Gabriel Neigre

Gabriel Neigre
Gabriel Neigre

Naissance
La Fère (Aisne)
Décès (à 73 ans)
Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne)
Origine Drapeau de la France France
Arme Artillerie
Grade Général de division
Années de service 17801847
Distinctions Baron d'Empire
Grand-croix de la Légion d'honneur
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 10e colonne.
Autres fonctions Pair de France
Directeur du service des poudres et salpêtres.

Gabriel Neigre, né le à La Fère (Aisne), mort le à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), est un général français du Premier Empire.

BiographieModifier

Gabriel Neigre naît le 28 juillet 1774 à La Fère, et est baptisé le même jour[1]. Il est le fils de Charles Neigre, sergent au régiment de Metz du corps royal d'artillerie, et de son épouse, Françoise Chapilet. Au moment de la naissance de son fils Gabriel, Charles Neigre est en garnison à La Fère.

Pair de France, lieutenant-général d’artillerie, grand cordon de la Légion d'honneur et baron d'Empire le , enfant de troupe en 1780, capitaine à 19 ans, Gabriel Neigre doit tous ses grades à son mérite.

Au commencement de 1812, l’Empereur le nomme à la direction générale des parcs de l’artillerie de la Grande Armée. Il obtient le grade de général de brigade le , celui de général de division le suivant, puis le titre de baron, récompense bien méritée de ses efforts pendant la campagne de Russie.

En 1815 il assiste à la bataille de Waterloo, et il déploie pendant la retraite toute son énergie pour sauver le matériel de l’artillerie confié à ses soins. Après le licenciement de l’armée de la Loire, il vient de nouveau siéger au comité de l’artillerie. Il est appelé en 1831 au commandement en chef de l’artillerie de l’armée du Nord, destinée à faire restituer à la Belgique la citadelle d’Anvers. Il est fait pair de France le , et le , il est nommé directeur du service des poudres et salpêtres.

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (division 56).

 
Tombe de Gabriel Neigre (cimetière du Père Lachaise, division 56)

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Registre paroissial de La Fère (1768-1774), cote 5Mi0274, Archives départementales de l'Aisne, 229 p. (lire en ligne), p. 229

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier