Gaël Morel

acteur français

Gaël Morel, né le à Lacenas (Rhône), est un réalisateur, scénariste et acteur français.

Gaël Morel
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (51 ans)
Lacenas, Rhône, France
Nationalité Drapeau de la FranceFrançaise
Profession Acteur, réalisateur, scénariste

Biographie modifier

Gaël Morel grandit dans un petit village du Beaujolais dans une famille ouvrière dont le père travaille dans le textile[1]. Membre d'un jury « Jeunes » au Festival de Cannes alors qu'il a 18 ans, il se destine à la mise en scène. Mais André Téchiné lui propose de jouer l'un des rôles principaux des Roseaux sauvages, celui de François, adolescent introverti et tourmenté, entre les fracas de la guerre d'Algérie et la découverte de l'homosexualité, un personnage dans lequel le réalisateur a mis beaucoup de lui-même. On le verra ensuite en étudiant dans Le Plus Bel Âge et Zonzon (1998), mais Gaël Morel décide de se consacrer essentiellement à la réalisation ; il retrouvera d'ailleurs le personnage de François, devenu cinéaste, dans Loin d'André Téchiné.

Très lié aux acteurs qui furent ses partenaires dans Les Roseaux sauvages, Gaël Morel fait de Stéphane Rideau le héros de son premier court métrage, La Vie à rebours (1994) mais aussi de son premier long, À toute vitesse (1996), dans lequel on retrouve aussi Élodie Bouchez. Portrait d'une jeunesse tourmentée, ce film est présenté à Cannes dans la section Cinémas en France. Après un téléfilm réalisé pour Arte, Premières Neiges, il part en Algérie tourner son deuxième opus, Les Chemins de l'oued, réflexion sur le trouble identitaire et les troubles politiques. Il dresse avec Le Clan (2004) un état de la condition masculine moderne. Pour son quatrième long métrage, Après lui, un film sur le deuil présenté à la Quinzaine des réalisateurs en 2007, Morel dirige Catherine Deneuve. En 2008, Arte diffuse son second téléfilm, réalisé en 2007, New Wave, avec Béatrice Dalle et Stéphane Rideau dans un second rôle marquant de professeur de sport.

Le , il cosigne une lettre ouverte[2] contre la loi Hadopi.

En janvier 2013 il cosigne un manifeste du Nouvel Observateur en faveur du mariage pour tous, pour ce journal il revient sur son vécu d'homme gay[3].

En 2011, il fait de nouveau jouer Stéphane Rideau dans Notre paradis, film noir dans lequel apparaît Béatrice Dalle qu'il avait fait déjà jouer dans New Wave. En 2017, il dirige Sandrine Bonnaire dans Prendre le large, drame social sur la condition ouvrière lui rappelant le milieu de son père et traitant de la délocalisation.

Filmographie modifier

 
Gaël Morel avec Élodie Bouchez lors de la présentation des Roseaux sauvages à la section Un certain regard du festival de Cannes 1994.

Acteur modifier

Scénariste et réalisateur modifier

Cinéma modifier

Télévision modifier

Publication modifier

Documentaire modifier

Notes et références modifier

  1. Allo-Ciné : Fiche du film Prendre le large
  2. « Lettre ouverte aux spectateurs citoyens », sur liberation.fr, (consulté le ).
  3. « Gaël Morel : "Je suis écœuré par ce débat" », sur L'Obs (consulté le )

Liens externes modifier