Fujiwara no Hidehira

militaire japonais
Fujiwara no Hidehira
藤原秀衡.jpg
Fujiwara no Hidehira, par Kikuchi Yōsai.
Fonction
Chinjufu-shōgun
à partir de
Biographie
Naissance
(?)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom dans la langue maternelle
藤原秀衡Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Fujiwara no Motohira (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
安倍宗任の長女 (藤原基衡の室) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
佐々木秀義の伯母 (藤原秀衡の正室) (d)
徳尼公 (d)
信夫佐藤氏の娘 (藤原秀衡の妻) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
藤原国衡 (d)
Takahira Fujiwara (d)
藤原通衡 (d)
Fujiwara no Tadahira (d)
Fujiwara no Yasuhira
藤原頼衡 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
藤原基成 (d) (beau-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Taille
1,64 mVoir et modifier les données sur Wikidata

Fujiwara no Hidehira (藤原 秀衡?, 1122-) fut à partir de 1157 le troisième dirigeant du clan Ōshū Fujiwara dans la province de Mutsu, au Japon. Nommé chinjufu-shogun (général contre les Aïnous), il contrôlait son territoire indépendamment du pouvoir central.

En 1185, il offrit l'asile à Minamoto no Yoshitsune (qu'il avait déjà hébergé auparavant) lorsque celui-ci fut poursuivi par son frère Minamoto no Yoritomo. Deux ans plus tard, il laissa en mourant un testament selon lequel il faisait de Yoshitsune son héritier, en lieu et place de son fils Yasuhira. Ce dernier refusa d'admettre ce testament, ce qui causa un conflit au sein des Fujiwara, et permit à Yoritomo de retrouver la trace de Yoshitsune.

On a retrouvé son corps momifié sous l'autel principal du Konjiki-dō du temple Chūson-ji à Hiraizumi, en compagnie de ceux de son grand-père Kiyohira, de son père Motohira et de la tête de son fils Yasuhira, tué au combat contre Yoritomo en 1189.

AnecdoteModifier

Une légende affirme qu'il aurait été élevé par des loups.[réf. nécessaire]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier