Ouvrir le menu principal

Gérald Cyprien Lacroix

prélat catholique canadien

Gérald Cyprien Lacroix
Image illustrative de l’article Gérald Cyprien Lacroix
Cardinal Gerald Lacroix en février 2014.
Biographie
Naissance (62 ans)
à Saint-Hilaire-de-Dorset (Québec)
Ordination sacerdotale par
Mgr Maurice Couture
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape François
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de San Giuseppe all'Aurelio
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Marc Ouellet
Dernier titre ou fonction Archevêque de Québec,
Primat du Canada
Archevêque de Québec
(Primat du Canada)
Depuis le
Évêque titulaire d'Hilta
Évêque auxiliaire de Québec

Blason
« Mane nobiscum domine » (Lc 24,29)
(« Reste avec nous Seigneur »)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Gérald Cyprien Lacroix, né le à Saint-Hilaire-de-Dorset au Québec, est un ecclésiastique canadien. Il est archevêque de Québec et primat du Canada depuis le [1].

BiographieModifier

Jeunesse et étudesModifier

Gérald Cyprien Lacroix est né en 1957 à Saint-Hilaire-de-Dorset au Québec au Canada du mariage de Brigitte Laurendeau et Raymond Lacroix. En 1965, à l'âge de huit ans, sa famille et lui déménagent au New Hampshire aux États-Unis. Il fait ses études secondaires au Trinity High School (en) et ses études supérieures au Saint Anselm College, à Manchester au New Hampshire. Il retourne ensuite au Québec où il mène des études en théologie à l'Université Laval. Il y obtient un baccalauréat en 1985 et une maîtrise en théologie pastorale en 1993[2]. En 1975, il se joint à l'Institut séculier Pie-X. En 1981, il met de côté son emploi de graphiste et fait ses vœux perpétuels l'année suivante.

Parcours ecclésiastiqueModifier

Prêtre et évêqueModifier

Le , il est ordonné prêtre par l'archevêque Maurice Couture. Il est missionnaire en Colombie de 1990 à 1998, servant comme curé à Argelia (département de Cauca) et professeur au Grand séminaire de Popayán. De 2001 à 2009, il est directeur général de l'institut séculier Pie-X[3].

Le , il est nommé évêque auxiliaire de Québec. Son ordination épiscopale a lieu le 24 mai suivant.

Archevêque de QuébecModifier

À la suite du départ de l'archevêque Marc Ouellet, il devient administrateur diocésain, le , jusqu'à ce qu'il soit nommé archevêque le [4]. Il reçoit le pallium des mains de Benoît XVI le [5] en la basilique Saint-Pierre, au Vatican.

Le , le pape François annonce lors de l’Angélus, son élévation au cardinalat. Elle a lieu au Vatican lors du consistoire du , en même temps que celle de 18[6] autres prélats[7],[8].

En 2015, il crée un événement-bénéfice nommé « À la table du Cardinal ». Depuis, cette collecte de fonds dédiée aux œuvres sociales et communautaires se déroule chaque année au mois de mai[9].

Le , le pape le nomme membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements[10]. À la suite de l'Attentat de la grande mosquée de Québec, il tente un rapprochement avec la communauté musulmane et célèbre une messe spéciale pour les victimes[11].

En avril 2017, il fait l'objet de harcèlement de la part d'un individu en raison d'un conflit de procédure de divorce[12].

Le 6 octobre 2018, le pape François le nomme membre au sein du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie[13].

Prises de positionModifier

Charte des valeursModifier

En 2014, il affirme être critique par rapport à la Charte des valeurs québécoises proposée par le gouvernement Marois. S'exprimant pour la neutralité religieuse des employés de l'État en position de pouvoir, il ajoute cependant que le projet de loi ne devrait pas s'appliquer à tous les fonctionnaires[14]. L'Assemblée des évêques catholiques du Québec dépose un mémoire en ce sens.

Aide médicale à mourirModifier

Dès 2013, il s'oppose à la Loi concernant les soins de fin de vie et la légalisation de l'euthanasie, et ce, même si elle est sévèrement encadrée. Il affirme que « l'acte de mettre fin à une vie n'est pas une aide médicale ». En 2015, il plaide que certaines personnes âgées croient que cette loi est motivée par le lourd fardeau fiscal que représente la population vieillissante et vise à se « débarrasser » d'elle[15] plutôt que de lui offrir de meilleurs services palliatifs. En 2016, il s'oppose au projet de loi C-14, une autre loi, fédérale celle-ci, permettant l'aide médicale à mourir[16].

PolémiquesModifier

Le , il réagit à la suite d'une poursuite intentée contre l'Institut Séculier Pie X dont il était directeur. Une victime présumée d'agressions sexuelles affirme que Lacroix l'aurait inciter à pardonner à son agresseur plus qu'à le dénoncer. Il répond n'avoir jamais « essayé d'inciter des gens à se taire »[17].

Distinctions honorifiquesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Mgr Gérald Cyprien Lacroix nommé archevêque de Québec », sur cyberpresse.ca,
  2. Biographie sur le site du diocèse de Québec
  3. Site du diocèse de Québec
  4. Rinunce e nomine, 22.02.2011, sur le site du Vatican
  5. (it) « CAPPELLA PAPALE PRESIEDUTA DAL SANTO PADRE BENEDETTO XVI PER LA BENEDIZIONE E IMPOSIZIONE DEI PALLI » [PDF], sur vatican.va, (consulté le 17 septembre 2015)
  6. dont trois ne seront pas cardinaux électeurs du fait de leur âge
  7. News.va, « Le Pape rend public les noms des 16 prochains nouveaux cardinaux », sur news.va, (consulté le 12 janvier 2014)
  8. Pape François, « Angélus, 12 janvier 2014 - Fête du Baptême du Seigneur », sur news.va, (consulté le 29 avril 2014)
  9. 162 500$ pour la table du Cardinal
  10. « Nouvelles nominations au sein de la Congrégation pour le Culte divin », sur Radio Vatican,
  11. Une seule communauté unie dans la tragédie
  12. Il plaide coupable de harcèlement envers le cardinal Lacroix
  13. « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va (consulté le 16 octobre 2018)
  14. http://www.cardinalrating.com/cardinal_305__article_12254.htm
  15. http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201509/29/01-4905132-les-eveques-veulent-contrer-laide-medicale-a-mourir.php
  16. Le cardinal Lacroix dénonce la loi sur l'aide médicale à mourir
  17. « Jamais je n’ai essayé d’inciter des gens à se taire », dit Gérald Cyprien Lacroix

Liens externesModifier