Ouvrir le menu principal

Gallia (réseau)

réseau de résistance
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gallia.

Gallia est un réseau de Résistance créé en 1943 par le Bureau central de renseignements et d'action (BCRA) et les Mouvements unis de la Résistance (MUR).

HistoireModifier

La direction de Gallia est confiée à Henri Gorce-Franklin. Eugène Claudius-Petit et Albert Cohan sont, à l'origine, les deux autres dirigeants principaux. Si, officiellement, ce réseau résulte des services de renseignements des MUR, en pratique, les mouvements préfèrent garder leur autonomie par rapport à la France libre, et laisser leurs membres s'engager dans Gallia si bon leur semble.

Gallia s'occupe principalement de renseignements militaires et policiers. Son importance s'accroît tout au long du second semestre 1943, et, au printemps 1944, il devient le plus important réseau du BCRA en zone Sud, comptant 2 500 agents. Son activité ne cesse pas après les débarquements en Normandie et Provence : il renseigne les Alliés sur les objectifs à bombarder pendant la retraite des armées allemandes.

BibliographieModifier

  • Bruno Leroux, « Gallia », dans François Marcot (dir.), Dictionnaire historique de la Résistance française, éd. Robert Laffont, 2006, p. 151-152.
  • Jean-Philippe Meysonnier, Le Réseau Gallia, 1943-1944, mémoire de diplôme d'études approfondies, Institut d'études politiques de Paris, 1994.
  • Les réseaux FFL, Revue de la France Libre, no 114, janvier 1959.

Lien externeModifier