Généralité de Moulins

La généralité de Moulins est une circonscription administrative du royaume de France créée en 1587.

Elle était pays d'élection et se composait de sept élections. Elle a comporté au maximum dix-huit subdélégations de l'intendant.

La généralité d'après le Règlement général du 24 janvier 1789 (États généraux)Modifier

 
Généralité de Moulins au XVIIIe siècle.

Noms des bailliages principaux, suivis du nombre de députés à élire :

Listes des circonscriptions administrativesModifier

 
Généralité de Moulins et ses subdélégations.

La généralité étant une des circonscriptions administratives majeures, la connaissance historique du territoire concerné passe par l'inventaire des circonscriptions inférieures de toute nature. Cet inventaire est la base d'une exploration des archives réparties entre les différentes archives départementales des départements correspondant à la généralité.

La généralité de Moulins est centrée autour du Duché de Bourbon mais déborde également sur le Nivernais, la Marche et l'Auvergne.

 
La Généralité de Moulins comprenait également une zone au nord du Puy-de-dôme actuel, en Auvergne malgré la proximité de Riom. Cette région était partagée entre les élections d'Aigueperse et de Gannat.

SubdélégationsModifier

ÉlectionsModifier

Les 7 élections correspondent aux différentes provinces représentées au sein de la généralité[1]

Bailliages et sénéchausséesModifier

Cette liste ne comporte pas les bailliages ci-dessus, leurs appellations exactes restant à confirmer.

Liste des intendants de la généralité de MoulinsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Guy Cabourdin et Georges Viard, Lexique historique de la France d'Ancien Régime, Paris, Armand Colin, 1978 ; réed. - 3ème édition - 2002, 333 p. (ISBN 978-2-200-01925-9 et 2-200-01925-4), p. 41

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier