Gérald Gassiot-Talabot

éditeur et critique d'art français

Gérald Gassiot-Talabot, né le à Alger et mort le à Paris[1], à l’âge de 73 ans, est un éditeur et critique d'art qui a inventé le concept de « figuration narrative ».

Gérald Gassiot-Talabot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

BiographieModifier

L'éditeurModifier

Gérald Gassiot-Talabot a été le responsable des Guides bleus et le directeur des Éditions du Chêne au sein du groupe Hachette Livre. Il a aussi lancé, chez cet éditeur, la collection du Guide du routard.

Le critique d’artModifier

Gérald Gassiot-Talabot a été aussi un critique d’art influent. Cofondateur de la revue artistique Opus international, puis critique dans la revue Verso, il a eu l'idée de rassembler, sous l'expression générique de « figuration narrative », le travail de jeunes artistes des années 1960-1980.

Cette entité diffuse regroupe notamment :

Gérald Gassiot-Talabot a écrit sur de très nombreux autres artistes d'autres tendances (comme l'abstraction géométrique représentée par Antoine de Margerie ou Simona Ertan) et publié de nombreux ouvrages.

Il fut délégué adjoint aux arts plastiques et inspecteur général de la création artistique au ministère de la Culture au début des années 1980.

BibliographieModifier

  • La Figuration narrative, édition Le Cercle d'Art, 1965 ; rééd. Chambon, 2003 (ISBN 9782877112475)
  • Bellegarde, Le Musée de Poche, 1970
  • La Peinture romaine et paléochrétienne, Lausanne, 1965.
  • Yaguel Didier ou la mémoire du futur, Éditions J'ai Lu, coll. L'aventure mystérieuse
  • Erma, Art Actuel, édition de La Galerie Karl Flinker, Paris, 1966
  • Figurations (1960-1973), coll. 10-18, 1973
  • Zeimert, peintre calembourgeois, Hachette, 1973
  • Berni (avec Michel Troche), éditions Georges Fall, 1971
  • Rancillac, Mathias Fels Paris 1965
  • Francois Morellet, All'insegna del pesce d'oro, Milano, 1971

RéférenceModifier

Lien externeModifier