Biscuiterie Saint-Michel

(Redirigé depuis Galette de Saint-Michel)

Biscuiterie Saint-Michel
Création 1905
Siège social Saint-Michel Chef Chef
Drapeau de France France
Actionnaires Famille Gervoson
Activité Fabrication de biscuits, biscottes et pâtisseries de conservation (code 1072Z)
Société mère St Michel Biscuits
Effectif 200 à 249 salariés[1]
SIREN 421 019 951
Site web www.stmichel.frVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires comptes non disponibles[2]

Biscuiterie Saint-Michel[3] est une entreprise agroalimentaire française, filiale de St Michel Biscuits, qui produit et commercialise des pâtisseries sèches (biscuits) sous la marque commerciale St-Michel.

HistoireModifier

Au début du XXe siècle, un pâtissier, Joseph Grellier, fabriquait des petits biscuits dorés dans le bourg de Saint-Michel-Chef-Chef auxquels il donna le nom. La boulangerie est ouverte en 1905, et sa femme, Constance, décide de vendre ces biscuits aux riches dames de Paris qui venaient aux bains de mer, à Tharon-Plage, station balnéaire dépendant de la commune de Saint-Michel[4]. La marque Saint-Michel est créée cette année-là[5].

Les biscuits sont transformés industriellement à partir de 1919[4].

La biscuiterie demeure dans le giron de la famille Grellier jusqu'en 1994 et son acquisition par le groupe allemand Bahlsen. Elle devient alors une filiale de Bahlsen sous la marque Bahlsen Saint-Michel.

En mai 1994, une plainte pour « atteinte à la dignité humaine » est déposée par un collectif de plusieurs organismes contre l'usage par la Biscuiterie Saint-Michel de sa nouvelle marque commerciale « Bamboula » (des biscuits au chocolat qui avaient pour mascotte un enfant noir travaillant dans un monde imaginaire appelé « Bambouland »). La contestation atteint son pic par la mise en place d'un « Village de Bamboula » à Port-Saint-Père, avec des figurants africains, forme de zoo humain[6],[7].

En 2006, Bahlsen se sépare de Biscuiterie Saint-Michel et revend cette marque au groupe Morina Baie Biscuits[8],[9], qui comprend déjà la société Morina Pâtissier et la Biscuiterie de la Baie du Mont-Saint-Michel[10].

En 2008, Morina Baie Biscuits devient St Michel Biscuits.

Méthodes et lieux de transformation des produits agricolesModifier

Avant son rachat par Morina Baie en 2006, Saint-Michel fabricait dans trois usines, à Saint-Michel-Chef-Chef, le site historique, Commercy (Meuse) pour les madeleines, et Saint-Père-en-Retz. Aujourd'hui, les produits sortent des huit usines du groupe St Michel Biscuits.

Les transformations agroalimentaires Biscuiterie Saint-Michel sont certifiés Origine France Garantie, à savoir que ses activités et ses approvisionnements sont majoritairement situés en France[11][source insuffisante].

Un réseau de boutiques Saint-Michel couvre Ardevon, Beauvoir, Commercy, Contres, La Rochelle, Nantes, Tours, Saint-Michel-Chef-Chef[12] Vannes et Saint Malo (ainsi qu'une boutique en ligne[13]).

Notes et référencesModifier

  1. https://www.societe.com/societe/st-michel-biscuits-421019951.html
  2. https://www.infogreffe.fr/entreprise-societe/421019951-st-michel-biscuits-410198B002950000.html
  3. « St Michel - Biscuits français d'origine gourmande ! », sur www.stmichel.fr (consulté le 16 octobre 2019)
  4. a et b « Dès 1905, les galettes embaument Saint-Michel », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 mai 2020)
  5. « St Michel capitalise sur sa marque », sur Les Echos, (consulté le 16 octobre 2019)
  6. « Oui, les biscuits et le zoo humain "Bamboula" ont existé », L'Alsace,‎ (lire en ligne)
  7. « Les biscuits "Bamboula" : un précédent industriel », sur la1ere.francetvinfo.fr, (consulté le 10 février 2020)
  8. Maurer CA Biscuits qui prend en 2008 le nom de St Michel Biscuits.
  9. Emmanuel Guimard, « Morina Baie Biscuits acquiert Bahlsen Saint-Michel », Quotidien des usines, sur www.usinenouvelle.com, Groupe Industrie Services Info, (consulté le 23 mai 2020)
  10. Morina Baie Biscuits acquiert Bahlsen Saint-Michel, L'usine nouvelle, Emmanuel Guimard, le 14 septembre 2006.
  11. « St Michel rejoint les nouveaux labellisés », sur http://www.profrance.org, (consulté le 23 février 2012)
  12. « Boutiques », sur www.stmichel.fr, Morina Baie Biscuits, (consulté le 17 août 2013)
  13. « Boutique Atelier Saint-Michel », sur atelierstmichel.fr (consulté le 4 septembre 2016)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier