Ouvrir le menu principal
Hangul, Hanja.png Cette page contient des caractères coréens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gangnam.
Une rue de Gangnam-gu.
Situation dans Séoul.

Gangnam-gu (hangeul: 강남구, prononcé : [kaŋ nam ku]) est un arrondissement (gu) de Séoul, le plus riche de la ville. Le nom de Gangnam (강남 - 江南) signifie « le sud du fleuve ».

Le quartier de Gangnam a été développé plus tard que le quartier au nord du fleuve, il est donc plus moderne, avec de larges avenues et de hauts immeubles de prestige. On y trouve en particulier nombre de sociétés travaillant sur les technologies de l’information.

Cette modernité, la présence d’institutions étrangères, de restaurants et d’endroits où s’amuser attirent beaucoup de jeunes gens, surtout dans le quartier appelé Apgujeong (압구정).

Ce quartier est devenu très touristique.

QuartiersModifier

  • Apgujeong 1-dong
  • Apgujeong 2-dong
  • Cheongdam 1-dong
  • Cheongdam 2-dong
  • Daechi 1-dong
  • Daechi 2-dong
  • Daechi 3-dong
  • Daechi 4-dong
  • Dogok 1-dong
  • Dogok 2-dong
  • Gaepo 2-dong
  • Gaepo 3-dong
  • Gaepo 4-dong
  • Irwon 1-dong
  • Irwon 2-dong
  • Irwon bon-dong
  • Nonhyeon 1-dong
  • Nonhyeon 2-dong
  • Samseong 1-dong
  • Samseong 2-dong
  • Segok-dong
  • Sinsa-dong
  • Suseo-dong
  • Yeoksam 1-dong
  • Yeoksam 2-dong

Bâtiments et installationsModifier

L'arrondissement abrite le Convention and Exhibition Center (COEX).

Faits marquantsModifier

Cet arrondissement de Séoul a aussi fait l'objet d'une chanson du chanteur sud-coréen Psy avec le titre Gangnam Style de style K-pop sorti le 15 juillet 2012. La chanson fait référence au style de vie de l’arrondissement de Gangnam qui est le quartier le plus riche de la ville. Ce titre, visionné plus de trois milliards de fois depuis sa mise en ligne le 15 juillet 2012 sur YouTube (dont un milliard les six premiers mois[1]), figure dans le top 3 des clips les plus visionnés sur la plate-forme de partage de vidéos.

Dans une enquête sur le « système Gangnam », la BBC indique avoir recueilli des témoignages selon lesquels, dans les « discothèques fastueuses » fréquentées par la haute société, des femmes « sont droguées sur commande par des hommes puissants, puis violées », ou encore que « des filles mineures sont sexuellement exploitées à des fins lucratives » ; « Tous disent que les abus à l'encontre des femmes dans ces clubs sont généralisés et souvent violents »[2].

JumelagesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Mathilde Cesbron, « Gangnam Style de Psy franchit le milliard de vues », sur http://www.lefigaro.fr/, Le Figaro, (consulté le 21 décembre 2012).
  2. « Violences et exploitation sexuelles : le scandale Gangnam, big bang glauque dans le monde de la K-pop », sur Marianne,
  3. Sébastien Cools[le lien externe a été retiré], « Woluwe-Saint-Pierre jumelée à Gangnam », sur 7sur7.be, (consulté le 27 janvier 2013).
  4. « Signature d'une entente entre Fredericton et Gangnam de Séoul en Corée », sur fredericton.ca, (consulté le 27 janvier 2013).
  5. (en) « International Relations », sur riversideca.gov, (consulté le 27 janvier 2013).

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :