Frontière entre le Liechtenstein et la Suisse

divise les territoires du Liechtenstein et de la Suisse

Frontière entre le Liechtenstein et la Suisse
Le Liechtenstein, État enclavé entre la Suisse et l'Autriche.
Le Liechtenstein, État enclavé entre la Suisse et l'Autriche.
Caractéristiques
Délimite Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein
Drapeau de la Suisse Suisse
Longueur totale 41 km
Particularités Continue
Historique
Création 1434
Tracé actuel 1806

La frontière entre le Liechtenstein et la Suisse est la frontière séparant deux États alpins enclavés au cœur de l'Union européenne. La délimitation entre les deux pays est fort ancienne, puisqu'elle remonte à 1719, date à laquelle les comtés de Vaduz et de Schellenberg furent réunis[1]. La frontière devint internationale en 1806 quand la principauté devint un État souverain.

DescriptionModifier

Cette ligne de démarcation s’étend entre toute la partie occidentale du Liechtenstein et le canton de Saint-Gall. Elle débute à l’est, à la jonction avec la frontière entre l'Autriche et le Liechtenstein, dans le massif montagneux du Rätikon, puis prend une direction Est-Ouest, passant par le point culminant du Liechtenstein, le Grauspitz, pour ensuite rejoindre la vallée du Rhin, suivant le cours de ce fleuve qui coule dans une direction Sud-Nord jusqu’à l’autre tripoint Autriche–Liechtenstein-Suisse.

Contrôle aux frontièresModifier

Le Liechtenstein ayant intégré l’espace douanier de la Suisse en 1923, le contrôle des frontières est assuré par les gardes-frontières suisses qui ont en charge la surveillance de la frontière entre l'Autriche et le Liechtenstein[2]. Il n'y a donc pas de contrôle entre la Suisse et le Liechtenstein[3].

HistoireModifier

Incidents de l'armée suisseModifier

  • Le ,[4] cinq obus d'artillerie suisses ont accidentellement touché Malbun qui est la seule station de ski du Liechtenstein. Les seuls dommages enregistrés étaient quelques chaises appartenant à un restaurant en plein air[5].
  • Le , juste avant minuit, 75 membres de la milice suisse et plusieurs chevaux de bât ont pris par erreur un mauvais virage et se sont retrouvés à 500 mètres au Liechtenstein dans le district d'Iradug , à Balzers. Les Liechtensteinois leur auraient offert des boissons[5].
  • Le , lors d'un exercice d'artillerie de l'Armée suisse, des obus éclairants provoquèrent accidentellement un incendie dans une forêt à proximité de la forteresse de Saint-Luzisteig (de). Un foehn violent attisa les flammes qui atteignirent rapidement une forêt sur le territoire des Grisons en Suisse appartenant à la commune liechtensteinoise de Balzers[6]. L'incendie, maîtrisé le lendemain, brûla environ 120 hectares de forêt en Suisse et la Confédération dédommagea Balzers comme n'importe quel propriétaire.
  • Le , à la suite d'ordres écrits, les recrues de l'armée suisse traversèrent sans le savoir la frontière et se rendirent à Triesenberg pour y installer un poste d'observation. Les commandants suisses avaient négligé le fait que Triesenberg n'était pas sur le territoire suisse. La Suisse a présenté ses excuses au Liechtenstein pour l'incident[7].
  • En , alors qu'il effectuait une marche de nuit par mauvais temps à proximité de Fläsch dans les Grisons, un groupe de 170 recrues de l'Armée suisse pénétra dans le territoire du Liechtenstein[8]. La troupe n'ayant pas été remarquée, c'est la Confédération qui en informa la Principauté. L'incident n'eut pas de conséquence diplomatique. Un liechensteinois en dira « Ce n'est pas comme s'ils nous avaient envahi avec des hélicoptères d'attaques. Il n'y a pas de problèmes ces choses arrivent »[9],[10].

Sommets frontaliersModifier

PassagesModifier

Municipalités frontalières et points de passage routiersModifier

  Suisse   Liechtenstein
Canton Commune Frontière Frontière Commune Circonscription électorale Image
Autriche
 
Saint-Gall
  Altstätten R
h
i
n

  Ruggell Unterland
  Sennwald
Hofstrasse
Rheinstrasse
Rheinstrasse
Eschner strasse
  Gamprin

  Eschen
  Buchs
Rheinstrasse
Zollstrasse
  Schaan Oberland

  Vaduz
  Sevelen
Rheinstrasse
Zollstrasse
  Triesen
  Wartau
Staatsstrasse
Gagoz
  Balzers  
  Sargans
A
l
p
e
s
 
Grisons
  Fläsch
Steigstrasse
Neue Churerstrasse
 
  Maienfeld



  Triesen
  Fläsch
  Maienfeld

  Schaan
Autriche

Point de passage ferroviaireModifier

Image Lieu Ligne de chemin de fer en Suisse Localité de Suisse Canton suisse Ligne de chemin de fer au Liechtenstein Localité du Liechtenstein Remarques
  Rhin alpin Ligne de Feldkirch à Buchs Buchs Saint-Gall   Ligne de Feldkirch à Buchs Schaan

Notes et référencesModifier

  1. Voir l'Histoire du Liechtenstein sur le site officiel de la principauté.
  2. Voir le Traité entre la Suisse et la Principauté de Liechtenstein concernant la réunion de la Principauté de Liechtenstein au territoire douanier suisse.
  3. Annexes de la Convention de Bâle, country facts sheet.
  4. « Pocket 'war' », The Canberra Times,‎ (lire en ligne)
  5. a et b « Swiss Soldiers Inadvertently Invade Liechtenstein », Sarasota Herald-Tribune,‎ (lire en ligne).
  6. « Balzerz » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne. consulté le 17 mai 2011.
  7. « Swiss Inform Liechtenstein of Error in Troop Maneuvers », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2009).
  8. Recrues suisses au Liechtenstein par erreur, rts.ch, consulté le 17 mai 2011. (Attention: La seconde partie de l'article concernant l'incendie de 1985 est erronée.)
  9. « Swiss in Liechtenstein 'invasion' », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2007)
  10. « Whoops! Swiss Accidentally Invade Liechtenstein », ABC News,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2007).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier