Front national des combattants

Le Front national des combattants (abrégé en FNC) est un parti politique français fondé en 1957 par Jean-Marie Le Pen.

Front national des combattants
Cadre
Type
Pays

HistoriqueModifier

Il succède à l'éphémère Mouvement national d'action civique et sociale (MNACS), dissident de l'Union de défense des commerçants et artisans (UDCA) et présidé par Louis Alloin.

Dominique Chaboche[1] en était l’un des premiers adhérents aux côtés d’anciens poujadistes, comme Jean-Maurice Demarquet, Alain Jamet, mais également Georges Sauge et Jean-Pierre Reveau. Son journal était le bimensuel L'Unité, que géraient notamment Jean-Marie Le Pen et Guy Mougenot. Le parti, qui se saborde en 1958 (avant les législatives de la même année), est considéré comme l'ancêtre du Front national (FN).

Il a comme épigone le Front national pour l'Algérie française (FNAF), qui connaît une brève existence en juillet-décembre 1960 (date à laquelle il est dissous en conseil des ministres[2]).

Le FNC est lui dissous en [2].

RéférencesModifier

  1. « Disparition : Dominique Chaboche », dans Le Monde, 20 novembre 2005.
  2. a et b http://www.ipolitique.fr/archive/2013/02/07/front-national-jean-marie-le-pen.html.

BibliographieModifier