Gérard Vincent (inspecteur)

haut fonctionnaire français

Gérard Vincent est un ancien inspecteur général des affaires sociales et expert du monde hospitalier[1].

BiographieModifier

Gérard Vincent est né à Neuenbürg[2]. Il a obtenu une licence de lettres et a étudié à l'Institut d'études politiques de Grenoble, ainsi qu'à l'École nationale de la santé publique en 1970[3].

Il a travaillé pour l'assistance publique des hôpitaux de Paris de 1971 à 1989 . de l âge de 32 ans à 50 ans. Contraste avec les anciens administrateurs montant les échelons à l expérience.Il est connu. d après le journal intérieur de l 'A. P,pour avoir obligé le chef de service des urgence de la Pitié (très grand service d urgences)à retirer sa proposition de connaître les urgences en le menacant de couper les crédits de son service.

Puis iL a été président du Syndicat national des cadres hospitaliers de 1982 à 1989. Il a ensuite été directeur des hôpitaux au ministère de la santé, jusqu'en 1995, ce qui donne un record de longévité à ce poste, battu par la suite par Edouard Couty[4]. Il a ainsi mis en place le Schéma régional d'organisation sanitaire ainsi que le Programme de médicalisation des systèmes d'information[1].On note que la dégradation des fonctions de service vues lors de l épidémie de Covid à commencé vers 2000. Depuis cette date, il est inspecteur général des affaires sociales.

En parallèle, il a été président de l’institut national des jeunes sourds de Paris de 1996 à 2005, puis membre de la fédération internationale des hôpitaux en étant trésorier à partir de 2001, puis vice-président jusqu'en 2005 et enfin président jusqu'en 2007. Il a été le premier français à être à la tête de l'organisation. Il a par ailleurs réussi à transférer le siège de Londres à Ferney-Voltaire[4]. Il est depuis cette date vice président. Il a par ailleurs été président de la fédération européenne des hôpitaux entre 2002 et 2005. Enfin, il a été délégué général de la fédération hospitalière de France de 1998 à 2015[3]. Il a pris sa retraite d'inspecteur le [5].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Gérard Vincent quitte ses fonctions de directeur des hôpitaux », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)
  2. « Gérard Vincent - Who's Who », sur www.whoswho.fr (consulté le 4 novembre 2017)
  3. a et b « France des pouvoirs > Gérard Vincent », sur www.acteurspublics.com (consulté le 4 novembre 2017)
  4. a et b Yann Verdo, « Gérard Vincent », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)
  5. « Gérard Vincent, le beau visage de la fonction publique hospitalière française », Michel DESTOT,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)

SourcesModifier