Futur antérieur (X-Men)

Bande dessinée

Futur antérieur
Days of Future Past
141-142e épisode de la série Uncanny X-Men
Scénario Chris Claremont
Dessin John Byrne
Couleurs Glynis Wein
Encrage Terry Austin
Genre(s) Super-héros

Thèmes Science-fiction dystopique
Personnages principaux Les X-Men
Les Sentinelles
Mystique et la Confrérie des Mauvais Mutants
Lieu de l’action Réalité alternative de la Terre (Terre-811) et réalité standard Marvel (Terre-616)
Époque de l’action futur (2013) et passé (1980)

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue originale Anglais
Titre original Days of Future Past
Éditeur Marvel Comics
Première publication janvier–février 1981
ISBN (ISBN 0-7851-1560-9) (comic)
(ISBN 0871355825) (graphic novel)
(ISBN 0785102981) (Essential X-Men vol. 2)

Adaptations X-Men: Days of Future Past (film, 2014)

Futur antérieur (Days of Future Past) est une histoire de bande dessinée en deux épisodes, parue en 1981 dans les numéros 141 et 142 de la série de comic book Uncanny X-Men de la maison d'édition Marvel Comics. Scénarisée par Chris Claremont et dessinée par John Byrne, c'est l'une des histoires les plus populaires de la saga X-Men qui a été revisité plusieurs fois, notamment dans le film X-Men: Days of Future Past (2014) de Bryan Singer.

L’histoire fait partie des événements majeurs de l'univers Marvel et fut classée en 2001 par les fans de la série comme la 25e meilleure histoire des bandes-dessinées publiées par Marvel Comics[a].

Historique de la publicationModifier

L'histoire Days of Future Past correspond à la fin du duo formé par le scénariste Chris Claremont et le dessinateur John Byrne à la tête de la série X-Men, leur collaboration ayant engendré le renouveau et le succès de la franchise à la fin des années 1970 jusqu'au début des années 1980[1].

À la suite de désaccords de plus en plus nombreux avec Claremont et une envie d’écrire ses propres histoire, John Byrne quitte la série à l’issue d’Uncanny X-Men #143. Futur Antérieur (premier titre français de Days of Future Past, alors publié en France par les éditions Lug) représente le dernier grand moment du dessinateur canadien dans cette série[1].

ContexteModifier

L'histoire Days of future Past prend place dans un moment fluctuant pour l'équipe des X-Men. Après la mort de Jean Grey, ce qui a conduit au départ de Scott Summers (Cyclope), les X-Men cherchent un nouvel équilibre[1].

Le personnage de Tornade, nouvelle leader de l'équipe à la suite du départ de Cyclope, fait là ses premiers pas à ce poste et, comme le remarquera Wolverine, a des méthodes bien différentes de celles de Scott Summers. Dans le même temps, la jeune Kitty Pride (nommée à l'époque « Étincelle » en VF), vient tout juste d'arriver dans l’équipe et apprend à peine à maîtriser ses pouvoirs, se cherchant une place dans ce nouvel environnement. Enfin, à cette époque, Diablo doit faire face une énigme en la personne de Mystique (un personnage transfuge de la série Miss Marvel, qui devient à partir de cette époque une ennemie historique des X-Men) qui semble connaître le mutant à la peau bleue[1].

RésuméModifier

Le récit joue sur deux époques de l'univers Marvel qui s’entrecroisent constamment, celle des X-Men de 1980 dans la réalité standard Marvel, et les survivants d'un avenir hypothétique situé en 2013[1].

En 2013, dans un avenir d'une réalité alternative dystopique (sur la Terre-811[2]), après l'assassinat du sénateur Robert Kelly (en) sur fond de haine anti-mutante, le gouvernement américain a réactivé les robots chasseurs de mutants les Sentinelles, qui ont finalement pris le pouvoir aux États-Unis. Les Sentinelles traquent les mutants (ainsi que les héros et vilains non mutants) pour les capturer et placent les survivants dans un camp d’internement à New York dans le Bronx[1], neutralisant leurs super-pouvoirs par la pose de colliers inhibiteurs. Après avoir conquis les États-Unis et tué la majorité des mutants (notamment Charles Xavier, le leader des X-Men) et les créatures surhumaines qui y vivent, les Sentinelles se tournent maintenant vers le reste du monde, projetant d'envahir le Canada. Les autres pays, conscients du plan des Sentinelles, s’apprêtent à utiliser leurs armes nucléaires contre eux en cas d'attaque[1].

À la veille d'un holocauste nucléaire redouté, les quelques X-Men encore vivants en 2013 sont Katherine Pryde (nommée dans cette réalité « Kate » Pryde[b]), Magnéto (maintenant âgé, paraplégique et en chaine roulante), Tornade, Colossus et Wolverine (seul mutant encore en liberté qui mène la résistance au Canada ; il ne peut pas utiliser ses pouvoirs sous peine d'être détecté par les Sentinelles), aidés de Franklin Richards et de son épouse[1]. Grâce à l’épouse de Franklin (Rachel Summers), une télépathe, l'esprit de Kate Pryde est envoyé dans le passé, en 1980, afin de posséder le corps de son plus jeune être (Kitty Pryde) et, ainsi, prévenir ses coéquipiers X-Men de cette époque de l'événement crucial qui va arriver dans l'histoire homme-mutants : l'assassinat du sénateur Robert Kelly par Mystique et son équipe tout juste reformée de la Confrérie des mauvais mutants[3]. La mort de Kelly est en effet le point de départ d’une réaction en chaîne qui mènera à l’éradication des mutants[1].

Faisant équipe avec ses coéquipiers X-Men de 1980, Kate Pryde obtient leur aide et réussit finalement sa mission. Par la suite, son esprit retourne à son époque d'origine en 2013 et réintègre son corps alors que l'esprit de son alter ego de 1980 est restauré sans aucun souvenir de l’évènement.

Le monde de 2013 n'apparaît ensuite plus dans cette histoire ; les X-Men de 1980 sont donc laissés dans l'expectative, ne sachant pas si leur futur dystopique a été évité ou simplement retardé[4]. Toutefois, au cours de l'histoire et pendant la mission de Kate Pryde dans le passé, on voit les survivants de 2013 se faire tous progressivement tuer après avoir tenté de s'enfuir de leur prison, mais le récit ne stipule pas si la réussite de la mission de Kate a changé cette version du futur[1].

SuiteModifier

Une suite, intitulée X-Men: Years of future past (scénario de Marguerite Bennett (en), dessins de Mike Norton)[5], est publiée d'août à novembre 2015 durant l’évènement Marvel Secret Wars.

Parutions en recueilsModifier

  • Days of Future Past (trademark paperback) (ISBN 0-7851-1560-9) : X-Men #138–141, The Uncanny X-Men #142–143 et X-Men Annual #4
  • Days of Future Past (graphic novel) (ISBN 0-87135-582-5) : X-Men #141 et The Uncanny X-Men #142
  • Essential X-Men (vol. 2) (ISBN 0-7851-0298-1) : X-Men #120–141 et The Uncanny X-Men #142–144

AccueilModifier

En 2014, dans sa critique de l'histoire sur le site dailymars.net, Jérôme Tournadre indique notamment :

« (...) Days of Future Past marqua également le lecteur parce qu’il nous montre pour la première fois le cauchemar de Xavier et des X-Men. (...) En jouant sur l’idée d’un futur apocalyptique, Claremont et Byrne mirent un visage sur une menace qui pèse constamment sur la série. Si on sait maintenant ce qui pourrait arriver, alors on craint davantage ce qui arrive aux personnages. Au delà de l’histoire, Days of Future Past est également un nouvel exemple de la synergie entre Claremont et Byrne et de leur capacité à livrer un récit passionnant et formellement parfait. L’histoire est savamment rythmée entre les deux époques, relançant à chaque fois l’intérêt pour la suite, Claremont et Byrne arriv[a]nt à nous faire croire à un futur terrifiant en quelques pages (...)[1]. »

Adaptations dans d'autres médiasModifier

TélévisionModifier

CinémaModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. 100 Greatest Marvels of All Time (en), Volume 1 (2001).
  2. Katherine « Kitty » Pryde, nommée dans le futur de cette histoire « Kate » Pryde.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h i j et k « On a lu… X-men – Days of Future Past de Chris Claremont et John Byrne », Jérôme Tournadre, dailymars.net, 16 mai 2014.
  2. (en) Official Handbook of the Marvel Universe: Alternate Universes 2005, Marvel Comics, 2005.
  3. (en) Chris Claremont (scénario), John Byrne (dessins) et Terry Austin (encrage), The Uncanny X-Men #141 : « Days of Future Past », Marvel Comics, .
  4. (en) Chris Claremont (scénario), John Byrne (dessins) et Terry Austin (encrage), The Uncanny X-Men #142 : « Mind out of Time », Marvel Comics, .
  5. « Years of Future Past (2015) », bedetheque.com (consulté le 28 novembre 2019).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier