Ouvrir le menu principal

Géminides
Observation des Géminides en 2013 dans l'hémisphère nord.
Observation des Géminides en 2013 dans l'hémisphère nord.
Caractéristiques
Parent (3200) Phaéton
Mois décembre
Date du maximum 12-14 décembre
Vitesse 35 km/s
Taux horaire zénithal 75+
Radiant
Constellation Gémeaux
Coordonnées équatoriales α : 7h 28m 0s
δ : 32° 0′ 0″

Localisation dans la constellation : Gémeaux

(Voir situation dans la constellation : Gémeaux)
Gemini IAU.svg

Les Géminides sont une pluie d'étoiles filantes observable chaque mois de décembre.

Sommaire

HistoriqueModifier

Les Géminides sont observées pour la première fois à Manchester par l'astronome anglais Robert Philips Greg en décembre 1861[1] (une date très récente par rapport à d'autres essaims tels que les Perséides ou les Léonides), probablement en raison du mauvais temps en hiver et d'un accroissement de leur activité[2].

ObservationsModifier

Les météores de cet essaim peuvent être vus à la mi-décembre et avec habituellement un pic autour du 12 au 14 du mois[3].

Pour les observer, Il suffit de regarder la constellation des Gémeaux au-dessus de l'horizon est. Cependant, les plus longues et les plus brillantes étoiles filantes de cet essaim peuvent apparaître presque n'importe où sur le ciel[3].

Ils ont une vitesse moyenne de 35 km/s, environ la moitié de celle des Perséides, ce qui leur donne une couleur jaunâtre et explique que seulement 4 % laissent des traînées[4].

OrigineModifier

L'essaim des Géminides semble provenir de (3200) Phaéton, astéroïde du groupe de Pallas qui passe près du Soleil tous les 1,4 an[5]. La masse qui s'en échappe est cependant beaucoup trop faible pour expliquer l'essaim, à moins que Phaéton n'ait été beaucoup plus actif dans un passé récent (noyau inactif d'une comète morte ou dormante)[6].

Activité annuelleModifier

Année Activité Pic d'activité THZmax[7]
2006 7-17 décembre 14 décembre 115
2007 15 décembre 122
2008 14 décembre 139
2009 13 décembre 120
2010 7-17 décembre 14 décembre 127
2011 14 décembre 198
2012 4-17 décembre 13-14 décembre 109
2013 4-17 décembre 14 décembre 134
2014 11-19 décembre 14 décembre 253
2015 4-17 décembre 13 et 14 décembre 120
2016
2017 4-17 décembre 13 et 14 décembre
2018 13-16 décembre 14 décembre

Notes et référencesModifier

  1. Robert Philips Greg, E.W. Brayley, A. S. Herschel & J. Glaisher, Report on Observations of Luminous Meteors, 1862–63 (London, 1864) ; R.P. Greg, « A general comparative table of radiant – positions and duration of meteor-showers », Mon. Not. R. Astron. Soc., vol 32, 1872, p.345–354.
  2. (en) Petrus Matheus Marie Jenniskens, Meteor Showers and Their Parent Comets, Cambridge University Press, , p. 400.
  3. a et b Guillaume Cannat, Le ciel à l'œil nu en 2017, Nathan, , p. 132.
  4. (en) Gary W. Kronk, Meteor showers: a descriptive catalog, Enslow Publishers, , p. 246.
  5. « Ça se passe là haut... », sur www.ca-se-passe-la-haut.fr
  6. (en) Man-To Hui et Jing Li, « Resurrection of (3200) Phaethon in 2016 », The Astronomical Journal, vol. 153, no 1,‎ , article no 23 (DOI 10.3847/1538-3881/153/1/23).
  7. (en) IMO Meteor Shower Calendar - Geminids

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier