Ouvrir le menu principal

Général de l'Armée suisse

rang militaire en Suisse
(Redirigé depuis Général de l'armée suisse)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Général de l'Armée.

Dans l'Armée suisse, le grade militaire de général n'est attribué qu'en temps de guerre.

L’Assemblée fédérale est responsable, en cas de besoin, de nommer un général commandant des armées. Il est en principe choisi parmi les commandants de corps en service.

Depuis le et l'entrée en fonction de la réforme armée XXI, l'Armée suisse dispose toutefois d'un chef, portant le titre de Chef de l'Armée (CdA), portant le grade de commandant de corps (et non général), nommé par le Conseil fédéral.

Liste des généraux de l'Armée suisseModifier

 
Portrait du général Guillaume Henri Dufour

Ci-dessous la liste exhaustive de tous les généraux de l'Armée suisse par période.

Entre parenthèses, on trouve les dates de début et de fin de leur mandat ainsi que l'évènement ayant conduit à leur nomination, à l'exception de la période de la République helvétique où un général était nommé constitutionnellement.

Avant 1798Modifier

Pendant la République helvétiqueModifier

De 1803 à 1847Modifier

 
Portrait du général Ulrich Wille par Ferdinand Hodler.

De 1848 à 2003Modifier

Depuis 2004Modifier

Un officier général est nommé « Chef de l'Armée » avec grade de « commandant de corps ». Il ne porte pas officiellement le titre de général.

Cas spécial de la CoréeModifier

Dans la petite garnison suisse située sur la ligne de démarcation, au sein de la DMZ, entre les deux Corées, un divisionnaire a reçu exceptionnellement le titre de général, afin de pouvoir traiter d'égal à égal avec ses interlocuteurs de la Commission des nations neutres pour la surveillance de l'armistice en Corée (CSNN).

Les chefs de la délégation Suisse à Panmunjom qui ont obtenu le titre de major général (équivalent à un général) durant leur mission sont :

SourceModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier