Général Jacqueminot

nom donné à une rose

'Général Jacqueminot'
Image illustrative de l’article Général Jacqueminot
Rose de 'Général Jacqueminot'

Type Hybride remontant
Obtenteur Roussel
Pays France
Année 1853

'Général Jacqueminot', baptisé en l'honneur du général Jean-François Jacqueminot, est un cultivar de rosier dit hybride remontant du XIXe siècle[1], obtenu en 1853 par Roussel. Il est issu de semis de 'Gloire des Rosomanes' fécondé par 'Géant des Batailles'.
Son buisson d'environ 1,50 m, porte des fleurs parfumées. Il est rustique, mais très sensible aux maladies cryptogamiques par temps humide[2]. Dans le Gers (Midi-Pyrénées), un pied planté en 1988, à l'ombre d'un noyer, n'a jamais été malade, ni jamais traité.[réf. nécessaire]

Par croisement avec 'Victor Verdier' (Lacharme 1859), il a donné naissance au rosier 'Marie Baumann' (Baumann 1863), également de couleur carmin. Il a aussi donné naissance à l'hybride remontant 'Horace Vernet' (Guillot fils 1866) et au rosier grimpant 'Reine Marie-Henriette' (Levet 1878), par croisement avec 'Madame Bérard' (Levet 1872).

C'est la fleur de certaines fraternités étudiantes américaines : Theta Tau, Phi Kappa Psi, Alpha Omicron Pi.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Graham Stuart Thomas, The Graham Stuart Thomas Rose Book, Londres, Frances Lincon Ltd, (ISBN 978-0-7112-2397-4, OCLC 56453873, lire en ligne)
  2. Charlotte Testu, Les roses anciennes, Paris, La Maison rustique - Flammarion, (ISBN 2-7066-0139-6), p. 169 à 178.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier