Gabriel Barnabé Louis d'Osmond

Gabriel Barnabé Louis d’Osmond, chevalier puis comte d’Osmond, comte de Boitron, de Médavy, du Mesnil Froger, est né en 1716 et mort à Bruxelles le .

Gabriel Barnabé Louis d'Osmond
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Fratrie
Autres informations
Distinction
Blason Famille d'Osmond.svg
blason

BiographieModifier

Fils d'Eustache d'Osmond (n. en 1683) et de Marie Louise de Pardieu de Maucomble, frère aîné de Louis Eustache d'Osmond, il fut capitaine de Carabiniers, maître de camp en second au régiment de Cambrésis, et chevalier de l'Ordre de Saint-Louis. Il fut admis aux honneurs de la Cour le 12 novembre 1784.

Nommé en 1768 chambellan de Louis Philippe d'Orléans (1725-1785), duc de Chartres puis duc d’Orléans, il était, écrit sa petite-nièce, la comtesse de Boigne, « dans la plus grande intimité du Palais-Royal, surtout de la mère du Roi [NB. Louis-Philippe Ier] qui le traitait avec une affection toute filiale. Les mémoires du temps le citent pour ses distractions, ce qui n'empêchait pas qu'il ne fût très aimable, de bonne compagnie et fort serviable. » De fait, plusieurs de ses parents purent, grâce à sa protection, entrer au service du duc d'Orléans.

Il était un ami intime du comte Dufort de Cheverny qui lui consacra tout un chapitre de ses Mémoires : « Célèbre par ses originalités, grand et fort et bien fait, se livrait à corps perdu à tout ce qui amusait [...] malheureusement, la passion du jeu absorbait toutes ses qualités. »

«  Connu comme joueur, écrit Madame de Genlis, il avait plus de 60 000 livres de rente en terres, situées près de Coutances et Saint-Lô [...] Spirituel et distrait, il était aimé de tout le monde. Chaque jour il déjeunait chez la duchesse d’Orléans et le duc d’Orléans le surnommait “le mari de ma femme”. »

Il émigra sous la Révolution et mourut à Bruxelles en 1791.

Il avait épousé, le 21 mars 1732, Rose de Thère – « très douce, très sage, très aimable » selon Dufort de Cheverny – aînée des deux filles de son riche voisin Charles François, comte de Thère et de Marguerite Rose d’Harcourt d’Olonde, qui lui donna deux filles :

  • N... d’Osmond, qui épousa Charles Adolphe de Mauconvenant, marquis de Sainte-Suzanne ;
  • Charlotte Rose Jacqueline d’Osmond, qui épousa Christophe Nicolas Joseph Étienne de Malbec de Montjoc, marquis de Briges.