Front de libération du Dhofar

parti politique

Le Front de libération du Dhofar (FLD ; en arabe : جبهة تحرير ظفار) était un front communiste fondé dans le but de créer un État séparatiste dans le Dhofar, la province méridionale d'Oman, qui partageait une frontière avec le Yémen du Sud[1]. Le FLD a été créé par des jeunes communistes (marxistes-léninistes)[2] à Salalah en 1965. Leur objectif principal était d'obtenir des fonds pour le développement de la région[3] et aussi de mettre fin au règne du sultan de Mascate et d'Oman (Saïd ibn Taïmour)[4].

Les deux personnages dirigeants au cœur de la courte histoire du Front étaient Musallam bin Nufl et Youssef bin Alawi bin Abdullah[5],[6].

Soutenus par le Yémen du Sud, ils ont mené une insurrection de 10 ans contre les forces armées du sultan de Mascate et Oman[4]. L'armée du sultanat, soutenue par l'Iran et le Royaume-Uni, a réussi à repousser le FLD et à pousser ses forces vers la frontière avec le Yémen et les montagnes en 1976.

RéférencesModifier

  1. UK, « FCO 51/41 Dhofar Liberation Front », discovery.nationalarchives.gov.uk (consulté le )
  2. Peter Janke et Richard Sim, Guerrilla and terrorist organisations: a world directory and bibliography, Macmillan, (ISBN 978-0-02-916150-0, lire en ligne), p. 265
  3. Kendall D. Gott, U. S. Army and the Interagency Process: Historical Perspectives: The Proceedings of the Combat Studies Institute 2008 Military History Symposium, DIANE Publishing, (ISBN 978-1-4379-2380-3, lire en ligne), p. 203
  4. a et b John Townsend, Oman: the making of a modern state, C. Helm, (ISBN 978-0-85664-446-7, lire en ligne), p. 98
  5. (en) Marc Valeri, Oman: Politics and Society in the Qaboos State, Hurst, (ISBN 9781850659334, lire en ligne), p. 60
  6. (en) J. E. Peterson, Oman's Insurgencies: The Sultanate's Struggle for Supremacy, Saqi, (ISBN 9780863567025, lire en ligne), p. 200