Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Farhi.
Gabriel Farhi
AJTM0000132.JPG
Gabriel Farhi en 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
Religion
Site web

Gabriel Farhi, né le , est un rabbin libéral français.

Sommaire

BiographieModifier

Gabriel Farhi étudie au lycée Victor-Duruy et à l'École normale israélite orientale (Paris). Il est ordonné rabbin en 1996, après des études au Séminaire rabbinique du Leo Baeck College, à Londres et à Jérusalem. Il fut un membre actif de l'Union des étudiants juifs de France ainsi que des Éclaireuses et éclaireurs israélites de France. Il a été militant au Parti socialiste dans la section Javel-Grenelle (Paris 15) avant de rendre sa carte en devenant Rabbin.

Gabriel Farhi est le fils du rabbin Daniel Farhi et fut pendant douze ans, jusqu'en août 2007, l'un des trois rabbins qui anima et dirigea le Mouvement juif libéral de France[1]. Il est depuis septembre 2007 le Rabbin fondateur de l'AJTM, Alliance pour un judaïsme traditionnel et moderne dont la synagogue Beth Yaacov est située au 48, rue Pelleport dans le 20e arrondissement de Paris. Il est également membre du comité de parrainage de l'association La paix maintenant. Enfin, il tient le poste d'aumônier israélite de l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris depuis son ouverture en 2001, de l'hôpital Corentin-Celton et de l'hôpital Vaugirard. Il intervient régulièrement dans les facultés de médecine parisiennes sur l'éthique médicale ainsi que dans le cadre de DIU sur les soins palliatifs ou régulation des naissances.

Le rabbin Gabriel Farhi prend position à plusieurs reprises pour un dialogue entre Israéliens et Palestiniens pour résoudre le conflit du Proche-Orient[2].

Depuis 1999, il donne un « billet d'humeur » le dimanche matin à h 45 sur la radio Judaïques FM en commentant l'actualité. Il a notamment déclaré son soutien au rabbin Gilles Bernheim le 10 février 2008[3]. Il intervient régulièrement dans les médias nationaux et internationaux.

AgressionModifier

Le 3 janvier 2003, Gabriel Farhi est blessé par un coup de couteau dans l'abdomen devant sa synagogue rue Pétion à Paris, par une homme criant "Allah Akbar" avec un accent "très français"[4]. Quelques jours plus tard, plusieurs responsables politiques, dont le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, participent à une cérémonie pour dénoncer l'« intolérable agression ».

Le rapport des pompiers évoque une plaie « superficielle, peu compatible avec [s]es dires »[5] ; certains mettent en doute la réalité de cette agression[6], d'aucuns allant jusqu'à évoquer une automutilation[5]. La brigade criminelle de Paris est chargée du dossier. Une ordonnance de non-lieu est rendue le 4 septembre 2008[7].

FilmographieModifier

Gabriel Farhi participe à plusieurs films cinématographiques en tant que consultant ou en jouant son propre rôle de rabbin. Il a conseille Audrey Tautou pour le film Dieu est grand, je suis toute petite (2001)[8]. Il interprète son rôle dans La Première Fois que j'ai eu 20 ans (2004)[9], ainsi que dans La Folle histoire d'amour de Simon Eskenazy (2009). Il est par ailleurs connu pour avoir guidé Dany Boon dans sa démarche de conversion et l'avoir marié à Yaël Harris[10]. Il en est de même pour Dominique Farrugia [11].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier