Gabriel Macé (journaliste)

journaliste français
Gabriel Macé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Gabriel Macé (1918-1990) est un journaliste français. Il fut un personnage essentiel de l'histoire du Canard enchaîné de la fin des années 1940 jusqu'en 1990. Il est spécialiste de l'île Clipperton.

BiographieModifier

Né à Auros en Gironde, Gabriel Macé est élève au lycée de Périgueux, puis étudiant à Bordeaux. Licencié en lettres, il devient professeur d'anglais à Sarlat.

Il prend une part active à la Résistance dans la région bordelaise.

Il participe en septembre 1944 à Périgueux au lancement de L'Essor, un hebdomadaire satirique conçu durant l'Occupation, né de sa rencontre avec Pierre Fanlac et Jean-Paul Lacroix.

Il rejoint Le Canard enchaîné en 1947 avec Ernest Reynaud (R. Tréno). Il se spécialise dans la politique intérieure, tout en collaborant aux journaux Action, Franc-Tireur, Paris-Journal, Libération. En 1969, nommé rédacteur en chef, poste qu'il a constamment occupé jusqu'à sa mort, il a plus particulièrement la responsabilité de la partie « culturelle » du journal, pendant que Jean Clémentin dirige la partie « politique », en tant que co-rédacteur en chef du journal.

Il meurt en juin 1990 à 72 ans[1].

CommentairesModifier

Se présentant comme anarchiste, il était avant tout un humaniste et un libéral : dans son bureau à Colombes, il écrivait sous la surveillance de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

« Merveilleux journaliste, il excellait dans tous les genres : billettiste, éditorialiste, conteur, poète, fabuliste, critique de théâtre et de télévision, reporter avec un art inimitable pour transformer ses voyages autour du monde en voyages autour de sa chambre. »

— Roger Fressoz

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

NotesModifier

BibliographieModifier

  • Laurent Martin, “Le Canard enchaîné” ou les Fortunes de la vertu : histoire d'un journal satirique : 1915-2000, Paris, Flammarion, , 724 p. (ISBN 978-2-08-068041-9)
  • Marc Martin, Médias et journalistes de la République, Paris, O. Jacob, coll. « Histoire, hommes, entreprises », , 494 p. (ISBN 978-2-7381-0490-8, lire en ligne)