Frode Jakobsen

Frode Jakobsen
Illustration.
Le Conseil danois pour la Liberté : Frode Jakobsen est le 3e à gauche.
Fonctions
Ministre danois sans portefeuille
Premier ministre Vilhelm Buhl
Gouvernement Buhl II
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Østre Jølby (Danemark)
Date de décès (à 90 ans)
Lieu de décès Himmelev (Danemark)
Parti politique SD
Profession Écrivain

Frode Jakobsen, né le à Østre Jølby (Danemark) et mort le à Himmelev (Danemark), est un écrivain et homme politique danois, principalement connu pour ses activités de résistance à l'occupation allemande du Danemark pendant la Seconde Guerre mondiale.

BiographieModifier

Frode Jakobsen est né près de la mer Baltique, à Østre Jølby sur la commune de Mors. Il passe en 1939 son Candidatus magisterii, maîtrise ès arts.

Avant même l'occupation, Frode Jakobsen lutte contre le nazisme et prend contact avec les réfugiés allemand. Son activité pendant l'occupation est le prolongement de cette attitude. En 1941, il fonde « l'Anneau », une organisation secrète de résistance. Deux ans après, il est un des principaux membres du Conseil danois pour la Liberté qui coordonne les activités de résistance contre les Allemands, jusqu'à la libération du territoire danois.

Après la guerre, il est ministre sans portefeuille dans le gouvernement de la libération. Il appartient au Parti social-démocrate jusqu'en 1973.

Dans son livre I Danmarks Frihedsråd, il raconte comment il a contribué à faire travailler ensemble les organisations de résistance jusqu'à la libération.

Le Prix Frode Jakobsen est décerné chaque année depuis 1995 à une personnalité pour son courage politique.

ŒuvresModifier

Les œuvres de Frode Jakobsen sont classées par ordre de première publication connue.

  • Til sidst kommer man hjem, 1934 et 1984.
  • Nietzsches kamp med den kristelige moral, 1940 et 1972.
  • Europabevægelse og Europaråd, 1950.
  • Europa - og Danmark, 1953.
  • En Huskeseddel, 1954.
  • En redegørelse : 29. august 1956, 1956.
  • Standpunkter : fra besaettelsestid til Vietnam, 1966.
  • Nej, der skal ikke ties, 1972.
  • I Danmarks Frihedsråd, Gyldendal, 1975 ; huit éditions jusqu'en 1986.
  • Da leret tog form, 1976 ; 1984 ; 1985.
  • Alt hvad der jager min sjæl, Gyldendal, 1977.
  • Jeg vil være en fugl før jeg dør, 1979.
  • Nazismen blev min skæbne, 1982 ; 1983 ; 1988.
  • Mod et mål man aldrig skal nå, Gyldendal, 1987.
  • Om to krige, Gyldendal, 1989.
  • Slægt skal følge, 1990.

BibliographieModifier

  • (da) Sven Ove Gade, Frode Jakobsen : en biografi, Copenhague, Gyldendal, 2004, 589 pages (ISBN 87-02-01982-5) – comporte une bibliographie p. 550-578[1].
  • « Jakobsen, Frode », dans Who's who in Europe, International Publications Service, Editions Servi-Tech, p. 2649.

Sources et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier