondance avec la ligne 4 du métro. Des ouvertures dans le mur de la digue supportant les quais de Seine éclairaient initialement la gare mais ils furent comblés après la crue de la Seine en 1910 qui inonda la gare[1].

Elle prit le nom de Pont Saint-Michel. Cette station avait une mauvaise réputation en raison de son étroitesse (quais de moins de 2 mètres), de son obscurité ambiante et de sa situation : elle était à cheval sur plusieurs courbes et contre-courbes, empêchant le chef de train ou le conducteur d'observer l'intégralité du quai lors de la fermeture des portes.

Lors de la création du RER C pour 1979, la station fut légèrement élargie et équipée de caméras pour assister lors de la fermeture des portes. À l'ouverture des quais du RER B en 1988, la station prit son nom actuel.

En 2015, selon les estimations de la SNCF (RER C), la fréquentation annuelle est de 32 119 200 voyageurs[2].

En 2022, la gare entre en rénovation avec des travaux de modernisation de la gare du RER C. Cette rénovation consiste à réaménager l'espace voyageurs pour une meilleure luminosité, à augmenter l'aération de la gare, à mettre en place deux escaliers mécaniques, ainsi qu'un nouveau système contre les crues permettant de rouvrir 28 des ouvertures comblées après 1910[1]. La gare du RER C n'est pas desservie pendant quatre mois durant la deuxième phase de travaux, qui se déroule d’août à [3],[4].

En décembre 2022, la réouverture de la gare est reportée de quatre mois, à la suite de la découverte de résidus d'amiante et de plomb[5]. La gare du RER C rouvre le [6]. Les travaux se poursuivront jusqu'à l'été 2023 pour une meilleure accessibilité de la gare avec l'ajout de deux escaliers mécanique et d'un ascenseur[1].

Gare de la ligne B modifier

Une gare à Saint-Michel dans le sens nord-sud était un vieux rêve des ingénieurs de la ligne de Sceaux, une petite ligne ferroviaire qui reliait la rive gauche de Paris à Sceaux. Les terminus parisiens successifs furent Denfert-Rochereau, puis Luxembourg. Mais les moyens du début du XXe siècle ne permettaient pas aux locomotives à vapeur de parcourir un tunnel en si forte pente et de le remonter en gardant leur fumée aussi longtemps.

En 1977, dans le cadre de la construction du réseau express régional, la ligne est enfin prolongée jusqu'à la gare de Châtelet - Les Halles. Cependant, même si les quais de Saint-Michel sont construits en même temps que la ligne, il n'en sera pas de même pour les accès à ceux-ci : le sous-sol est particulièrement instable à cet endroit. Les travaux des accès débuteront en 1983 et ne s'achèveront qu'en 1988, date à laquelle la station est reliée aux quais du RER C et où l'ensemble prend le nom de Saint-Michel - Notre-Dame. La station de la ligne B appartient à la RATP.

Grâce à l'ouverture du RER B et le besoin d'avoir plusieurs sorties pour évacuer les voyageurs, la station Cluny - La Sorbonne de la ligne 10 fut rouverte en 1988.

Le , la gare fut le théâtre d'un attentat à la bombe préparé par Khaled Kelkal dans une rame du RER B qui coûta la vie à 8 personnes et fit 117 blessés. Une plaque commémorative rappelle le drame en face de l'endroit où la bombe explosa.

En 2015, selon les estimations de la RATP (RER B), la fréquentation annuelle est de 7 806 419 voyageurs[7].

Service des voyageurs modifier

Accès modifier

Actuellement, cette gare dispose de très nombreux accès en surface pour faire face :

  • au grand nombre de voyageurs, dont les touristes ;
  • à l'importance touristique, universitaire, juridique et économique des quartiers alentour.

Les entrées propres au RER B s'étalent depuis le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris (4e) jusqu'au boulevard Saint-Germain (Cluny - La Sorbonne) (5e). Celles du RER C se trouvent tout le long du quai Saint-Michel (5e) et à l'extrémité est du quai des Grands-Augustins (6e).

Quais modifier

Dans la gare de la ligne C, en raison de la courbe formée par la voie et de la hauteur disponible sous plafond, la mise en accessibilité des trains est jugée très difficile : les quais de 320 mm de haut impliquent une marche à gravir pour monter dans le train[8],[9].

Desserte modifier

La gare est desservie par l'ensemble des trains des deux lignes.

Intermodalité modifier

La gare permet la correspondance avec la ligne 4 du métro, à la station Saint-Michel et avec la ligne 10 du métro à la station Cluny - La Sorbonne. Toutefois, la correspondance entre le RER B et la ligne 4 se fait via le quai A du RER C qui se trouve ainsi souvent engorgé ; un tunnel de correspondance directe est mis à l'étude en 2019[10].

En surface, sur les voies publiques à proximité, la gare est desservie par les lignes 21, 27, 38, 47, 58, 63, 70, 75, 86, 87 et 96 du réseau de bus RATP, par la ligne touristique Tootbus Paris et, la nuit, par les lignes N12, N13, N14, N15, N21, N22, et N122 du réseau de bus Noctilien.

À proximité modifier

Notes et références modifier

  1. a b et c Sébastian Compagnon, « La gare RER C Saint-Michel-Notre-Dame rouvre après huit mois de fermeture : « Le résultat est magnifique » »  , sur leparisien.fr, (consulté le ).
  2. « Fréquentation en gares – Saint-Michel Notre-Dame », sur SNCF Open Data, traitement du 10 février 2017 (onglet informations) (consulté le ).
  3. « Saint Michel Notre Dame va changer d'allure », sur transportparis.canalblog.com, (consulté le ).
  4. « La gare du RER C de Saint-Michel Notre-Dame se modernise », sur malignec.transilien.com, (consulté le ).
  5. Fanny Rocher, « RER C: la réouverture de la gare Saint-Michel Notre-Dame repoussée de quatre mois, à avril 2023 », (consulté le ).
  6. Tom Rousset, « La Gare Saint-Michel Notre-Dame ouvre ses portes après 8 mois de travaux »  , sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  7. « Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2015 – SAINT-MICHEL-NOTRE-DAME, B », sur data.ratp.fr, traitement du 8 décembre 2016 (onglet informations) (consulté le ).
  8. « Hauteurs des quais franciliens : à la quête du pragmatisme... »  , sur transportparis.canalblog.com (consulté le ).
  9. « Saint Michel Notre Dame va changer d'allure »  , sur transportparis.canalblog.com, (consulté le ).
  10. « Délibération 2019/034 - Convention de financement des études Avant-projet pour la rénovation de la gare de Saint-Michel-Notre-Dame » [PDF], sur iledefrance-mobilites.fr, (consulté le ).

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

Lien externe modifier

Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
La Plaine - Stade de France
ou Aulnay-sous-Bois
ou Aéroport CDG 2 TGV
ou Mitry - Claye
Châtelet - Les Halles     Luxembourg Denfert-Rochereau
ou Laplace
ou Robinson
ou Massy - Palaiseau
ou Orsay-Ville
ou Saint-Rémy-lès-Chevreuse
Montigny - Beauchamp
ou Pontoise
Musée d'Orsay     Gare d'Austerlitz Pont de Rungis - Aéroport d'Orly
ou Massy - Palaiseau
Versailles-Château-Rive-Gauche Musée d'Orsay     Gare d'Austerlitz Juvisy
Saint-Quentin-en-Yvelines Musée d'Orsay     Gare d'Austerlitz Dourdan - La Forêt
ou Saint-Martin-d'Étampes
Invalides
ou Montigny - Beauchamp
ou Chaville - Vélizy
Musée d'Orsay     Gare d'Austerlitz Dourdan
ou Dourdan - La Forêt
Montigny - Beauchamp
ou Pont du Garigliano
Musée d'Orsay     Gare d'Austerlitz Brétigny