Ouvrir le menu principal

Gérard Courant

cinéaste
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courant.
Gérard Courant
Naissance (68 ans)
Lyon
Nationalité France
Profession Acteur, réalisateur et acteur de cinéma (d)

Gérard Courant est un cinéaste, écrivain, acteur, poète et producteur indépendant français né le à Lyon (France).

Il est l'un des cinéastes les plus prolifiques du cinéma. Il a inventé, réalisé et produit le Cinématon, le film le plus long du monde (il dure 207 heures). En tout, il a tourné plus de 7 000 portraits filmés et un nombre très important d'autres films (près de 1 200) depuis le début des années 1970. Il a également publié plusieurs ouvrages sur le cinéma.

BiographieModifier

Gérard Courant est le fils de l'écrivain et historien René Courant[1].

Après avoir quitté Lyon très jeune, Gérard Courant a habité successivement à Valence, à Saint-Marcellin, puis à Dijon, trois villes auxquelles il a consacré de nombreux films (À travers l'univers, L'Impossible retour, Saint-Marcellin vu par Gérard Courant, Burgundia, Promenade dans les lieux de mon enfance dijonnaise). C'est durant ses études de droit à l'université de Dijon, au milieu des années 1970, qu'il prend la direction du ciné-club universitaire où il programme des dizaines de films d'avant-garde (Jonas Mekas, Andy Warhol, Maya Deren, Stan Brakhage, Jean Genet, Gregory Markopoulos (en), entre autres) et un cinéma indépendant et exigeant (Philippe Garrel, Marguerite Duras, Werner Schroeter, Chantal Akerman, Luc Moullet, etc.). Il s'installe à Paris en 1975 et participe aux travaux du Collectif Jeune Cinéma. Il est également critique de cinéma (en particulier dans Cinéma 77-82 et art press) où il prend la défense d'un cinéma libre et indépendant. Grâce à l'aide du cinéaste expérimental Patrice Kirchhofer, il réalise en 1976 son premier court-métrage, Marilyn, Guy Lux et les nonnes, puis un premier long-métrage expérimental et conceptuel en 1977, Urgent ou à quoi bon exécuter des projets puisque le projet est en lui-même une jouissance suffisante, qui reçoit le prix spécial du jury au Festival des jeunes auteurs de Belfort.

Courant tourne ensuite de nombreux longs-métrages contemplatifs (Aditya), lyriques (Cœur bleu, Je meurs de soif, j'étouffe, je ne puis crier…), musicaux (Vivre est une solution), hypnotiques (La Neige tremblait sur les arbres), répétitifs (She's a very nice lady), minimaux (Amours décolorées) qui mettent souvent en scène des femmes, stars de l'underground. Il a réalisé aussi des longs-métrages faits que d'images fixes (Les Aventures d'Eddie Turley) de refilmages (À propos de la Grèce) ou d'images en négatif (Les Aventures d'Eddie Turley II). Il a tourné L'Ascension de Notre-Dame de la Garde à Marseille en un seul plan-séquence d'une heure et 24 Passions étalé sur 24 ans. Il s'est transformé en coureur cycliste dans Chambéry-Les Arcs, une vélographie de Gérard Courant et dans Lyon, autopsie d'une grande ville, il a fixé sur la pellicule en un film d'une durée de 16 heures les 1 500 rues et les 400 places et squares de Lyon, sa ville natale.

Il pratique aussi l'art cinétique avec sa tétralogie Les Chemins cinétiques : Varuna (2011), Lâzward (2014), Kali (2014) et Sarasvati (2014) qui sont une variation en images cinétiques de sa précédente tétralogie, Le Jardin des abymes : Aditya (1980), Cœur bleu (1980), Vivre est une solution (1980) et She's a very nice lady (1982). En 2017, dans la même veine, il transforme Les Oiseaux, le chef d'oeuvre d'Alfred Hitchcock en images cinétiques (Les Oiseaux cinétiques d'Alfred Hitchcock).

C'est le 7 février 1978 qu'il entreprend son anthologie cinématographique Cinématon qui consiste à filmer des personnalités artistiques qui sont toutes confrontées aux mêmes règles : elles sont filmés en gros plan, fixe, muet, d'un plan-séquence d'une durée de 3 minutes 20 secondes (la durée d'une bobine en Super 8) dans lequel elles sont libres de faire ce qu'elles veulent devant la caméra. Jean-Luc Godard, Wim Wenders, Félix Guattari, Joseph Losey, Horst Tappert, Nagisa Oshima, Ken Loach, Henri Laborit, Roberto Benigni, Samuel Fuller, Jean-François Lyotard, Philippe Sollers, Sergueï Paradjanov, Ben Vautier ou Max Gallo font partie des 3 111 personnalités qui, jusqu'à maintenant, se sont prêtées à ce jeu cinématographique. L'ensemble dure 207 heures et le film est en cours de tournage perpétuel. Il y a eu plusieurs rétrospectives intégrales, notamment à Paris (Centre Pompidou, Cinémathèque française), Toronto, Montréal, Hambourg, New York. Jean-Paul Aron a dit que les Cinématons sont « une expérience beaucoup plus utile et sincère que tous les films de la Nouvelle Vague »[2] et Fernando Arrabal prophétise que « lorsque le cinéma aura disparu, il restera les Cinématons »[2]. Michel Foucault voit dans cette anthologie un lien qui unit le filmeur et le filmé dans « un pacte de souffrance-plaisir »[2]. Philippe Sollers, quant à lui, affirme :

« Courant est un moraliste[2]. »

La série Cinématon a engendré une quinzaine d'autres séries cinématographiques qui sont aussi des work in progress : Portrait de groupe, Couple, Cinéma, Lire, De ma chambre d'hôtel, etc. Pour l'écrivain Dominique Noguez,

« Gérard Courant filme le monde de façon sérielle[3]. »

Parallèlement à ses différents travaux, Gérard Courant tourne depuis ses débuts, ce qu'il appelle des Carnets filmés qui sont à mi-chemin entre le journal filmé (comme le pratiquent les cinéastes David Perlov, Alain Cavalier, Jonas Mekas, Joseph Morder ou Boris Lehman) et les esquisses ou les études des peintres. Ces Carnets filmés sont des archives cinématographiques qui regroupent toutes sortes d'éléments épars : essais, notes, croquis, esquisses, repérages, chutes, reportages, voire rushes ou films inachevés. En 2019, il existe 381 épisodes et l'ensemble de ce film en cours de tournage dure 460 heures. Comme l'a écrit l'historien Jean Tulard, « c'est une mine inépuisable pour l'historien[4]. »

Entre la fiction et le documentaire, l'essai et le journal, l'expérimental et un cinéma sériel, Gérard Courant a exploré toutes les possibilités offertes par le cinéma. Pour Raphaël Bassan, « Courant est l'un des descendants les plus purs des frères Lumière »[5] et pour Les Cahiers du cinéma, par le nombre important de films qu'il a réalisés, « Gérard Courant est l'INA à lui tout seul[6]. » En effet, en un tiers de siècle, Gérard Courant a tourné 7 000 portraits filmés et près de 1 200 films dont le plus court dure 1 minute et le plus long (sa série Cinématon) 207 heures. La durée totale de l'ensemble de ses films dépasse les 900 heures.

En 2011, la Bibliothèque nationale de France (BNF) a créé un fonds Gérard Courant pour mettre à la disposition des chercheurs une grande partie de ses films. La même année, la cinémathèque régionale de Bourgogne Jean-Douchet, installée à Dijon, a créé un fonds avec la plupart des films du cinéaste qui vécut son enfance et son adolescence dans la capitale de la Bourgogne.

En 2015, les Archives municipales de Lyon ont créé un fonds Gérard Courant avec tous les films que le cinéaste, né à Lyon, a tourné dans la capitale des Gaules (environ 34 heures). Ce fonds comprend notamment son film de 16 h Lyon, autopsie d'une grande ville.

D'importances rétrospectives des films de Gérard Courant ont été organisées dans le monde : Berlin (Allemagne), Buenos Aires (Argentine), Dubaï (Émirats arabes unis), Hambourg (Allemagne), La Haye (Pays-Bas), Lausanne (Suisse), Lisbonne (Portugal), Lucques (Italie), Montréal (Canada), New York (États-Unis d'Amérique), Paris (France), Téhéran (Iran), Toronto (Canada), Vienne (Autriche).

Les films du cinéaste (Cinématon et autres séries filmées, courts et longs métrages, Carnets filmés) sont visibles en accès libre et en entier sur les trois chaînes « Gérard Courant », « Billy Schneider » et "Lyon par Gérard Courant" qu'il a créées sur le site de partage vidéo, YouTube. En 2019, 6 000 de ses films y sont en ligne et, toutes chaînes confondues, dépassent les huit millions de vues.

En 1999, il signe pour s'opposer à la guerre en Serbie la pétition « Les Européens veulent la paix »[7], initiée par le collectif Non à la guerre[8].

Entre 2011 et 2018, il a réalisé 45 clips musicaux des plus grands succès de la chanteuse indienne Asha Bhosle dont plus de la moitié ont été filmés à Dubaï.

Filmographie réalisateurModifier

En tant que réalisateur, Gérard Courant a réalisé une série d'épisodes, dénommés les Carnets filmés qui se compose à ce jour de 381 épisodes ainsi qu'un film composé de portraits dénommé Cinématon.

1975 - 1979Modifier

  • 1976 : Marilyn, Guy Lux et les nonnes. 10 minutes.
  • 1977 : MMMMM…. 3 minutes
  • 1977 : Antonin Artaud, correspondance avec Jacques Rivière. 50 minutes.
  • 1977 : Urgent ou à quoi bon exécuter des projets puisque le projet est en lui-même une jouissance suffisante. 1 heure 38 minutes. Prix spécial du jury au Festival de Belfort 1977,
  • 1977 : Sha-Dada. 5 minutes.
  • 1978 : Cinématon (série cinématographique commencée le 7 février 1978). 3111 portraits filmés. 207 heures 24 minutes.
  • 1978 : Restez mince vivez jeune. 7 minutes.
  • 1978 : Rasage. 18 minutes.
  • 1978 : Travellings (série cinématographique en cours commencée en 1978). 180 parties. 4 heures.
  • 1978 : Vivre à Naples et mourir (entretien avec Werner Schroeter) (Carnet filmé : 20 mai 1978). 1 heure 25 minutes.
  • 1978 : L'Âge doré. 3 minutes.
  • 1979 : La Seule façon de rendre la vie excitante est de regarder la mort en face. 3 minutes 30 secondes.
  • 1979 : De ma chambre d'hôtel. (série cinématographique en cours commencée en 1979). 100 parties. 6 heures 30 minutes.
  • 1979 : Thé au bois. 3 minutes 30 secondes.
  • 1979 : Hérésie pour Magritte, 8 épisodes de 3 minutes 30 secondes : I., II., III., IV., V., VI., VII., VIII..
  • 1979 : Ocana, der engel der in der qualt singt. 10 minutes.
  • 1979 : Un sanglant symbole. 20 minutes.
  • 1979 : Shiva. 5 minutes.
  • 1979 : Je meurs de soif, j'étouffe, je ne puis crier… 1 heure 5 minutes.

1980 - 1989Modifier

  • 1980 : Aditya. 1 heure 5 minutes.
  • 1980 : Mon sang pécheur ruisselle ardent. 10 minutes 36 secondes.
  • 1980 : Cœur bleu. 1 heure 25 minutes.
  • 1980 : Vivre est une solution. 1 heure 17 minutes.
  • 1980 : Cocktail Morlock (ou : Encore un pernod, Yves). 25 minutes.
  • 1981 : Le Faux Cinématon de Yann Andréa filmé par une authentique Marguerite Duras. 4 minutes.
  • 1981 : Tu vois mon fils, l’espace ici naît du temps. 16 minutes 3 secondes.
  • 1981 : C'est Salonique. 24 minutes.
  • 1981 : Spoonful. 1 heure 22 minutes.
  • 1981 : La Neige tremblait sur les arbres. 1 heure 19 minutes.
  • 1981 : Baignoire. 42 minutes.
  • 1982 : Dévotion. 18 minutes.
  • 1982 : She's a very nice lady. 1 heure 30 minutes.
  • 1982 : Je marche à peine et je suis déjà loin. 13 minutes 43 secondes.
  • 1982 : Archive Morlock : 1er mai 1982 (Manifestation C.F.D.T.). 3 minutes 30 secondes.
  • 1982 : Archive Morlock : 1er mai 1982 (Manifestation C.G.T.). 3 minutes 30 secondes.
  • 1983 : Genova Genova. 24 minutes.
  • 1983 : L’Hiver a fui, l’avril est là. 15 minutes 49 secondes.
  • 1984 : Gare. (série cinématographique en cours commencée en 1984) 41 vues. 1 heure 38 minutes.
  • 1984 : Mourir, mourir, unique grâce ! 15 minutes 6 secondes.
  • 1984 : Mort de trois présidents à vie. 3 minutes 30 secondes.
  • 1985 : Ne sais-tu pas quel est ce jour sacré ? 1 minutes 56 secondes.
  • 1985 : À propos de la Grèce. 1 heure 30 minutes.
  • 1985 : Portrait d’Alexander Kluge dans son bureau de Munich. 3 minutes 30 secondes.
  • 1985 : Portrait de groupe. (série cinématographique en cours commencée en 1985). 261 portraits filmés. 17 heures.
  • 1985 : Couple. (série cinématographique en cours commencée en 1985). 135 portraits filmés. 8 heures.
  • 1986 : Oh ! Peine ! Peine sans égale ! 14 minutes 7 secondes.
  • 1986 : Le Jour où TF1 m’a cinématonné. 4 minutes
  • 1986 : Trio. (série cinématographique en cours commencée en 1986). 19 portraits filmés. 1 heure.
  • 1986 : Lire. (série cinématographique en cours commencée en 1986). 124 portraits filmés. 8 heures. Couronné par l'Académie française.
  • 1986 : Avec Mariola. 32 minutes.
  • 1987 : Délivre le monde si c’est ton sort. 15 minutes 9 secondes.
  • 1987 : Les Aventures d'Eddie Turley. 1 heure 30 minutes.
  • 1988 : Le Jour où Antenne 2 m’a cinématonné. 4 minutes.
  • 1988 : Montre-moi si vraiment du ciel tu es l’élu. 14 minutes 13 secondes.
  • 1988 : Archive Morlock : 1er mai 1988 (Manifestation C.F.D.T.). 3 min 30 s.
  • 1988 : Archive Morlock : 1er mai 1988 (Manifestation C.G.T.). 3 min 30 s.
  • 1988 : Et si on jouait ?. 28 minutes.
  • 1988 : Nuages de soie. 1 minute.
  • 1988 : Solitude perdue. 2 minutes.
  • 1989 : Est-ce là l’effet du Saint Jour ? 10 minutes.

1990 - 1999Modifier

  • 1990 : Oh ! Plainte ! Plainte ! Plainte effroyable. 10 minutes.
  • 1990 : Boudou prend son bain. 3 minutes.
  • 1990 : Cinématou (série cinématographique en cours commencée en 1990). 10 portraits filmés. 30 minutes.
  • 1991 : Oh ! Jour des grâces sans pareilles. 13 minutes 22 secondes.
  • 1991 : Mes Lieux d’habitation (série cinématographique en cours commencée en 1991). 17 vues. 1 heure 2 minutes.
  • 1991 : Cinéma (série cinématographique en cours commencée en 1991) 70 vues. 3 heures 45 minutes.
  • 1991 : Cinécabot (série cinématographique en cours commencée en 1991). 5 portraits filmés. 20 minutes.
  • 1992 : Lui-même ! Le voici ! Voyez ! 5 minutes 41 secondes.
  • 1993 : Vers lui mon cœur souffrant aspire. 5 minutes 30 secondes.
  • 1993 : Petit traité de chevalerie Morlock en vélocipède. 10 minutes.
  • 1994 : Ponts routiers de la Seine à Paris. 22 minutes.
  • 1994 : Prenez mon sang, prenez mon corps, en souvenir de moi ! 7 minutes 10 secondes.
  • 1994 : Inventaire filmé des rues de Saint-Maurice (Val-de-Marne, France). 40 minutes.
  • 1995 : Tu vis maintenant à jamais. 7 minutes 12 secondes.
  • 1995 : Compression , 3 épisodes : de Alphaville (4 minutes), À bout de souffle (4 minutes), Niagara (4 minutes).
  • 1995 : Le vrai faux Cinématon d'Agnès Soral. 4 minutes.
  • 1995 : De ma voiture. 1 heure 18 minutes.
  • 1996 : Tes-tu perdu ? Dois-je te conduire ? 5 minutes 21 secondes.
  • 1996 : Chambéry-Les-Arcs, une vélographie de Gérard Courant. 1 heure 14 minutes + bande-annonce (2 minutes 28 secondes).
  • 1997 : Tu baignes mes pieds d’eau pure, mais que l’ami me lave le front ! 5 minutes 24 secondes.
  • 1997 : Amours décolorées. 1 heure 20 minutes.
  • 1998 : Sur sa croix mon sang divin coula. 5 minutes 37 secondes.
  • 1999 : Oh ! Quel miracle sans pareil ! 4 minutes 8 secondes.
  • 1999 : Le Journal de Joseph M. 59 minutes.
  • 1999 : Le Tournage du Cinématon no 1968 de Joseph Morder. 4 minutes.
  • 1999 : Zanzibar à Saint-Sulpice. 9 minutes.
  • 1999 : J. M. (version courte de Le Journal de Joseph M.). 37 minutes.

2000 - 2009Modifier

  • 2000 : Mon sang fuit sauvage et déborde. 11 minutes 28 secondes.
  • 2000 : Vous avez dit Cinématon ?. 4 minutes.
  • 2000 : L’Homme des roubines. 55 minutes.
  • 2000 : Luc Moullet, encore un effort pour être cinématonné. 4 minutes.
  • 2001 : 2000 Cinématons. 1 heure 33 minutes.
  • 2001 : Luc Moullet, enfin cinématonné ? 4 minutes.
  • 2001 : Oh peine ! Oh jour du deuil profond. 13 minutes 33 secondes.
  • 2001 : Cinématé, 22 épisodes : Cinématé ! (4 minutes), Encore cinématé ! (4 minutes), avec Jacques Monory (4 minutes), Jean-Marie Straub (2 minutes 45), Volker Schlöndorff (3 minutes 8), Vincent B (4 minutes), Maruschka Detmers (3 minutes 3), Roberto Benigni (3 minutes 3), Féodor Atkine (1 minute 58), Jean-Luc Godard (2 minutes 20), Serge Merlin (3 minutes 40), Wim Wenders (4 minutes 11), Simon de la Brosse (1 minute 49), Galaxie Barbouth (4 minutes 11), Philippe Sollers (2 minutes 16), Dominique Noguez (3 minutes 56), Juliet Berto (3 minutes 55), Yves Mourousi (2 minutes 28), Fernando Arrabal (2 minutes 18), Robert Kramer (2 minutes 7), Gérard Jugnot (1 minute 54), Noël Godin (1 minutes 47).
  • 2002 : Qui me commande de vivre ? 8 minutes 57 secondes.
  • 2002 : Archive Morlock : Élection présidentielle 2002. 3 minutes.
  • 2002 : Périssable paradis (1 heure 10).
  • 2002 : Inventaire filmé des rues de la Croix-Rousse à Lyon, version TV (54 minutes) et version cinéma (1 heure 40).
  • 2003 : Seul mon trépas vous importe ? 20 minutes 8 secondes.
  • 2003 : Zythum. 3 minutes.
  • 2003 : 24 Passions. 1 heure 15 minutes.
  • 2004 : Archive Morlock : 1er mai 2004 (Manifestation C.G.T.). 6 minutes.
  • 2004 : Augusto Luis et Maria Emma. 8 minutes.
  • 2005 : À travers l'univers. 1 heure 19 minutes.
  • 2005 : Jean-Pierre Gorin, encore un effort pour être cinématonné. 4 minutes.
  • 2005 : Portrait d'Yvette Courant en téléphage. 7 minutes.
  • 2006 : Un monde nouveau. 1 heure 5 minutes.
  • 2006 : Made in Paris. 3 minutes 30 secondes.
  • 2006 : Boris Lehman à Valence. 3 minutes.
  • 2006 : Lisa Rovner ce Cinématon qui faillit être le dernier. 5 minutes.
  • 2006 : En effet, cher Pierre Rissient, ceci aurait dû être votre Cinématon. 4 minutes.
  • 2007 : Compression du Journal de Joseph M. 3 minutes.
  • 2007 : Deux ou trois choses que je sais de Joseph Morder. 10 minutes.
  • 2007 : Sortie du port de Marseille en direction des îles du Frioul. 2 minutes 40 secondes.
  • 2007 : Compression de Alicudi, 4 épisodes : 1 Bella (3 minutes), 2 Selvaggia (3 minutes), 3 Lontana (3 minutes) et Alicudi (11 minutes).
  • 2008 : Les Aventures d'Eddie Turley II (1 heure 30) et Les Aventures d'Eddie Turley III. (1 heure 30).
  • 2008 : Compression de 2 ou 3 choses que je sais d'elle. 4 minutes.
  • 2008 : Déambulation. 1 heure 26 minutes.
  • 2008 : À bloc. 1 heure 28 minutes.
  • 2008 : Dégueulasse, 4 épisodes : I. (3 minutes), II (3 minutes), III. (3 minutes), et IV (3 minute).
  • 2008 : Garçon. 3 minutes.
  • 2008 : Le Grand événement. 3 minutes.
  • 2008 : Compression des Aventures d'Eddie Turley II. 4 minutes.
  • 2008 : Compression de Je meurs de soif, j'étouffe, je ne puis crier… 3 minutes.
  • 2008 : Compression de Théorème. 4 minutes.
  • 2008 : La Course des cœurs I. (3 minutes) et II (3 minutes).
  • 2008 : Une vraie fausse blonde. 3 minutes.
  • 2008 : Désolé, 3 épisodes : I. (3 minutes), II. (3 minutes), III (3 minutes).
  • 2008 : L'impossible retour. 15 minutes.
  • 2008 : Compression de À travers l'univers. 3 minutes.
  • 2008 : Compression de Derrière la nuit. 3 minutes.
  • 2008 : Saint-Marcellin vu par Gérard Courant. 1 heure 56 minutes.
  • 2008 : Il ne s'est rien passé ou la vie particulière d'Élisa Point. 14 minutes.
  • 2009 : Dégueulasse, 5 épisodes : V (5 minutes), VI (5 minutes), VII (4 minutes), VIII (4 minutes) et IX (4 minutes).
  • 2009 : Compression de 20 Cinématon pour les 20 ans de Bref 1 les cinéastes. 8 minutes.
  • 2009 : Compression de 20 Cinématon pour les 20 ans de Bref 2 les critiques. 8 minutes.
  • 2009 : Spoonful II. 1 heure 15 minutes.
  • 2009 : Compression, 22 numéros : de Spoonful(3 minutes), Les hautes solitudes (3 minutes), La mort de Maria Malibran (5 minutes), Le lit de la vierge (4 minutes), Le révélateur (3 minutes), Hurlements en faveur de Sade (3 minutes), La Gran Via de Rita Jones (3 minutes), In girum imus nocte et consumimur igni (3 minutes), La société du spectacle (3 minutes), Les jeux de société (3 minutes), 44 vues Lumière (4 minutes), Le Mépris (4 minutes), La bride sur le cou (3 minutes), La vérité (5 minutes), Haine, amour et trahison (4 minutes), Rendez-vous à Rio (4 minutes), En cas de malheur (5 minutes), La mariée est trop belle (4 minutes), Et Dieu créa la femme (4 minutes), William Wilson (3 minutes), Viva Maria (5 minutes), La Neige tremblait sur les arbres (3 minutes).
  • 2009 : La Neige tremblait sur les arbres II. 1 heure 19 minutes.
  • 2009 : Montre Œil Mon Œil. 3 minutes.

2010 - 2019Modifier

  • 2010 : Compression de neiges. 3 minutes.
  • 2010 : Compression Sayat Nova. 3 minutes.
  • 2010 : L'Homme Atlantique de Marguerite Duras par Gérard Courant. 11 minutes.
  • 2010 : Compression Vivre est une solution. 3 minutes.
  • 2010 : Compression Nel Regno di Napoli. 5 minutes.
  • 2010 : Magdalena Montezuma. 5 minutes.
  • 2010 : La Mort n'est pas une solution. 1 heure 7 minutes.
  • 2010 : Résurrection. 1 heure 17 minutes.
  • 2010 : Archive Morlock : élections régionales Bourgogne. 2 minutes.
  • 2010 : Compression Eika Katappa. 6 minutes.
  • 2010 : Compression À cœur joie. 4 minutes.
  • 2010 : Compression Une ravissante idiote. 4 minutes.
  • 2010 : Compression Manina la fille sans voile. 4 minutes.
  • 2010 : Compression Boulevard du rhum. 4 minutes.
  • 2010 : Compression Les Femmes. 4 minutes.
  • 2010 : Compression Shalako. 4 minutes.
  • 2010 : Compression Voulez-vous danser avec moi ? 4 minutes.
  • 2010 : Compression Vie privée. 4 minutes.
  • 2010 : Compression L'Ours et la poupée. 4 minutes.
  • 2010 : Compression Le Repos du guerrier. 4 minutes.
  • 2010 : Compression L'Ange noir. 3 minutes.
  • 2010 : BB X 20. 1 heure 21 minutes.
  • 2010 : Compression Argila. 1 minute 40 secondes.
  • 2010 : Compression Neurasia. 1 minute 50 secondes.
  • 2010 : Compression Warnung vor einer heiligen Nutte. 4 minutes.
  • 2010 : Compression Weisse Reise. 2 minutes.
  • 2010 : Compression La Passeggiata delle Mura di Lucca. 2 minutes.
  • 2010 : Zacatecas, México. 4 minutes.
  • 2011 : Compression Parpaillon de Luc Moullet. 3 minutes 30 secondes.
  • 2011 : Libre I. 4 minutes 36 secondes.
  • 2011 : Libre II. 4 minutes 36 secondes.
  • 2011 : Libre III. 4 minutes 36 secondes.
  • 2011 : Libre IV. 4 minutes 36 secondes.
  • 2011 : Libre V. 4 minutes 36 secondes.
  • 2011 : Libre VI. 4 minutes 36 secondes.
  • 2011 : Libre VII. 4 minutes 36 secondes.
  • 2011 : Libre VIII. 4 minutes 41 secondes.
  • 2011 : Libre IX. 4 minutes 41 secondes.
  • 2011 : Compression L'Impératrice Yang Kwei-Fei de Kenji Mizoguchi. 3 minutes 30 secondes.
  • 2011 : Compression La Source thermale d'Akitsu de Yoshishige Yoshida. 3 minutes 30 secondes.
  • 2011 : Japonaise I. 4 minutes 30 secondes.
  • 2011 : Japonaise II. 4 minutes 30 secondes.
  • 2011 : Japonaise III. 4 minutes 30 secondes.
  • 2011 : Japonaise IV. 4 minutes 30 secondes.
  • 2011 : Japonaise V. 4 minutes 30 secondes.
  • 2011 : Marilyn. 1 heure 8 minutes.
  • 2011 : Compression de Là-bas. 3 minutes.
  • 2011 : Compression de Là-bas II. 3 minutes.
  • 2011 : Mais qui sommes-nous ? I. 4 minutes 12 secondes.
  • 2011 : Mais qui sommes-nous ? II. 4 minutes 12 secondes.
  • 2011 : L'Exception I. 3 minutes 35 secondes.
  • 2011 : L'Exception II. 3 minutes 35 secondes.
  • 2011 : L'Exception III. 3 minutes 35 secondes.
  • 2011 : L'Exception IV. 3 minutes 35 secondes.
  • 2011 : Love Song Sad I. 3 minutes 18 secondes.
  • 2011 : Love Song Sad II. 3 minutes 18 secondes.
  • 2011 : Carrière I. 4 minutes 21 secondes.
  • 2011 : Carrière II. 4 minutes 21 secondes.
  • 2011 : Carrière III. 4 minutes 21secondes.
  • 2011 : Ta compagnie me manque I. 4 minutes 28 secondes.
  • 2011 : Ta compagnie me manque II. 4 minutes 28 secondes.
  • 2011 : Ta compagnie me manque III. 4 minutes 28 secondes.
  • 2011 : Ta compagnie me manque IV. 4 minutes 28 secondes.
  • 2011 : La Chanson d'un autre cœur I. 4 minutes 43 secondes.
  • 2011 : La Chanson d'un autre cœur II. 4 minutes 43 secondes.
  • 2011 : La Chanson d'un autre cœur III. 4 minutes 43 secondes.
  • 2011 : La Chanson d'un autre cœur IV. 4 minutes 43 secondes.
  • 2011 : Ton pseudonyme I. 4 minutes 12 secondes.
  • 2011 : Ton pseudonyme II. 4 minutes 12 secondes.
  • 2011 : Ton pseudonyme III. 4 minutes 12 secondes.
  • 2011 : Ton pseudonyme IV. 4 minutes 12 secondes.
  • 2011 : Il y avait I. 5 minutes 2 secondes.
  • 2011 : Il y avait II. 5 minutes 2 secondes.
  • 2011 : Après le feu des plaisirs. 4 minutes 42 secondes.
  • 2011 : Ma prédilection I. 3 minutes 41 secondes.
  • 2011 : Ma prédilection II. 3 minutes 41 secondes.
  • 2011 : Mon impossible I. 4 minutes 4 secondes.
  • 2011 : Mon impossible II. 4 minutes 4 secondes.
  • 2011 : Compression Vivre sa vie de Jean-Luc Godard. 3 minutes.
  • 2011 : Routes. 1 heure 17 minutes.
  • 2011 : Varuna. 1 heure 5 minutes.
  • 2011 : Compression Palermo oder Wolfsburg de Werner Schroeter. 7 minutes.
  • 2011 : Non, Monsieur Werner Herzog, ceci n'est pas votre Cinématon. 4 minutes.
  • 2011 : Inventaire filmé des rues et places de Lyon avec des noms d'universitaires. 54 minutes.
  • 2011 : Daiya Yeh Main Kahan Phasi. 4 minutes.
  • 2011 : Saathi Re Saathi. 4 minutes.
  • 2011 : Baithe Hain Rahguzar Par. 4 minutes.
  • 2011 : Aye Gham-E-Dil Kya Karoon. 7 minutes.
  • 2011 : Chori Chori Solah Shringar Karoongi. 6 minutes.
  • 2011 : Cinématon or not Cinématon. 4 minutes.
  • 2011 : Compression Ladies of the Chorus de Phil Karlson. 3 minutes 20 secondes.
  • 2011 : Compression We’re Not Married ! de Edmund Goulding. 1 minute.
  • 2011 : Compression Don’t Bother to Knock de Roy Ward Baker. 4 minutes 7 secondes.
  • 2011 : Compression Gentlemen Prefer Blondes de Howard Hawks. 4 minutes 50 secondes.
  • 2011 : Compression How to Marry a Millionaire de Jean Negulesco. 5 minutes 3 secondes.
  • 2011 : Compression River of No Return de Otto Preminger. 4 minutes 49 secondes.
  • 2011 : Compression There’s No Business Like Show Business de Walter Lang. 6 minutes 4 secondes.
  • 2011 : Compression The Seven Year Itch de Billy Wilder. 5 minutes 28 secondes.
  • 2011 : Compression Bus Stop de Joshua Logan. 5 minutes.
  • 2011 : Compression The Prince and the Showgirl de Laurence Olivier. 6 minutes 3 secondes.
  • 2011 : Compression Some Like It Hot de Billy Wilder. 6 minutes 15 secondes.
  • 2011 : Compression Let’s Make Love de George Cukor. 6 minutes 8 secondes.
  • 2011 : Compression The Misfits de John Huston. 6 minutes 26 secondes.
  • 2011 : Compression Something’s Got to Give de George Cukor. 2 minutes 14 secondes.
  • 2011 : Poocho Na Humen Hum Unke Liye. 4 minutes 18 secondes.
  • 2011 : Raat Akeli Hai. 6 minutes 11 secondes.
  • 2011 : Aankhon Se Jo Utri Hai Dil Mein. 4 minutes 27 secondes.
  • 2011 : Tere Khayalon Mein Hum. 3 minutes 55 secondes.
  • 2011 : Jaiye Aap Kahan Jayenge. 7 minutes 21 secondes.
  • 2011 : Zahar Detai Hai Mujhe Koi. 6 minutes.
  • 2011 : Mud Mud Ke Na Dekh. 6 minutes 42 secondes.
  • 2011 : Koi Aaye Dhakan Kahti Hau. 4 minutes 28 secondes.
  • 2011 : Thodi Der Ke Liye Mere Ho Jao. 4 minutes.
  • 2011 : Jhumka Gira Re. 4 minutes 24 secondes.
  • 2011 : Ina Mina Dika. 4 minutes 21 secondes.
  • 2011 : Hum Tere Bin Jee Na Sakenge. 4 minutes 6 secondes.
  • 2011 : Haule Haule Chalo Mere Saajna. 5 minutes 12 secondes.
  • 2011 : Hare Kanch Ki Chooriyan. 4 minutes 43 secondes.
  • 2011 : Hone Lagi Hai Raat Jawan. 6 minutes 15 secondes.
  • 2011 : Chura Liya Hai Tumne Jo Dil Ko. 6 minutes 48 secondes.
  • 2011 : Apne Dil Mein Jagah Dijiye. 5 minutes 24 secondes.
  • 2011 : Chain Se Humko Kabhi. 4 minutes 8 secondes.
  • 2012 : Filmeur filmé filmant. 5 minutes.
  • 2012 : Les Malheurs de Raoul Walsh. 10 minutes.
  • 2012 : Inventaire filmé des rues de Lyon (7e arrondissement). 1 heure 33 minutes.
  • 2012 : Inventaire filmé des places de Lyon (7e arrondissement). 22 minutes.
  • 2012 : Bande-annonce de Philippe Garrel à Digne (Premier voyage). 4 min.
  • 2012 : Bande-annonce de Philippe Garrel à Digne (Second voyage). 3 min.
  • 2012 : Oui, Monsieur Abbas Kiarostami, ceci aurait pu être votre Cinématon. 4 minutes.
  • 2012 : Sara. 4 minutes 24 secondes.
  • 2012 : Sang, sueur et or noir à Bakou. 5 minutes.
  • 2012 : In Memoriam Marcel Hanoun. 5 minutes.
  • 2012 : In Memoriam Marilyn. 3 minutes.
  • 2012 : La Nuit claire de Marcel Hanoun par Gérard Courant. 12 minutes.
  • 2012 : Pourquoi préserver un espace vert quand on peut bétonner ? 14 minutes.
  • 2012 : Compression Le bonheur d’Alexandre Medvedkine. 3 minutes 30 secondes.
  • 2012 : Compression Finis Terrae de Jean Epstein. 3 minutes.
  • 2012 : Compression The Birth of a Nation de David W. Griffith. 7 minutes.
  • 2012 : Compression La Jeune Fille au carton à chapeau de Boris Barnet. 3 minutes.
  • 2012 : Compression Ivan le Terrible Partie I de Sergueï Eisenstein. 4 minutes.
  • 2012 : Compression Ivan le Terrible Partie II de Sergueï Eisenstein. 3 minutes.
  • 2012 : Le Marcheur de Pise (Carnet filmé : 29 novembre 2012). 1 heure 2 minutes.
  • 2012 : Étoiles ivres. 40 minutes.
  • 2012 : Naina Hain Pyase Mere. 4 minutes.
  • 2012 : Sapna Mera Toot Gaya. 5 minutes.
  • 2012 : Chhum Chuum Ghungroo Bole. 4 minutes 29 secondes.
  • 2012 : Aaiye Meherbaan. 5 minutes.
  • 2012 : Un Cinématon vaut mieux deux que tu l’auras. 4 minutes.
  • 2013 : BB + BB. 1 heure 33 minutes.
  • 2013 : BB + Marilyn = Vadim + Preminger. 1 heure 33 minutes.
  • 2013 : BB + Marilyn = Godard + Preminger. 1 heure 33 minutes.
  • 2013 : L’Étendue et le Temps. 29 minutes.
  • 2013 : Compression Die Nibelungen Partie I Siegfried de Fritz Lang. 6 minutes.
  • 2013 : Compression Die Nibelungen Partie II Kriemhilds rache de Fritz Lang. 5 minutes.
  • 2013 : Compression Sunrise de Friedrich Wilhelm Murnau. 4 minute.
  • 2013 : Compression Du skal aere din hustru de Carl Theodor Dreyer. 5 minutes.
  • 2013 : Compression Olympia Partie I Fest der völker de Leni Riefenstahl. 5 minutes.
  • 2013 : Compression Olympia Partie II Fest der schönheit de Leni Riefenstahl. 4 minutes.
  • 2013 : Compression Le roman d'un tricheur de Sacha Guitry. 3 minutes.
  • 2013 : Compression Le Trou de Jacques Becker. 5 minutes.
  • 2013 : Compression Tih Minh de Louis Feuillade. 17 minutes.
  • 2013 : Ari et Alain. 4 min.
  • 2013 : Ari Boulogne X 3. 4 min.
  • 2013 : Ari Boulogne à Fontenay-aux-Roses. 4 min.
  • 2013 : Ceci n'est pas le Cinématon de Vincent Nordon. 4 minutes.
  • 2013 : Lyon, autopsie d’une grande ville, 18 épisodes : inventaire des rues du 1er arrondissement (1 heure 27), inventaire des rues du 2e arrondissement (1 heure 12), inventaire des rues du 3e arrondissement) (2 heures 7), inventaire des rues du 4e arrondissement (1 heure 5), inventaire des rues du 5e arrondissement (1 heure 25), inventaire des rues du 6e arrondissement (59 minutes), inventaire des rues du 7e arrondissement (1 heure 35), inventaire des rues du 8e arrondissement (1 heure 35), inventaire des rues du 9e arrondissement (1 heure 43), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 1er arrondissement (21 minutes), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 2e arrondissement (21 minutes), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 3e arrondissement (26 minutes), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 4e arrondissement (18 minutes), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 5e arrondissement (30 minutes), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 6e arrondissement (14 minutes), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 7e arrondissement (24 minutes), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 8e arrondissement (21 minutes), inventaire des places, squares, parcs et jardins du 9e arrondissement (23 minutes).
  • 2014 : Compression L’Amour fou de Jacques Rivette. 10 minutes.
  • 2014 : Compression Le Soulier de satin de Manoel de Oliveira. 17 minutes.
  • 2014 : Compression La Maman et la putain de Jean Eustache. 9 minutes.
  • 2014 : Compression L'Arbre mort de Joseph Morder. 4 minutes.
  • 2014 : Compression de Retour à Nice. 4 minutes.
  • 2014 : Compression de Sous le ciel de Nice. 3 minutes.
  • 2014 : Compression Playtime de Jacques Tati. 5 min.
  • 2014 : Compression Un condamné à mort s’est échappé de Robert Bresson. 4 min.
  • 2014 : Compression India Song de Marguerite Duras. 5 min.
  • 2014 : Compression La Dérive de Paula Delsol. 4 min.
  • 2014 : Compression La Pointe courte d’Agnès Varda. 3 min 30 s.
  • 2014 : Compression Les Anges du péché de Robert Bresson. 4 min.
  • 2014 : Compression Les Dames du bois de Boulogne de Robert Bresson. 4 min.
  • 2014 : Compression Agatha et les lectures illimitées de Marguerite Duras. 4 minutes.
  • 2014 : Compression L'Année dernière à Marienbad d'Alain Resnais. 4 minutes.
  • 2014 : Compression Le Charme discret de la bourgeoisie de Luis Buñuel. 4 minutes.
  • 2014 : Hivers (Carnet filmé : 21 décembre 2013 - 23 février 2014). 1 heure 41 minutes.
  • 2014 : Compression Piège de Jacques Baratier. 2 minutes 30 secondes.
  • 2014 : Compression Les Idoles de Marc'O. 3 minutes 30 secondes.
  • 2014 : Compression La Salamandre d’Alain Tanner. 4 minutes.
  • 2014 : Compression Tricheurs de Barbet Schroeder. 4 minutes.
  • 2014 : Compression Le Pont du Nord de Jacques Rivette. 5 minutes.
  • 2014 : Compression Duelle de Jacques Rivette. 5 minutes.
  • 2014 : Bande-annonce de Cinématon. 4 minutes.
  • 2014 : Lâzward. 1 heure 20 minutes.
  • 2014 : Les Aventures d’Eddie Turley IV. 1 heure 30 minutes.
  • 2014 : Inventaire filmé des rues et places de Semur-en-Auxois. 1 heure 24 minutes.
  • 2014 : Kali. 1 heure 17 minutes.
  • 2014 : Sarasvati. 1 heure 25 minutes.
  • 2014 : L'Agonie des arabesques. 5 minutes.
  • 2014 : Les Aventures d'Eddie Turley V. 1 heure 30 minutes.
  • 2014 : Compression Le Navire Night de Marguerite Duras. 4 minutes.
  • 2014 : Compression Aurélia Steiner (Vancouver) de Marguerite Duras. 2 minutes 30 secondes.
  • 2014 : Compression Césarée de Marguerite Duras. 1 minute.
  • 2014 : Compression Les Mains négatives de Marguerite Duras. 1 minute.
  • 2014 : Compression Nathalie Granger de Marguerite Duras. 3 minutes 30 secondes.
  • 2014 : Compression Les Enfants de Marguerite Duras. 4 minutes.
  • 2014 : Compression Hiroshima mon amour de Alain Resnais. 4 minutes.
  • 2014 : Compression Nuit et brouillard de Alain Resnais. 2 minutes.
  • 2014 : Compression Muriel de Alain Resnais. 5 minutes.
  • 2014 : Compression La Guerre est finie de Alain Resnais. 5 minutes.
  • 2014 : Compression Je t’aime, je t’aime de Alain Resnais. 4 minutes.
  • 2014 : L’Humour fou de Jacques Rivette. 2 minutes.
  • 2014 : Le Cinématon pirate de Nelly Kaplan. 4 minutes.
  • 2014 : L'Autre Cinématon pirate de Nelly Kaplan. 4 minutes.
  • 2014 : Octobre 2014 à Paris (Carnet filmé : 5 octobre 2014 - 26 octobre 2014). 1 heure 53 minutes.
  • 2015 : Compression Whirlpool de Otto Preminger. 4 minutes 11 secondes.
  • 2015 : Compression The Razor’s Edge d’Edmund Goulding. 6 minutes 1 seconde.
  • 2015 : Compression Strange Bedfellows de Melvin Frank. 4 minutes 25 secondes.
  • 2015 : Compression The Return of Frank James de Fritz Lang. 4 minutes 1 secondes.
  • 2015 : Compression Belle Starr de Irving Cummings. 3 minutes 56 secondes.
  • 2015 : Compression Sundown de Henry Hathaway. 3 minutes 55 secondes.
  • 2015 : Compression Tobacco Road de John Ford. 3 minutes 42 secondes.
  • 2015 : Compression The Shangai Gesture de Josef von Sternberg. 4 minutes 14 secondes.
  • 2015 : Compression Hudson’s Bay de Irving Pichel. 4 minutes 4 secondes.
  • 2015 : Compression Four Men in the Raft de Orson Welles. 2 minutes 19 secondes.
  • 2015 : Compression Rings on Her Fingers de Rouben Mamoulian. 3 minutes 55 secondes.
  • 2015 : Compression Son of Fury:The Story of Benjamin Blake de John Cromwell. 4 minutes 14 secondes.
  • 2015 : Compression Thunder Birds de William A. Wellman. 3 minutes 35 secondes.
  • 2015 : Compression China Girl de Henry Hathaway. 4 minutes 7 secondes.
  • 2015 : Compression Ossessione de Luchino Visconti. 5 minutes 50 secondes.
  • 2015 : Compression Heaven Can Wait de Ernst Lubitsch. 4 minutes 16 secondes.
  • 2015 : Compression Laura de Otto Preminger. 3 minutes 48 secondes.
  • 2015 : Compression Roma città aperta de Roberto Rossellini. 4 minutes 23 secondes.
  • 2015 : Compression A Bell For Adano de Henry King. 4 minutes 37 secondes.
  • 2015 : Compression Leave Her to Heaven de John Stahl. 4 minutes 41 secondes.
  • 2015 : Compression L’elisir d’amore de Mario Costa. 3 minutes 38 secondes.
  • 2015 : Compression Sciuscià de Vittorio De Sica. 3 minutes 39 secondes.
  • 2015 : Compression Paisà de Roberto Rossellini. 5 minutes 17 secondes.
  • 2015 : Compression Dragonwyck de Joseph L. Mankiewicz. 4 minutes 25 secondes.
  • 2015 : Compression The Pleasure Seekers de Jean Negulesco. 4 minutes 44 secondes.
  • 2015 : Compression Way of a Gaucho de Jacques Tourneur. 3 minutes 56 secondes.
  • 2015 : Compression Il delitto di Giovanni Episcopo d’Alberto Lattuada. 3 minutes 59 secondes.
  • 2015 : Compression L’onorevole Angelina de Luigi Zampa. 3 minutes 58 secondes.
  • 2015 : Compression A Man About the House de Leslie Arliss. 4 minutes 29 secondes.
  • 2015 : Compression The Ghost and Mrs. Muir de Joseph L. Mankiewicz. 4 minutes 34 secondes.
  • 2015 : Compression Pagliacci de Mario Costa. 3 minutes 10 secondes.
  • 2015 : Compression Follie per l’opera de Mario Costa. 4 minutes 12 secondes.
  • 2015 : Compression Ladri di biciclette de Vittorio De Sica. 4 minutes 1 seconde.
  • 2015 : Compression La terra trema de Luchino Visconti. 6 minutes 35 secondes.
  • 2015 : Compression Germania anno zero de Roberto Rossellini. 3 minutes 17 secondes.
  • 2015 : Compression La città dolente de Mario Bonnard. 4 minutes 25 secondes.
  • 2015 : Compression That Wonderful Urge de Robert B. Sinclair. 3 minutes 42 secondes.
  • 2015 : Compression The Iron Curtain de William A. Wellman. 3 minutes 46 secondes.
  • 2015 : Compression Campane a martello de Luigi Zampa. 3 minutes 51 secondes.
  • 2015 : Compression La sposa non può attendere de Gianni Franciolini. 3 minutes 26 secondes.
  • 2015 : Compression Riso amaro de Giuseppe De Santis. 4 minutes 38 secondes.
  • 2015 : Compression Cielo sulla palude de Augusto Genina. 4 minutes 37 secondes.
  • 2015 : Compression Black Widow de Nunnally Johnson. 4 minutes 16 secondes.
  • 2015 : Compression Cuori senza frontiere de Luigi Zampa. 3 minutes 42 secondes.
  • 2015 : Compression Miss Italia de Duilio Coletti. 3 minutes 56 secondes.
  • 2015 : Compression Vita da cani de Mario Monicelli et Steno. 4 minutes 26 secondes.
  • 2015 : Compression Stromboli (Terra di Dio) de Roberto Rossellini. 4 minutes 32 secondes.
  • 2015 : Compression Luci del varietà de Federico Fellini et Alberto Lattuada. 4 minutes 11 secondes.
  • 2015 : Compression Alina de Giorgio Pàstina. 3 minutes 46 secondes.
  • 2015 : Compression Night and the City de Jules Dassin. 4 minutes 8 secondes.
  • 2015 : Compression Where the Sidewalk Ends de Otto Preminger. 4 minutes 6 secondes.
  • 2015 : Compression Achtung ! Banditi ! de Carlo Lizzani. 4 minutes 22 secondes.
  • 2015 : Compression Miracolo a Milano de Vittorio De Sica. 4 minutes 7 secondes.
  • 2015 : Compression Enrico Caruso, leggenda di una voce de Giacomo Gentilomo. 4 minutes 24 secondes.
  • 2015 : Compression La città si difende de Pietro Germi. 3 minutes 30 secondes.
  • 2015 : Compression The Mating Season de Mitchell Leisen. 4 minutes 21 secondes.
  • 2015 : Compression On the Riviera de Walter Lang. 4 minutes 2 secondes.
  • 2015 : Compression The Secret of Convict Lake de Michael Gordon. 3 minutes 39 secondes.
  • 2015 : Compression Close to My Heart de William Keighley. 4 minutes 3 secondes.
  • 2015 : Compression Fanfan la tulipe de Christian-Jaque. 4 minutes 16 secondes.
  • 2015 : Compression Altri tempi d’Alessandro Blasetti. 5 minutes 18 secondes.
  • 2015 : Compression Les Belles de nuit de René Clair. 3 minutes 44 secondes.
  • 2015 : Compression Moglie per una notte de Mario Camerini. 3 minutes 45 secondes.
  • 2015 : Compression Totò a colori de Steno. 4 minutes 10 secondes.
  • 2015 : Compression Lo sceicco bianco de Federico Fellini. 3 minutes 55 secondes.
  • 2015 : Compression Plymouth Adventure de Clarence Brown. 4 minutes 25 secondes.
  • 2015 : Compression Beat the Devil de John Huston. 4 minutes 2 secondes.
  • 2015 : Compression La Provinciale de Mario Soldati. 4 minutes 50 secondes.
  • 2015 : Compression Le Infedeli de Mario Monicelli et Steno. 4 minutes 18 secondes.
  • 2015 : Compression Pane, amore e fantasia de Luigi Comencini. 4 minutes 6 secondes.
  • 2015 : Compression I vitelloni de Federico Fellini. 4 minutes 36 secondes.
  • 2015 : Compression Never Let Me Go de Delmer Daves. 3 minutes 56 secondes.
  • 2015 : Compression Personal Affair de Anthony Pelissier. 3 minutes 33 secondes.
  • 2015 : Compression Pane, amore et gelosia de Luigi Comencini. 4 minutes 12 secondes.
  • 2015 : Compression La Romana de Luigi Zampa. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Viaggio in Italia de Roberto Rossellini. 3 minutes 38 secondes.
  • 2015 : Compression Il maestro di don Giovanni de Milton Kris. 3 minutes 52 secondes.
  • 2015 : Compression Le Grand jeu de Robert Siodmak. 4 minutes 22 secondes.
  • 2015 : Compression Boum sur Paris de Maurice de Canonge. 4 minutes 2 secondes.
  • 2015 : Compression The Egyptian de Michael Curtiz. 5 minutes 49 secondes.
  • 2015 : Compression La donna più bella del mondo de Robert Z. Leonard. 4 minutes 45 secondes.
  • 2015 : Compression The Left Hand of God de Edward Dmytryk. 3 minutes 49 secondes.
  • 2015 : Compression Notre-Dame de Paris de Jean Delannoy. 5 minutes 3 secondes.
  • 2015 : Compression Trapeze de Carol Reed. 4 minutes 30 secondes.
  • 2015 : Compression Anna di Brooklyn de Vittorio De Sica et Carlo Lastricati. 4 minutes 22 secondes.
  • 2015 : Compression Portrait of Gina de Orson Welles. 1 minute 30 secondes.
  • 2015 : Compression Solomon and Sheba de King Vidor. 5 minutes 53 secondes.
  • 2015 : Compression Never so Few de John Sturges. 5 minutes 14 secondes.
  • 2015 : Compression La Loi de Jules Dassin. 5 minutes 18 secondes.
  • 2015 : Compression Go Naked in the World de Ranald MacDougall et Charles Walters. 4 minutes 35 secondes.
  • 2015 : Compression Come September (Rendez-vous de septembre) de Robert Mulligan. 4 minutes 49 secondes.
  • 2015 : Compression La bellezza di ippolita de Giancarlo Zagni. 3 minutes 54 secondes.
  • 2015 : Compression Advise and Consent de Otto Preminger. 5 minutes 46 secondes.
  • 2015 : Compression Mare matto de Renato Castellani. 4 minutes 52 secondes.
  • 2015 : Compression Vénus impériale de Jean Delannoy. 5 minutes 48 secondes.
  • 2015 : Compression Woman of Straw de Basil Dearden. 4 minutes 54 secondes.
  • 2015 : Compression Le bambole de Dino Risi, Franco Rossi, Luigi Comencini et Mauro Bolognini. 4 minutes 37 secondes.
  • 2015 : Compression Le piacevoli notti de Armando Crispino et Luciano Lucignani. 5 minutes.
  • 2015 : Compression Io, io, io... e gli altri de Alessandro Blasetti. 4 minutes 33 secondes.
  • 2015 : Compression Les Sultans de Jean Delannoy. 4 minutes 9 secondes.
  • 2015 : Compression Buona sera, Mrs. Campbell de Melvin Frank. 4 minutes 48 secondes.
  • 2015 : Compression Les Aventures extraordinaires de Cervantes de Vincent Sherman. 5 minutes 16 secondes.
  • 2015 : Compression The Private Navy of Sgt. O’Farrell de Frank Tashlin. 4 minutes 11 secondes.
  • 2015 : Compression Un bellesimo novembre de Mauro Bolognini. 3 minutes 58 secondes.
  • 2015 : Compression La morte ha fatto l’uovo de Giulio Questi. 3 minutes 51 secondes.
  • 2015 : Compression El hombre de Rio Malo de Gene Martin. 3 minutes 53 secondes.
  • 2015 : Compression King, Queen, Knave de Jerzy Skolimowski. 4 minutes 8 secondes.
  • 2015 : Compression Le avventure di Pinocchio de Luigi Comencini (version cinéma). 5 minutes 34 secondes.
  • 2015 : Compression Le avventure di Pinocchio de Luigi Comencini (version série TV). 13 minutes 16 secondes.
  • 2015 : Compression Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d’Agnès Varda. 4 minutes 28 secondes.
  • 2015 : Compression Box Office 3D – Il film dei film de Ezio Greggio. 4 minutes 32 secondes.
  • 2015 : Nicoletta Braschi et Roberto Benigni. 4 minutes.
  • 2015 : Jean-Marie Straub et Danièle Huillet. 4 minutes.
  • 2015 : Joseph Morder X 5 Cinématons I. 4 minutes.
  • 2015 : Joseph Morder X 5 Cinématons II. 4 minutes.
  • 2015 : Salah Sermini X 3 Cinématons I. 4 minutes.
  • 2015 : Salah Sermini X 3 Cinématons II. 4 minutes.
  • 2015 : Gérard Courant X 2 Cinématons I. 4 minutes.
  • 2015 : Gérard Courant X 2 Cinématons II. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Aurélia Steiner (Melbourne) de Marguerite Duras. 1 minute 30 secondes.
  • 2015 : Le Cinématon que j'ai failli faire de Benoît Poelvoorde. 4 minutes.
  • 2015 : Le Cinématon que j'aurais dû faire de Benoît Poelvoorde. 2 minutes.
  • 2015 : Le Cinématon que je n'ai pas fait de Benoît Poelvoorde. 3 minutes.
  • 2015 : Cher André S. Labarthe (Coréalisation : Jean Douchet). 5 minutes.
  • 2015 : Samawah Year Zero I (version anglaise). 4 minutes.
  • 2015 : Samawah, Year Zero I (version arabe). 4 minutes.
  • 2015 : Samawah, Year Zero II (version anglaise). 4 minutes.
  • 2015 : Samawah, Year Zero II (version arabe). 4 minutes.
  • 2015 : Samawah, Year Zero III (version anglaise). 4 minutes.
  • 2015 : Samawah, Year Zero III (version arabe). 4 minutes.
  • 2015 : Compression Détruire dit-elle de Marguerite Duras. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Le Camion de Marguerite Duras. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Le Petit soldat de Jean-Luc Godard. 4minutes.
  • 2015 : Compression Une femme est une femme de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Les Carabiniers de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Bande à part de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Une femme mariée de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Pierrot le fou de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Masculin féminin de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Made In USA de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : Compression La Chinoise de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : Compression Week-end de Jean-Luc Godard. 4 minutes.
  • 2015 : L'Âge d'or de Jean-Luc Godard. 57 minutes.
  • 2015 : Compression Casque d'or de Jacques Becker. 4 minutes.
  • 2015 : Non omnis moriar (Carnet filmé : 5 octobre 2015 – 7 décembre 2015). 54 minutes.
  • 2016 : Compression Lucia di Lammermoor de Piero Ballerini. 4 minutes.
  • 2016 : Compression La Femme du Gange de Marguerite Duras. 4 minutes.
  • 2016 : Compression Nostalghia d'Andreï Tarkovski. 5 minutes.
  • 2016 : Compression Baxter, Vera Baxter de Marguerite Duras. 4 minutes.
  • 2016 : Compression Amor non ho... pero... pero de Giorgio Bianchi. 4 minutes.
  • 2016 : Compression The Ten Commandments de Cecil B. DeMille (version muette). 6 minutes.
  • 2016 : Compression The King of Kings de Cecil B. DeMille. 7 minutes.
  • 2016 : Compression Carmen de Cecil B. DeMille. 3 minutes.
  • 2016 : Compression A Ticket to Tomahawk de Richard Sale. 3 minutes 56 secondes.
  • 2016 : Compression Home Town Story de Arthur Pierson. 2 minutes 53 secondes.
  • 2016 : Compression O. Henry’s Full House (sketch : The Cop and the Anthem) de Henry Koster. 1 minute 17 secondes.
  • 2016 : Compression Scudda Hoo! Scudda Hay! de F. Hugh Herbert. 3 minutes.
  • 2016 : Compression Monkey Business de Howard Hawks. 4 minutes 10 secondes.
  • 2016 : Compression All about Eve de Joseph L. Mankiewicz. 5 minutes 45 secondes.
  • 2016 : Compression The Asphalt Jungle de John Huston. 4 minutes 45 secondes.
  • 2016 : Compression Let’s Make It Legal de Richard Sale. 3 minutes 24 secondes.
  • 2016 : Compression As Young As You Feel de Harmon Jones. 3 minutes 24 secondes.
  • 2016 : Compression Love Nest de Joseph M. Newman. 3 minutes 42 secondes.
  • 2016 : Compression Love Happy de David Miller. 4 minutes 6 secondes.
  • 2016 : Compression Dangerous Years de Arthur Pierson. 2 minutes 54 secondes.
  • 2016 : Compression Paulina s’en va d’André Téchiné. 3 minutes 43 secondes.
  • 2016 : Compression Céline et Julie vont en bateau de Jacques Rivette. 7 minutes 53 secondes.
  • 2016 : Compression Paris vu par de J. Douchet, J. Rouch, J.-D. Pollet, É. Rohmer, J.-L. Godard, C. Chabrol. 4 minutes 7 secondes.
  • 2016 : Compression Mariage de Claude Lelouch. 4 minutes 13 secondes.
  • 2016 : Compression Personne ne m’aime de Marion Vernoux. 4 minutes 11 secondes.
  • 2016 : Compression Georges qui ? de Michèle Rosier. 4 minutes 43 secondes.
  • 2016 : Compression Quelque part quelqu’un de Yannick Bellon. 4 minutes 12 secondes.
  • 2016 : Compression Jamais plus toujours de Yannick Bellon. 3 minutes 32 secondes.
  • 2016 : Compression Projection privée de François Leterrier. 4 minutes 6 secondes.
  • 2016 : Compression Die Dritte Generation de Rainer Werner Fassbinder. 4 minutes 38 secondes.
  • 2016 : Compression Belle toujours de Manoel de Oliveira. 3 minutes 5 secondes.
  • 2016 : Compression Rendez-vous à Bray d’André Delvaux. 3 minutes 52 secondes.
  • 2016 : Compression Le Gang des otages d’Édouard Molinaro. 3 minutes 55 secondes.
  • 2016 : Compression Nord de Xavier Beauvois. 4 minutes 15 secondes.
  • 2016 : Compression Candy Mountain de Robert Frank et Rudy Wurlitzer. 3 minutes 56 secondes.
  • 2016 : Compression Sérail d’Eduardo de Gregorio. 3 minutes 47 secondes.
  • 2016 : Compression La Mémoire courte d’Eduardo de Gregorio. 4 minutes 31 secondes.
  • 2016 : Compression La Vallée de Barbet Schroeder. 4 minutes 30 secondes.
  • 2016 : Compression La Bande des quatre de Jacques Rivette. 6 minutes 40 secondes.
  • 2016 : Compression Nuit de chien de Werner Schroeter. 5 minutes 7 secondes.
  • 2016 : Compression Au cœur du mensonge de Claude Chabrol. 4 minutes 47 secondes.
  • 2016 : Compression N’oublie pas que tu vas mourir de Xavier Beauvois. 5 minutes 7 secondes.
  • 2016 : Compression Bord de mer de Julie Lopes-Curval. 3 minutes 57 secondes.
  • 2016 : Compression Deux de Werner Schroeter. 5 minutes 8 secondes.
  • 2016 : Compression Bienvenue au gîte de Claude Duty. 4 minutes 33 secondes.
  • 2016 : Compression Toutes ces belles promesses de Jean-Paul Civeyrac. 3 minutes 41 secondes.
  • 2016 : Compression Irma Vep d’Olivier Assayas. 4 minutes 14 secondes.
  • 2016 : Compression Les Petits ruisseaux de Pascal Rabaté. 3 minutes 23 secondes.
  • 2016 : Compression Out 1 : Noli me tangere de Jacques Rivette. 30 minutes 8 secondes.
  • 2016 : Compression Maîtresse de Barbet Schroeder. 4 minutes 46 secondes.
  • 2016 : Compression Les Stances à Sophie de Moshé Mizrahi. 4 minutes 12 secondes.
  • 2016 : Compression Accattone de Pier Paolo Pasolini. 5 minutes 7 secondes.
  • 2016 : Compression Clash by Night de Fritz Lang. 4 minutes 26 secondes.
  • 2016 : Compression Che cosa sono le nuvole de Pier Paolo Pasolini. 1 minute 17 secondes.
  • 2016 : Compression Hôtel du paradis de Jana Bokova. 4 minutes 46 secondes.
  • 2016 : Compression Claro de Glauber Rocha. 4 minutes 44 secondes.
  • 2016 : Le Faux Cinématon de Yolande Moreau et le vrai hommage à Christophe Salengro. 4 minutes.
  • 2016 : Compression The Birds de Alfred Hitchcock. 5 minutes.
  • 2016 : Compression The Mighty Peking Man de Ho Meng-hua. 3 minutes 55 secondes.
  • 2016 : Compression La Femme et le pantin de Julien Duvivier. 4 minutes 22 secondes.
  • 2016 : Compression Babette s’en va-t-en guerre de Christian-Jaque. 4 minutes 25 secondes.
  • 2016 : Compression Dialogo di Roma de Marguerite Duras. 2 minutes 55 secondes.
  • 2016 : Compression Jeanne au bûcher de Roberto Rossellini. 3 minutes 7 secondes.
  • 2016 : Compression Son nom de Venise dans Calcutta désert de Marguerite Duras. 5 minutes.
  • 2016 : In Memoriam Donald Ranvaud. 1 minutes.
  • 2016 : Compression Encore heureux de Benoît Graffin. 4 minutes.
  • 2016 : Compression Pépé le Moko de Julien Duvivier. 4 minutes.
  • 2016 : Compression Dernier atout de Jacques Becker. 4 minutes 28 secondes.
  • 2016 : Compression Terra di fuoco de Marcel L’Herbier. 4 minutes.
  • 2016 : Compression L’assedio dell’Alcazar d’Augusto Genina. 4 minutes.
  • 2016 : Compression Gueule d’amour de Jean Grémillon. 4 minutes.
  • 2016 : Compression L’Assassin a peur la nuit de Jean Delannoy. 4 minutes 30 secondes.
  • 2016 : Compression La Femme que j’ai le plus aimée de Robert Vernay. 4 minutes 9 secondes.
  • 2016 : Compression Macao, l’enfer du jeu de Jean Delannoy. 4 minutes 11 secondes.
  • 2016 : Compression Naples au baiser de feu d’Augusto Genina. 3 minutes 57 secondes.
  • 2016 : Compression Si j’étais le patron de Richard Pottier. 4 minutes 33 secondes.
  • 2016 : Compression Don Quichotte de Georg Wilhelm Pabst. 3 minutes 27 secondes.
  • 2016 : Compression Le Sexe faible de Robert Siodmak. 3 minutes 40 secondes.
  • 2016 : Mireille Balin, une femme fatale. 47 minutes.
  • 2016 : Gina Lollobrigida forever. 4 heures 42 minutes.
  • 2016 : Compression L'Homme atlantique de Marguerite Duras. 2 minutes.
  • 2017 : Compression The Three Age de Buster Keaton et Edward F. Cline. 3 minutes.
  • 2017 : Compression Our Hospiality de Buster Keaton et John G. Blystone. 3 minutes 23 secondes.
  • 2017 : Compression Sherlock Jr. de Buster Keaton et John G. Blystone. 2 minutes 13 secondes.
  • 2017 : Compression The Navigator de Buster Keaton et Donald Crisp. 2 minutes 50 secondes.
  • 2017 : Compression Seven Chances de Buster Keaton. 2 minutes 42 secondes.
  • 2017 : Compression Go West de Buster Keaton. 3 minutes 13 secondes.
  • 2017 : Compression Battling Butler de Buster Keaton. 3 minutes 18 secondes.
  • 2017 : Compression The General de Buster Keaton et Clyde Bruckman. 3 minutes 36 secondes.
  • 2017 : Compression College de Buster Keaton et James W. Horne. 3 minutes 3 secondes.
  • 2017 : Compression Steamboat Bill Jr. de Buster Keaton et Charles Reisner. 3 minutes 16 secondes.
  • 2017 : Compression The Cameraman de Buster Keaton et Edward Sedgwick. 3 minutes 29 secondes.
  • 2017 : Compression Spite Marriage de Buster Keaton et Edward Sedgwick. 3 minutes 29 secondes.
  • 2017 : Compression Long Pants de Frank Capra. 2 minutes 47 secondes.
  • 2017 : Compression The Strong Man de Frank Capra. 3 minutes 29 secondes.
  • 2017 : Compression The Chaser de Harry Langdon. 2 minutes 58 secondes.
  • 2017 : Compression Three’s a Crowd de Harry Langdon. 2 minutes 55 secondes.
  • 2017 : Compression Tramp, Tramp, Tramp de Harry Edwards. 2 minutes 55 secondes.
  • 2017 : Les Douze glorieuses de Buster Keaton. 36 minutes.
  • 2017 : Les Oiseaux cinétiques d’Alfred Hitchcock. 1 heure 55 minutes.
  • 2017 : Les Oiseaux kaléidoscopiques d’Alfred Hitchcock. 1 heure 55 minutes.
  • 2017 : Les Autres oiseaux kaléidoscopiques d’Alfred Hitchcock. 1 heure 55 minutes.
  • 2017 : Archive Morlock Élection présidentielle 2017 Premier tour (Saint-Marcellin). 2 minutes.
  • 2017 : Archive Morlock Élection présidentielle 2017 Premier tour (Burzet). 2 minutes.
  • 2017 : Les Malheurs d’Orson Welles. 2 minutes 44 secondes.
  • 2017 : Compression Vingt-quatre heures de la vie d’un clown de Jean-Pierre Melville. 1 minute 11 secondes.
  • 2017 : Compression Andriesh de Sergueï Paradjanov et Yakov Bazelyan. 2 minutes 48 secondes.
  • 2017 : Compression Too Much Johnson d’Orson Welles. 3 minutes 9 secondes.
  • 2017 : Compression Les Affaires publiques de Robert Bresson. 1 minute 23 secondes.
  • 2017 : Aaiye Meharbaan kaléidoscopique. 5 minutes.
  • 2017 : Diwana Hua Badal kaléidoscopique. 6 minutes.
  • 2017 : Haule haule Chalo Mere Sajna kaléidoscopique. 4 minutes.
  • 2017 : Isharon Isharon Mein Dil Lenewale kaléidoscopique. 5 minutes.
  • 2017 : Jhumka Gira Re kaléidoscopique. 6 minutes.
  • 2017 : Parde Mein Rehne Do kaléidoscopique. 7 minutes.
  • 2017 : Sajna Hai Mujhe Sajna Ke Liye kaléidoscopique. 5 minutes.
  • 2017 : Yamma Yamma kaléidoscopique. 5 minutes.
  • 2017 : Compression Malaria de Jean Gourguet. 3 minutes 48 secondes.
  • 2018 : Hitch X 4. 4 minutes.
  • 2018 : L’Inconnu du Cinématon. 4 minutes.
  • 2018 : Le Cinématon était presque parfait. 4 minutes.
  • 2018 : Le Cinématon qui en savait trop. 4 minutes.
  • 2018 : Mais qui a tué Alfred Hitchcock ? 4 minutes.
  • 2018 : Compression La Main du diable de Maurice Tourneur. 3 minutes 33 secondes.
  • 2018 : Compression Le Val d’enfer de Maurice Tourneur. 3 minutes 39 secondes.
  • 2018 : Compression Le Silence de la mer de Jean-Pierre Melville. 3 minutes 48 secondes.
  • 2018 : Compression 2001 : A Space Odyssey de Stanley Kubrick. 6 minutes 12 secondes.
  • 2018 : Compression Je l’ai été trois fois de Sacha Guitry. 3 minutes 35 secondes.
  • 2018 : Compression Donne-moi tes yeux de Sacha Guitry. 4 minutes 4 secondes.
  • 2018 : Compression Mon père avait raison de Sacha Guitry. 4 minutes 11 secondes.
  • 2018 : Compression Désiré de Sacha Guitry. 4 minutes 11 secondes.
  • 2018 : Compression Die Büchse der Pandora de Georg Wilhelm Pabst. 5 minutes 40 secondes.
  • 2018 : Bachke Rehna Re Baba kaléidoscopique. 6 minutes 49 secondes.
  • 2018 : Dum Maro Dum Mit Jaye Gham kaléidoscopique. 3 minutes 13 secondes.
  • 2018 : Do Lafzon Ki Hai Dil Kahaani kaléidoscopique. 5 minutes 45 secondes.
  • 2018 : O Meri Jaan Main Ne Kaha kaléidoscopique. 5 minutes 51 secondes.
  • 2018 : Piya Tu Ab To Aaja kaléidoscopique. 6 minutes 32 secondes.
  • 2018 : Daiya Ae Main Kahan kaléidoscopique. 5 minutes 45 secondes.
  • 2018 : Gulhabi Chehra kaléidoscopique. 5 minutes 44 secondes.
  • 2018 : Jawani Jan-E-Man kaléidoscopique. 5 minutes 59 secondes.
  • 2018 : Main To Beghar Hoon kaléidoscopique. 5 minutes 46 secondes.
  • 2018 : Oh Mister Dil, Badi Mushkil Mein Tune Aaj Dala kaléidoscopique. 4 minutes 39 secondes.
  • 2018 : Aditya kaléidoscopique. 1 heure 5 minutes.
  • 2018 : Vivre est une solution kaléidoscopique. 1 heure 17 minutes.
  • 2018 : She’s a very nice lady kaléidoscopique. 1 heure 25 minutes.
  • 2018 : Solar. 23 minutes.
  • 2018 : Fin. 4 minutes.
  • 2018 : Les Malheurs d’Urban Gad. 28 minutes.
  • 2018 : Pourtant que sa campagne est belle. 3 minutes.
  • 2018 : Compression Macbeth de Werner Schroeter. 3 minutes.
  • 2018 : Compression Der Bomberpilot de Werner Schroeter. 3 minutes.
  • 2018 : L'Invraissemblable Cinématon de Luc Moullet. 4 minutes.
  • 2018 : Compression On a trouvé une femme nue de Léo Joannon. 3 minutes.
  • 2018 : Compression Fromont jeune et Risler aîné de Léon Mathot. 4 minutes.
  • 2018 : Compression La Région centrale de Michael Snow. 8 minutes 36 secondes.
  • 2018 : Compression Le Bel indifférent de Jacques Demy. 1 minute 43 secondes.
  • 2018 : Compression David Golder de Julien Duvivier. 3 minutes 35 secondes.
  • 2018 : Compression Outre Tombe de Alexandre Mathis. 17 minutes 28 secondes.
  • 2018 : Compression Back and Forth de Michael Snow. 2 minutes 32 secondes.
  • 2018 : Compression Wavelength de Michael Snow. 2 minutes 17 secondes.
  • 2018 : Compression Gare centrale de Youssef Chahine. 3 minutes 37 secondes.
  • 2018 : Compression Alexandrie Pourquoi ? de Youssef Chahine. 5 minutes 12 secondes.
  • 2019 : Compression Menaces de Edmond T. Gréville. 3 minutes 40 secondes.
  • 2019 : Compression Traité de bave et d’éternité de Isidore Isou. 3 minutes 41 secondes.
  • 2019 : Compression Entr'acte de René Clair. 1 minute 23 secondes.
  • 2019 : Compression Hôtel Monterey de Chantal Akerman. 2 minutes 56 secondes.
  • 2019 : Compression Jeanne Dielman, 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles de Chantal Akerman. 8 minutes 16 secondes.
  • 2019 : Compression L’Âge d’or de Luis Buñuel. 3 minutes 4 secondes.
  • 2019 : Compression L’Argent de Marcel L’Herbier. 7 minutes 7 secondes.
  • 2019 : Compression Le Sang d’un poète de Jean Cocteau. 2 minutes 35 secondes.
  • 2019 : Compression Passe ton bac d’abord de Maurice Pialat. 3 minutes 48 secondes.
  • 2019 : Compression Phantom de Friedrich Wilhelm Murnau. 5 minutes 19 secondes.
  • 2019 : Compression Laurel et Hardy électriciens. 1 minute 19 secondes.
  • 2019 : Compression Moi, un noir de Jean Rouch. 3 minutes 24 secondes.
  • 2019 : Compression Rentrée des classes de Jacques Rozier. 1 minute 25 secondes.
  • 2019 : Compression Un revenant de Christian-Jaque. 4 minutes 50 secondes.
  • 2019 : Compression La Petite marchande d’allumettes de Jean Renoir. 1 minutes 53 secondes.
  • 2019 : Le Jour où la Terre s’éveilla. 12 heures.
  • 2019 : Compression Haut-le-Vent de Jacques de Baroncelli. 3 minutes 26 secondes.
  • 2019 : La Femme qui pleure dans les nuages. 1 heure 5 minutes.
  • 2019 : Compression Au bord de la mer bleue de Boris Barnet. 3 minutes.
  • 2019 : Compression Pather Panchali de Satyajit Ray. 5 minutes 22 secondes.
  • 2019 : Compression Voyage à Tokyo de Yasujiro Ozu. 5 minutes 48 secondes.
  • 2019 : Compression Jeunes filles de Paris de Claude Vermorel. 3 minutes 34 secondes.
  • 2019 : Compression Young Mr Lincoln de John Ford. 4 minutes 26 secondes.
  • 2019 : La Pluie et les songes. 20 minutes.

Filmographie acteurModifier

Rôles dans ses propres filmsModifier

  • 1977 : Urgent ou à quoi bon exécuter des projets puisque le projet est en lui-même une jouissance suffisante
  • 1977 : Cinématon no 0
  • 1977 : Aurore collective
  • 1978 : Le Contrebandier des profondeurs
  • 1979 : Hérésie pour Magritte IV
  • 1979 : Un sanglant symbole
  • 1979 : Jardins clandestins
  • 1981 : C'est Salonique
  • 1981 : La Neige tremblait sur les arbres
  • 1981 : Sponfull
  • 1982 : Montagnes endormies
  • 1983 : Printemps météore
  • 1983 : Le Monde impatient
  • 1983 : Genova Genova
  • 1984 : La Marche du temps
  • 1985 : Nuits transparentes
  • 1985 : À propos de la Grèce
  • 1985 : Portrait de groupe
  • 1986 : Les Jours et les nuits
  • 1987 : Le Passeur immobile
  • 1987 : Les Aventures d'Eddie Turley
  • 1987 : Cinématon no 1000
  • 1988 : Cinématon no 1001
  • 1988 : L'Artifice et le factice
  • 1991 : Le Nouvel hiver
  • 1992 : La Terre des vivants
  • 1993 : Vie
  • 1994 : le Passager solitaire
  • 1995 : Itinéraires héréditaires
  • 1995 : Le Passé retrouvé
  • 1995 : Le Ciel écarlate
  • 1996 : Olivier Dazat ou l'amour du vélo
  • 1996 : Janine Anquetil la dame blonde
  • 1996 : Chambéry-Les Arcs, une vélographie de Gérard Courant
  • 1997 : Amours décolorées
  • 1998 : Le Nouveau désert
  • 1999 : Le Journal de Joseph M.
  • 1999 : Derrière la nuit
  • 2000 : Tout est brisé
  • 2000 : Cinématon no 2000
  • 2001 : 2000 Cinématons
  • 2001 : Florence Loiret-Caille, Cinématon no 2013
  • 2001 : Lucia Sanchez, Cinématon no 2014
  • 2002 : Périssable paradis
  • 2002 : Périssable paradis II (Notes pour un monde nouveau)
  • 2002 : Zones césariennes
  • 2003 : Car seuls les nouveaux dieux ont mordu la pomme de l'amour
  • 2003 : 24 Passions
  • 2004 : Délices lointains
  • 2004 : Causerie d'un Martien en exil à Lyon
  • 2007 : Jean-François Gallotte fait son cirque sur Zaléa TV
  • 2007 : Alicudi 1 Bella
  • 2007 : Alicudi 3 Lontana
  • 2007 : Rituels
  • 2008 : Alicudi
  • 2008 : Un soir à Gennevilliers

Rôles sous la direction d'autres réalisateursModifier

  • 1978 : L'Été madrilène de Joseph Morder
  • 1978 : Le Chien amoureux de Joseph Morder
  • 1979 : Diary 1979 de Howard Guttenplan
  • 1979 : Le Casanova de Chahine[9] de Gabriel Chahine et Didier Couédic
  • 1979 : La Femme en vert de Joseph Morder
  • 1980 : Mon tricot (Thanx to Wilma Schoen) de Jakobois
  • 1980 : 30 films brefs de Teo Hernandez
  • 1980 : Sexaphone de Stéphane Monclaire
  • 1980 : Certains tombent en amour de Joseph Morder
  • 1980 : Le Lapin rose de Joseph Morder
  • 1980 : Super Eighties de François Vielfaure
  • 1981 : Les Hasards de la rencontre de Pouchoux
  • 1981 : Le Son de la pluie de Sabine Ullman
  • 1981 : Le Lapin à deux têtes de Joseph Morder
  • 1981 : Au petit suisse de Joseph Morder
  • 1981 : Confessions d'un cinéaste de Vincent Tolédano
  • 1981 : New Work de Marcel Hanoun (film inachevé)
  • 1982 : Litan : la cité des spectres verts de Jean-Pierre Mocky
  • 1983 : En voie d'exécution de Valérie Uttscheid
  • 1984 : L'Affaire des divisions Morituri de F.J. Ossang
  • 1984 : Un film (auto-portrait) de Marcel Hanoun
  • 1984 : Portraits/Miroirs de María Klonári et Katerína Thomadáki
  • 1985 : Hôtel du paradis de Jana Bokova
  • 1985 : Supereight de Jo Comino
  • 1985 : Drôle de festival de Jean-Pierre Mocky
  • 1985 : Portraits de Roger Clown
  • 1986 : L'Homme qui danse[9] de Joseph Morder
  • 1986 : Joe from Maine de Dominique Laudijois et Pierre Laudijois
  • 1986 : L'Année américaine de Dominique Laudijois et Pierre Laudijois
  • 1987 : 4 aventures de Reinette et Mirabelle d'Éric Rohmer
  • 1987 : L'Éclair bleu de Dominique Laudijois et Pierre Laudijois
  • 1988 : Otage de Marcel Hanoun
  • 1992 : Parpaillon de Luc Moullet
  • 1992 : Jean-Luc Godard et le Saint Graal de Stefan Sarazin, Bernd Reufels et Alaric Hamacher
  • 1993 : Petit traité de chevalerie Morlock en vélocipède de Gérard Courant Prix d'interprétation Morlock au festival du cinéma indépendant de Châteauroux 1993.
  • 1995 : Les Morlocks à Romorantin de Pierre et Dominique Laudijois
  • 1997 : Omelette de Rémi Lange
  • 1997 : Portrait du cinéaste par tout autre que lui-même de Denys Desjardins
  • 1998 : La Gare de… de Joseph Morder
  • 1998 : Le R.M.I., c'est la vie avec un point d'exclamation à la fin de Pierre Merejkowsky
  • 1998 : Les parents n'aiment pas leurs enfants de Pierre Merejkowsky
  • 2000 : Primitifs de Vanessa Filho
  • 2000 : Ô Dé ! d'Éric Borg
  • 2000 : Ils sont venus, ils sont là, Élisabeth et Simon saison 1 de Pierre Laudijois
  • 2001 : Le Voyage du héros de Pierre et Dominique Laudijois
  • 2002 : Ramey-Custine d'Emmanuel Raquin-Lorenzi et André S. Labarthe
  • 2002 : Claude Jutra Portrait sur film de Paule Baillargeon
  • 2003 : Attention danger travail de Pierre Carles
  • 2003 : Lucy en miroir de Raphaël Bassan (voix off)
  • 2003 : Les Deux Lucy de Frédérique Devaux et Michel Amarger
  • 2003 : Promenades champêtres de Dominik Lange
  • 2004 : Zouzou l'envers de la star de Christian Mouzet
  • 2004 : Le Calvaire du borgne de Marie Colin
  • 2005 : Tentatives de se décrire de Boris Lehman
  • 2006 : Sonnets de Maurico Hernandez
  • 2008 : Pierre de Paul Lebourg
  • 2009 : Nos vies extimes de Tom Hanson (film inachevé)
  • 2010 : Ocaña la memoria del sol de Juan J. Moreno
  • 2011 : 1 minute pour Marcel Hanoun de François Grivelet et Kentaro Sudoh
  • 2011 : Super 8... mon amour ! de Rémy Batteault
  • 2016 : Marée haute, marée basse de Jean-Pierre Sené
  • 2017 : Marcel Hanoun caminando de Paola Melis
  • 2017 : Diary 1988/2018 de Jackie Raynal
  • 2017 : Lady Usher's Diary d'Alexandre Mathis

Prix, récompensesModifier

  • 1977 : Prix spécial du jury, Festival des jeunes auteurs, Belfort, pour Urgent ou à quoi bon exécuter des projets puisque le projet est en lui-même une jouissance suffisante
  • 1978 : Prix Morlock, Festival Cinémarge, La Rochelle, pour Rasage et Cinématon
  • 1978 : Prix Morlock, Festival de Namur, pour L'Âge doré
  • 1980 : Prix, Festival Cinéma en marge, Paris, pour Aditya
  • 1981 : Prix spécial, Festival du super 8, Thessalonique, pour Cœur bleu
  • 1984 : Bourse d'études, décerné par le Goethe Institut, Berlin-Ouest
  • 1985 : Bourse Artiste invité international, décerné par le conseil des arts du Canada, Montréal
  • 1991 : Homenaje a Gérard Courant por la riqueza de sus investigaciones en busca de une nueva cinematografica, 1re semaine du cinéma expérimental, Madrid
  • 1993 : Prix d'interprétation Morlock, 7e Festival du cinéma indépendant, Châteauroux, pour Petit traité de chevalerie Morlock en vélocipède
  • 1993 : Prix Verdaguer[10], décerné par l'Institut de France, pour Lire et Cinématon
  • 1994 : Prix Villa Médicis hors les murs, Moscou
  • 1996 : Prix spécial pour l'ensemble de son œuvre, 10e Festival du cinéma indépendant, Châteauroux
  • 2005 : Prix spécial du jury pour l'ensemble de son œuvre, 1er festival de Bagdad
  • 2011 : Prix spécial, 4e Gulf Film Festival, Dubaï.

PublicationsModifier

RéférencesModifier

  1. Remarque : il n'a aucun lien de parenté avec le directeur de la photographie allemand Curt Courant.
  2. a b c et d Cinématon, éditions Henri Veyrier.
  3. Dictionnaire du cinéma, Larousse.
  4. Guide des films, éditions Robert Laffont.
  5. Encyclopædia Universalis.
  6. Cahiers du cinéma, no 573.
  7. « Liste des personnalités signataires de l'Appel », sur nonguerre.chez.com.
  8. Renaud Dély, « L'extrême droite ratisse large contre les frappes de l'Otan. Le «Collectif non à la guerre» a tenu une réunion proserbe hier soir », sur liberation.fr, .
  9. a et b Film inachevé.
  10. Voir sur institut-de-france.fr.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • 2011 : Est-ce du cinéma ? de Salah Sermini, éditions Gulf Film Festival, Dubaï (Émirats Arabes Unis)
  • 2019 : L'oeuvre filmée de Gérard Courant d'Estelle Pajot, éditions Association des écrivains et critiques de cinéma égyptiens et Alexandria Film Festival for Mediterranean Countries (traduction en arabe : Salah Sermini), Le Caire (Égypte)

Films sur l'œuvre cinématographique de Gérard CourantModifier

  • 1985 : Gérard Courant filme Cinématon de Teo Hernandez.
  • 1985 : Wie Lange hält die Maske ? de Florian Hopf.
  • 1985 : Gérard Courant à La Motte-Piquet de Nicolas Plateau.
  • 1985 : Supereight de Jo Comino.
  • 1986 : Cinématé de Dominique Laudijois.
  • 1986 : L'école des beaux-arts de Bourges filme Gérard Courant de Gilles Martinez.
  • 1986 : Nous aussi, Gérard Courant, nous avons fait un Cinématon de Pierre de Castillon et Sylvie Reymond-Lépine.
  • 1988 : Deux ex cinémachina filme Gérard Courant de Deux ex cinemachina.
  • 1988 : Courant Ultra-Violet de Jean-Marc Raynal.
  • 1997 : Cinématon de Gérard Martin.
  • 1997 : Le Tournage du Cinématon no 1885 de Chris Leblanc de Denys Desjardins.
  • 2002 : Cinématon de Jean-Claude Mocik.
  • 2004 : Le Calvaire du borgne de Marie Collin.
  • 2005 : Tentative de se décrire de Boris Lehman.
  • 2005 : Gérard Courant tourne le Cinématon de Salim Kechiouche de Rémi Lange.
  • 2006 : La Petite fabrique des Cinématons d'Anne-Laure Brénéol.
  • 2006 : Super 8 Paradise de Jérôme Oliveira.
  • 2008 : Gérard Courant ou l'art du Cinématon de Pierrick Moulins.
  • 2009 : Impressions de Johanna Vaude.
  • 2009 : Les Entretiens de CinéDV d'Aurelio Savini.
  • 2011 : Portrait de Gérard Courant de Jean-Noël Mirande
  • 2012 : Gérard Courant de Arnau Vilaro et Ramiro Ledo.
  • 2014 : Metacinématon - Gérard Courant de Roberta Gialotti.
  • 2015 : Pour liquider l'histoire d'Ève de Tanguy Marzin.
  • 2018 : Salvalmas (clip musical du groupe Labison) de Luisa Salazar.
  • 2019 : Vous connaissez le Cinématon d'Alfred Hitchcock ? de Philippe Truffault

Liens externesModifier