Gérard Touzeau

Gérard Touzeau, né à Saint-Jean-d’Angély le , est un historien médiéviste français.

Gérard Touzeau
Gérard Touzeau 2014.jpg
Gérard Touzeau en 2014
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Conciliant sa passion pour l’histoire médiévale et ses activités professionnelles (il est ingénieur en génie civil et a enseigné à l’École Nationale des Ponts-et-Chaussées), il se spécialise à partir de 2000 dans l’étude du Grand Schisme d’Occident et de sa prolongation en Rouergue.

En , il publie un essai historique dans lequel il présente sous une perspective nouvelle le combat mené par le pape d’Avignon Benoît XIII (Pedro de Luna) pour faire reconnaître sa légitimité face à ses rivaux de Rome et de Pise. Il traite ensuite de la survivance d’une lignée pontificale dans la région de Rodez et dans la vallée du Viaur, où les partisans de Benoît XIII, traqués par l’Inquisition, s’étaient réfugiés. Apportant de nombreuses informations inédites, puisées dans les sources ayant échappé aux destructions, il révèle en particulier l’existence de Benoît XV, le second « pape du Viaur ».

En , il donne la première édition critique du Manifeste que Jean Carrier, dernier cardinal de Benoît XIII, adressa en 1429 au comte Jean IV d’Armagnac. Cette chronique très documentée du Grand Schisme est la seule source d’informations sur les événements survenus à Peñiscola après la mort de Benoît XIII. Jean Carrier illustre son propos d’emprunts aux Écritures (Psaumes, Évangile de Matthieu, Apocalypse de Jean) et aux œuvres de saint Augustin, dont il donne parfois sa propre lecture. C’est en outre par ce texte que Jean Carrier annonça l’élection de Benoît XIV, le premier successeur rouergat de Benoît XIII.

ŒuvresModifier

Lien externeModifier