Gabriel Péri (métro de Paris)

station du métro de Paris

Gabriel Péri
Quais de la station
Quais de la station
Localisation
Pays France
Ville Asnières-sur-Seine, Gennevilliers
Coordonnées
géographiques
48° 55′ 00″ nord, 2° 17′ 40″ est
Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne
(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Gabriel Péri
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 3
Transit annuel 5 285 165 (2013)
Historique
Mise en service
Nom inaugural Gabriel Péri − Asnières-Gennevilliers
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 19-02
Ligne(s) (13)
Correspondances
Bus RATP (BUS) RATP 54 140 175

177 235 340 577

Noctilien (N) N15 NOCTILIEN.png N51 NOCTILIEN.png
(13)

Gabriel Péri est une station de la ligne 13 du métro de Paris, située à la limite des communes d'Asnières-sur-Seine et de Gennevilliers.

HistoireModifier

La station est ouverte en 1980. Appelée Gabriel Péri – Asnières – Gennevilliers à l'origine, elle a abandonné le suffixe « Asnières – Gennevilliers » le 14 juin 2008, lors du prolongement de la ligne jusqu'à la station Les Courtilles, qui elle, l'a pris en tant que sur-titre.

Son nom, découlant de l'avenue éponyme situé en surface, rend hommage au journaliste Gabriel Péri (1902-1941) qui était membre du comité central du Parti communiste et député de Seine-et-Oise. Il fut fusillé comme résistant.

En 2011, 5 377 830 voyageurs sont entrés à cette station[1]. Elle voit entrer 5 285 165 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 75e position des stations de métro pour sa fréquentation[2].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

La station dispose de trois accès, l'un débouchant sur l'avenue Gabriel-Péri à cheval sur les communes d'Asnières-sur-Seine et de Gennevilliers, le deuxième sur la rue des Bas à Asnières, et le dernier donnant sur la gare routière située juste au-dessus de la station.

QuaisModifier

Gabriel Péri est une station à l'architecture typique des stations de banlieue des années 1975 à 1985 (tout comme Fort d'Aubervilliers ou encore Bobigny − Pantin − Raymond Queneau). De configuration standard avec deux quais séparés par les voies du métro, elle est construite en tranchée très près de la surface, sous forme de « boîte », selon une architecture rectangulaire avec un plafond plat. Comme beaucoup de stations de prolongement en banlieue de cette époque, Gabriel Péri est décorée en style Andreu-Motte de couleur orange. Une baie vitrée permet de faire entrer la lumière du jour dans la station. Côté sud, les voies sont surplombées par une mezzanine qui accueille la salle des billets. Le quai vers Les Courtilles dispose d'un escalier mécanique pour accéder à la sortie.

IntermodalitéModifier

La station, bâtie sous une gare routière, est desservie par les lignes 54, 140, 175, 177, 235, 340 et 577 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N15 et N51 du réseau Noctilien.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 29 octobre 2013).
  2. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier