Fujiwara no Gōshin

Fujiwara no Gōshin (藤原豪信?), plus communément Gōshin (豪信?), était un peintre et moine bouddhique japonais de style yamato-e, descendant et dernier représentant de la lignée de portraitistes inaugurée par Fujiwara no Takanobu et Fujiwara no Nobuzane. Il peignait comme ses ancêtres des portraits de type nise-e. Parmi ses œuvres connues figurent les rouleaux des Portraits des empereurs et des régents (天子摂関御影, Tenshi sekkan miei, collections impériales) réalisés avec son père ou grand-père Fujiwara no Tamenobu et le portrait de l’empereur Hanazono (1338, Kannon-dō, Chōfuku-ji)[1],[2],[3],[4].

Portait de l’empereur Hanazono, par Gōshin, 1338, Kannon-dō, Chōfuku-ji.

RéférencesModifier

  1. (en) « Fujiwara, Goshin », Benezit Dictionary of Asian Artists sur oxfordreference.com
  2. Kōzō Sasaki, « Japan, Painting, Early painting, Yamatoe, Portraiture », dans The dictionary of Art, vol. 17, Grove’s Dictionaries, , p. 161
  3. (en) « Nise-e », Encyclopædia Britannica en ligne (consulté le )
  4. (en) Miyeko Murase, Emaki, narrative scrolls from Japan, Asia Society, , 175 p. (ISBN 978-0-87848-060-9), p. 125