Ouvrir le menu principal

Galandou Diouf

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diouf.

Galandou Diouf
Illustration.
Fonctions
Député du Sénégal français
Gouvernement Troisième République
Groupe politique GI
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 65 ans)
Résidence Sénégal

Galandou Diouf, né le , à Saint-Louis (Sénégal) et mort le , était un homme politique sénégalais, parlementaire à la Chambre des députés française.

Sommaire

BiographieModifier

Né en 1875 à Saint-Louis (Ndar) d'une famille musulmane (d'un père sérère et d'une mère wolof), Galandou Diouf suit une scolarité dans une structure catholique et entreprend une carrière d'enseignant puis d'employé.

En 1909, il est le premier élu africain depuis le début de la colonisation, il représente la commune de Rufisque (Teunggèdj) au Conseil général de Ndar, alors capitale de l'Afrique francophone. Il est élu député du Sénégal en 1934 (fin en 1941). Il est alors soutenu par une coalition comprenant les Mourides, les cultivateurs et les anciens combattants.

Il devient maire de Rufisque en 1919. Défenseur de l'égalité africaine et opposant à la discrimination, il collabora au journal La Démocratie. Fondateur du journal Le Sénégal et parrain de Blaise Diagne, il fut vite supplanté par celui-ci puis continua néanmoins à collaborer avec lui et le soutint jusqu'en 1928. À la mort du député en 1934, Ngalandou Diouf est élu au Palais-Bourbon.

Le 10 juillet 1940, il était absent lors du vote des pleins pouvoirs à Pétain. Il embarqua en effet à bord du Massilia, qui devait transporter les parlementaires en vue de constituer un gouvernement de résistance à Casablanca. À bord du Massilia se trouvaient des dizaines d'autres parlementaires, dont Georges Mandel, Jean Zay ou Pierre Mendès-France. Galandou Diouf décède en 1941 à Cannes.

HommagesModifier

Un lycée de Dakar porte son nom.

Notes et référencesModifier


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Mamadou Diallo, Galandou Diouf, homme politique sénégalais (1875-1941), Dakar, Université de Dakar, 1972, 126 p. (Mémoire de Maîtrise)

ArchivesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier