Ouvrir le menu principal

Généralité de Caen

La Généralité de Caen en 1774

La Généralité de Caen est une circonscription administrative de Normandie créée en 1542. Caen fut le siège d’une des dix-sept recettes générales créées par Henri II et confiées à des trésoriers généraux par l’Édit donné à Blois en ). Elle fut amputée de l’élection de Falaise (236 paroisses) lors de la création de la généralité d'Alençon en 1636. Elle se composait de neuf élections ; on y comptait onze subdélégations à la fin de l’Ancien Régime.

Liste des circonscriptions administrativesModifier

La généralité étant devenue, à la veille de la Révolution, une des circonscriptions administratives majeures du royaume, la connaissance historique du territoire concerné passe par l’inventaire des circonscriptions inférieures de toute nature. Cet inventaire est la base d’une exploration des archives réparties entre les différentes Archives départementales des départements compris dans la généralité.

Élection d’AvranchesModifier

Paroisses recensées en 1735 : 99 au total.

Élection de BayeuxModifier

L’élection de Bayeux fut amputée en de 55 paroisses (Sergenterie de Thorigny et de Saint-Clair-sur-Elle) qui passèrent à la nouvelle élection de Saint-Lô. En , elle reçut 32 paroisses supplémentaires. Avec la suppression de l’élection de Saint-Lô, on revint à la situation d’avant 1639. La reconstitution de l’élection de Saint-Lô en lui fit perdre 41 paroisses.

Paroisses recensées en 1735 : 185 au total.

Élection de CaenModifier

 
Hôtel de l'Intendance, à Caen

L’élection de Caen perdit 18 paroisses au profit de celle de Bayeux créée en , mais les récupéra plus tard, probablement lors de la suppression de l’élection de Saint-Lô.

Paroisses recensées en 1735 : 235 au total.

Élection de CarentanModifier

L’élection de Carentan perdit 21 paroisses lors de la création de celle de Saint-Lô en , mais elle reçut en compensation 16 paroisses de l’élection de Valognes. En l’élection de Saint-Lô fut supprimée, et on revint, à quelques détails près, à la situation antérieure. Lors de la reconstitution de l’élection de Saint-Lô en , l’élection de Carentan perdit 29 paroisses, et n’en obtint en échange que 12 de l’élection de Valognes.

Paroisses recensées en 1735 : 93 au total.

Élection de CoutancesModifier

Paroisses recensées en 1735 : 135 au total.

Élection de MortainModifier

Paroisses recensées en 1735 : 583 au total.

Élection de Saint-LôModifier

L’élection de Saint-Lô fut créée par un édit d’. Elle comprenait alors 101 paroisses dont 55 détachées de l’élection de Bayeux (sergenterie de Thorigny et de Saint-Clair), 21 de l’élection de Carentan (sergenterie de Saint-Lô et du Hommel-et-la-Comté) et 25 de l’élection de Coutances (sergenterie de Moyon et de Saint-Gilles). Supprimée en , l’élection de Saint-Lô fut rétablie par l’édit de (à partir de 41 paroisses détachées de l’élection de Bayeux, 29 de celle de Carentan, et 26 de l’élection de Coutances).

Paroisses recensées en 1735 : 100 au total.

Élection de ValognesModifier

L’élection de Valognes perdit 16 paroisses en 1639 au profit de l’élection de Carentan. Elle en récupéra 14 par la suite, probablement à la faveur de la suppression de l’élection de Saint-Lô en 1661. Lors de la reconstitution de cette élection en , l’élection de Valognes perdit à nouveau 12 paroisses. Son ressort fut ramené à 175 paroisses.

Paroisses recensées en 1735 : 174 au total.

Élection de VireModifier

Amputée de deux paroisses au profit de l’élection de Bayeux en , l’élection de Vire récupéra ultérieurement celle de Coulvain.

Paroisses recensées en 1735 : 124 au total.

La généralité d’après le Règlement général du (États généraux)Modifier

Noms des deux bailliages principaux, suivis du nombre de députés à élire et du nom des bailliages secondaires (sur la distinction entre bailliages principaux et secondaires voir l’article Bailliages principaux et bailliages secondaires) :

SourcesModifier

  • Jacques Dupâquier, Statistiques démographiques du Bassin parisien, 1636-1720, Paris, Gauthier-Villars, 1977
    On trouvera notamment dans cet ouvrage la liste des paroisses constituant chacune des élections, avec l’évolution du nombre de leurs feux ou foyers fiscaux de 1636 à 1720.
  • Claude-Martin Saugrain, Nouveau dénombrement du royaume, par généralité, élections, paroisses et feux, Paris, P. Prault, 1735 [lire en ligne]
Le fonds d’archives de la généralité de Caen est conservé aux Archives départementales du Calvados, dans la série C, articles 1 à 6962 (administration générale, affaires militaires, justice, agriculture, commerce, industrie, travaux publics, marine, affaires domaniales, impositions [ XVIe – XVIIIe siècles av. J.-C.].

Voir aussiModifier