Ouvrir le menu principal

Galerie nationale de l'Ombrie

musée italien

Galerie nationale de l'Ombrie
Perugia04.jpg
Informations générales
Type
Musée national
Visiteurs par an
66 087 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Bâtiment
Article dédié
Protection
Bien culturel en Italie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Pérouse
Adresse
Palazzo dei Priori, Corso Vannucci 19, 06123 Perugia et corso Pietro Vannucci, 19 - PerugiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Ombrie
voir sur la carte d’Ombrie
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Pérouse
voir sur la carte de Pérouse
Red pog.svg

La Galerie nationale de l'Ombrie (en italien, Galleria Nazionale dell'Umbria) est le musée principal de l'Ombrie situé à Pérouse dans le Palazzo dei Priori, qui comprend, entre autres collections, un nombre important des œuvres de l'école ombrienne des XIIIe au XIXe siècle.

Sommaire

HistoireModifier

À l'origine, fondée par l'Accademia del Disegno de Pérouse au milieu du XVIe siècle, elle était hébergée dans le couvent des Olivétains de Montemorcino, puis, avec la suppression napoléonienne des ordres monastiques, les collections vinrent devenir la propriété de l'État.

En 1863, fut instituée une pinacothèque civique dédiée à Pietro Vannucci (Le Pérugin), mais sans lieu pour accueillir les fonds récoltés.

Ils furent, à partir de 1873, installés dans les 23 galeries du troisième étage du Palazzo dei Priori de Pérouse (appelé aussi Palazzo comunale).

Aujourd'hui le troisième étage comporte les salles 1 à 21, le deuxième est également occupé par les salles 22 à 40[1]. Une surface polyvalente leur est adjointe dans la Sala Podiani.

Œuvres principales des collectionsModifier

 
Le retable polyptyque Guidalotti de Fra Angelico.

(Les emplacements dans les salles respectives sont consultables sur le site officiel)

Par périodeModifier

Les Duecento et Trecento :
Le gothique international :
La première Renaissance :
Le Trésor et les arts mineurs :
La chapelle des prieurs :
  • La presa di Perugia da parte di Totila, fresques de Benedetto Bonfigli, qui rapporte le martyre de l'évêque de Pérouse Sant'Ercolano à la suite de l'attaque du Goth Totila.
La haute Renaissance :
 
L'Adoration des mages du Pérugin (avec son autoportrait).
La Renaissance tardive :
Le XVIIe siècle 

Première et deuxième génération des peintres péruginsModifier

Le Pérugin :
  • Pala di Santa Maria dei Servi (Adoration des mages), 1470-173 ou 1476 (comprenant son autoportrait)
  • Madonna della confraternita della Consolazione (1496-1498 env.),
  • Madonna della Cucina (1515 env.)
  • San Giovanni Battista tra i santi Francesco, Gerolamo, Sebastiano e Antonio di Padova (1500-1510 env.),
  • San Girolamo penitente (après 1512),
  • Adorazione dei pastori (1502 env.),
  • Pala opistografa di Monteripido (1502-1504 env.),
  • Polittico di Sant'Agostino (1502-1523 env.),
  • Cimasa della pala dei Decemviri (1495-1496 env.),
  • Pala Tezi (1496-98 env.),
  • Gonfalone della Giustizia (1496).
Pinturicchio :
  • Gonfalone di Sant'Agostino (1499),
  • Pala di Santa Maria dei Fossi (1495-1496 ca.).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier