Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Fukagawa (Tokyo)

(Redirigé depuis Fukagawa (Tōkyō))

Fukagawa (深川?) est un quartier de l’arrondissement de Kōtō-ku à Tokyo au Japon, situé au bord de la Sumida-gawa, à 3 km du Palais impérial et de la gare de Tokyo. Il est divisé en deux districts et comprend 3 511 habitants[1].

Fukagawa
Le temple Fukagawa Fudoson
Le temple Fukagawa Fudoson
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Tōkyō
Arrondissement Kōtō-ku
Code postal 135-0033
Démographie
Population 3 511 hab. (01/01/2011)
Géographie
Coordonnées 35° 40′ 37″ nord, 139° 47′ 49″ est
Cours d’eau Sendai-bori-gawa
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon
City locator 14.svg
Fukagawa

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon
City locator 14.svg
Fukagawa
Sanctuaire Bashō Inari

Sommaire

HistoireModifier

Fukagawa était à l’origine un quartier marchand de l’ancienne ville d’Edo. Le quartier est historiquement connu pour avoir accueilli le poète Matsuo Bashō, qui vécut de 1680 à 1689 à Morishita, au nord de Fukagawa, ainsi que le pharmacologue Gennai Hiraga et le cartographe Tadataka Inō.

L’intérêt principal du quartier réside aujourd'hui dans ses parcs et ses temples.

Lieux remarquablesModifier

  • Musée Fukagawa Edo 深川江戸資料館 (Fukagawa Edo Shiryōkan?) : Créé en 1986, le musée héberge une reproduction grandeur nature du quartier tel qu’il était dans les années 1830, durant l’Ère Edo, ainsi qu’une collection d’images présentant la vie quotidienne de l’époque.
  • Jardins Kiyosumi Teien (清澄庭園, Kiyosumi Teien?) : autrefois propriété d’un daimyo puis de Iwasaki Yatarō, fondateur de la société Mitsubishi, les jardins s’étendent sur 81 hectares et ont été aménagés dans le style Kaiyu-shiki-rinsen-teien, typique de l’époque Meiji, c’est-à-dire jardins-promenade avec arbres et étang. Il comprend ainsi un étang, peuplé d’oiseaux et agrémenté de plusieurs petites îles, de collines artificielles, de rochers précieux et d’une flore très variée : cerisiers, pruniers, pins noirs, rhododendrons, hortensias, iris, azalées, daphnés, camélias, etc. Le 31 mars 1979, le jardin fut classé Site exceptionnel par la Ville de Tōkyō.
  • Pont Umibe (海辺橋, Umibe-bashi?) : ce pont qui enjambe la rivière Sendai-bori fut le point de départ du voyage du poète Matsuo Bashō en 1689 durant lequel il écrivit son anthologie « Oku no hosomichi ». Sa statue de bronze se trouve à l’extrémité sud du pont.
  • Temple Fukagawa Enma (深川閻魔堂, Fukagawa Enma-dō?) : fondé en 1629 et également connu sous le nom de Kentai-san Hojo-in, ce temple est dédié au Dieu Enma, version bouddhiste japonaise du dieu hindou Yama, le Dieu de la Mort. À l’intérieur se trouve une statue du dieu Enma de 3,5 mètres, des urnes contenant les cendres des défunts et des peintures de l’au-delà, les procès et jugements qu’endurent les défunts ayant eu une mauvaise conduite dans leur vie et n’ayant par gardé les enseignements du Bouddha.
  • Temple Fukagawa Fudoson (ja) (深川不动尊, Fukagawa Fudoson?) : édifié en 1703 pour remercier la vague de prospérité qui avait touché la ville d’Edo, ce temple bouddhiste de la secte Shingon est connu pour être le temple dédié à la sécurité routière : les fidèles prient pour être en sécurité sur les routes et beaucoup de voitures attendent sur le parvis pour y être bénies.
  • Parc de Kiba (木場公園, Kiba Koen?) : ce parc de 24 hectares est divisé en deux parties par la rivière Sendai-bori qui la traverse d’ouest en est. La partie nord du parc possède six cours de tennis, une aire sportive, une aire de jeux et accueille le Musée d'art contemporain de Tokyo. La partie sud est un endroit idéal pour le pique-nique et comprend un grand espace vert, une aire de barbecue, une piste d’athlétisme et des jardins botanique. Un grand pond piétonnier relie les deux parties du parc.
  • Sanctuaire Tomioka Hachiman (富岡八幡宮, Tomioka Hachiman-gū?) : Fondé en 1627 et dédié au Dieu Hachiman, ce sanctuaire entouré de jardins boisés fut reconstruit plusieurs fois à la suite de plusieurs incendies et des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Il est à l’origine du Kanjin-zumo (勧进相扑), ancêtre de l’actuel sumo professionnel, et possède de nombreuses dédicaces aux yokozuna gravées sur des tablettes de pierre.
  • Temple Mantoku-in (万徳院, Mantoku-in?) : Ce petit temple au faible intérêt architectural possède un cimetière dans lequel ont été enterrés de nombreux lutteurs de sumo.
  • Sanctuaire Bashō Inari (芭蕉稲荷神社, Bashô-inari-jinja?) : Dédié à Matsuo Bashō, ce petit temple possède des représentations de pierre de la célèbre grenouille tirée de ses poèmes, ainsi que d’autres monuments dédiés au poète.
  • Matsuo Bashô Memorial Park (松尾芭蕉記念公園, Matsuo Bashô kinen kôen?) : Le parc est dominé par la statue de bronze du poète Bashô et comprend également des bananiers japonais et un étang.
  • Musée Bashô (芭蕉記念館, Bashô Kinenkan?) : Petit musée consacré à Bashô composé d’une présentation vidéo et de rouleaux calligraphiés présentant les œuvres et la vie du poète.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier