Garabed Pashayan Khan

médecin arménien
Garabed Pashayan Khan
Fonction
Parlementaire
Chambre des députés de l'Empire ottoman (en)
à partir de
Titre de noblesse
Khan
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Կարապետ ՓաշաեանVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activités
Autres informations
Parti politique

Garabed Pashayan (en arménien Կարապետ Փաշաեան), né en 1864 à Constantinople et mort en 1915 à Ayash, est un médecin, écrivain et homme politique arménien.

BiographieModifier

Né en 1864 à Constantinople, il fait ses études à l’école de médecine de Constantinople dont il sort en 1888. Il travaille ensuite en tant médecin dans les provinces de Balu et de Malatia.

En 1890, il est arrêté par les autorités ottomanes pour avoir soutenu des groupes de fédaïs arméniens et est condamné à mort. Il est toutefois libéré après l'intervention de la famille du consul britannique.

En 1895, il s'installe en Iran et devient le médecin du shah persan. Reconnu pour son travail, il reçoit le titre de khan.

En 1903-1906, Pashayan vit à Alexandrie, en Égypte, où il fonde une école arménienne et une imprimerie.

En 1908, après la révolution des Jeunes-Turcs, il retourne à Constantinople et est élu membre du parlement ottoman. En 1915, il est arrêté lors de la rafle des intellectuels arméniens et est déporté à Ayash, où il est torturé et exécuté avec une trentaine d'autres Arméniens[1].

Pashayan est l'auteur d'écrits littéraires et scientifiques (Les Amis du peuple, 1909).

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) G. Karoyan, The Doctors who became Victims of the Great Calamity [« Les Médecins qui sont devenus Victimes de la Grande Calamité »], Boston, , p. 24-36
  • (en) K. Khudaverdyan, Concise Armenian Encyclopedia, Erevan, , p. 452, "Armenian Question"
  • (en) Raymond H. Kévorkian, The Armenian genocide : A complete history, New York, I.B. Tauris, , 1029 p. (ISBN 978-1-84885-561-8)

Liens externesModifier