Gabriel Arias-Salgado y de Cubas

personnalité politique espagnole

Gabriel Arias-Salgado y de Cubas (Madrid, - ) est un homme politique espagnol, ministre pendant la dictature du général Franco.

Gabriel Arias-Salgado y de Cubas
Image dans Infobox.
Fonctions
Député aux Cortes franquistes (d)
7th legislature of the Francoist Cortes (d)
-
Député aux Cortes franquistes (d)
6th legislature of the Francoist Cortes (d)
-
Député aux Cortes franquistes (d)
5th legislature of the Francoist Cortes (d)
-
Military governor of Cartagena (d)
-
Député aux Cortes franquistes (d)
4th legislature of the Francoist Cortes (d)
-
Ministre de l'Information et du Tourisme (d)
-
-
Député aux Cortes franquistes (d)
3rd legislature of the Francoist Cortes (d)
-
Député aux Cortes franquistes (d)
2nd legislature of the Francoist Cortes (d)
-
Député aux Cortes franquistes (d)
1st legislature of the Francoist Cortes (d)
-
Gouverneur civil de la province de Salamanque (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Rue Hermosilla, Madrid (d) ou MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Gabriel Arias-SalgadoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Rue Hermosilla, Madrid (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Our Lady of Remembrance College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Enfants
Rafael Arias-Salgado
Fernando Arias-Salgado (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Grand-croix de l'ordre de Charles III d'Espagne
Grand-Croix de l'Ordre impérial des Flèches rouges (d) ()
Grand-croix de l'ordre d'Isabelle la Catholique‎ ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Étudiant au collège de Nuestra Señora del Recuerdo de Chamartín, il obtient un diplôme en langues classiques et humanités. En 1937, au moment de la Guerre civile, il passe dans le camp nationaliste, et obtient le poste de directeur du journal Libertad. Après la guerre il est nommé gouverneur civil de Salamanque. Étant spécialiste en philosophie, humanités et langues classiques, il occupe par la suite la charge de vice-secrétaire à l'éducation populaire et de délégué national à la presse et à la propagande du parti unique, la Falange Española Tradicionalista y de las JONS (1941-1946). Il est ensuite député aux Cortes (es) (1943-1946).

En 1951, il est nommé ministre du Ministère de l'information et du tourisme récemment créé, poste qu'il conserve jusqu'au , où il est destitué.

Il meurt quinze jours après avoir dû quitter ses fonctions, le . Il est le père de Rafael Arias-Salgado, qui suit ses traces en politique, et du diplomate Fernando Arias-Salgado (es).

Notes et référencesModifier