Ganymède (eunuque)

tuteur d'Arsinoé IV

Ganymède (mort en 47 av. J.-C.) est un eunuque à la cour de Cléopâtre et adversaire de Jules César.

Ganymède
Biographie
Décès
Activités
Chef militaire, eunuqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire

HistoireModifier

Ganymède était le tuteur de la demi-sœur et rivale de Cléopâtre, Arsinoé. Lorsque la guerre civile éclate entre Ptolémée XIII et Cléopâtre, Arsinoé se range du côté de Ptolémée, s'échappant du palais en compagnie de Ganymède pour prendre le commandement de l'armée. Elle fait exécuter Achillas, le général de l'armée qui était avec Pothin coupable du meurtre de Pompée, et nomme Ganymède à sa place[1],[2],[3].

Pendant que Achillas assiége Alexandrie, l'armée de Ganymède prend le contrôle des canaux qui alimentent, depuis le Nil, Alexandrie en eau. Sous ses ordres, les canaux qui approvisionnent les citernes utilisées par César sont remplies d'eau salée. Les armées romaines paniquent et César doit faire face à la situation. Sachant qu'Alexandrie est construite sur du calcaire, celui-ci fait forer rapidement des puits, rétablissant l'approvisionnement en eau et apaisant ses soldats[4],[5],[6].

Deux jours après, la 37e légion romaine, aussi à court d'eau, arrive par mer en Égypte mais des vents contraires l'empêchent d'accoster à Alexandrie. César sort avec sa flotte pour l'approvisionnement mais plusieurs marins, envoyés à terre pour trouver de l'eau, sont capturés par la cavalerie de Ganymède, qui informe le général de la position de César.

Utilisant tous les navires à sa disposition, Ganymède engage alors César dans une bataille navale que remporte le Romain. Ganymède parvint à s'échapper et organise une flotte encore plus puissante avec laquelle il livre une nouvelle bataille contre l'amiral de César, Euphranor : elle se solde par une défaite encore plus cuisante[7],[8].

Lassés d'Arsinoé et de Ganymède, les officiers égyptiens souhaitent que leur roi les dirige et une délégation demande à César la remise de Ptolémée XIII, en échange d'Arsinoé et de la paix. Mais César temporise, reçoit des renforts et remporte la bataille du Nil qui s'avère décisive. Ganymède meurt au combat en 47 av. J.-C.[9].

BibliographieModifier

  • (de) Werner Huß, Ägypten in hellenistischer Zeit (Egypt in hellenistic times), Munich, , p. 716-718.
  • (de) Hugo Willrich, Ganymedes, dans Paulys Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft (RE). Band VII,1., Stuttgart, , p. 749.
  • Louis-Pierre Anquetil, Précis de l'histoire universelle, ou tableau historique présentant les vicissitudes des nations, (lire en ligne).

Source de traductionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jules César, Commentarii de Bello Civili, 3.112.10-12 ; De Bello Alexandrino, 4.
  2. Dion Cassius, Histoire romaine, 42.39.1-2 et 42.40.1.
  3. Lucain, Pharsale, 10, 520-523.
  4. Jules César, De Bello Alexandrino, 5-9.
  5. Dion Cassius, Histoire romaine, 42.38.4.
  6. Plutarque, César, 49.6.
  7. Jules César, De Bello Alexandrino, 12-16.
  8. Dion Cassius, Histoire romaine, 42.40.3.
  9. Florus, Histoire romaine, 2.13.60.

Articles connexesModifier