Fritz Jean

Fritz Jean, né à Cap-Haïtien[1], est un économiste, écrivain et homme d'État haïtien. Membre du parti Unité patriotique, il fut Premier ministre du [2] au . Le 30 janvier 2022, il est élu président de la République à titre provisoire par les associations politiques ayant contribué à la signature des accords de Montana[3].

Fritz Jean
Illustration.
Fonctions
Président de la République d'Haïti[N 1]
(provisoire)
En attente d’investiture –
Élection 30 janvier 2022
Premier ministre Steven Benoît
Prédécesseur Jovenel Moïse (indirectement)
Premier ministre d'Haïti

(1 mois et 2 jours)
Président Jocelerme Privert (provisoire)
Gouvernement Non approuvé
Législature 50e
Prédécesseur Evans Paul
Successeur Enex Jean-Charles
Biographie
Nom de naissance Fritz Alphonse Jean
Lieu de naissance Cap-Haïtien (Haïti)
Nationalité haïtienne
Parti politique Inite
Diplômé de Université Fordham
Profession Économiste

Fritz Jean
Premiers ministres d'Haïti
Présidents de la République d'Haïti

BiographieModifier

Carrière professionnelleModifier

Économiste, il a occupé la charge de gouverneur de la Banque de la République d'Haïti[2] de 1998 à 2001.

De 2012 à 2016, il est le président de la Chambre de commerce, d'industrie et des métiers du département du Nord-Est.

Parcours politiqueModifier

Premier ministreModifier

Le , il fait partie des candidats proposés par le président provisoire, Jocelerme Privert, pour occuper le poste de Premier ministre[4]. Le , il est officiellement nommé Premier ministre par ce dernier[5], [2], à l'issue d'une consultation conjointe avec le président de la Chambre des députés, Cholzer Chancy, et le vice-président du Sénat de la République, Ronald Larêche. Il est ensuite investi le 26 du même mois[6].

Le , il forme son gouvernement[7].

Le , son gouvernement est renversé par l'Assemblée nationale[8]. Enex Jean-Charles lui succède[8].

Désignation comme président provisoire par l'oppositionModifier

En janvier 2022, dans le cadre de l’établissement d’un gouvernement provisoire de transition, il présente sa candidature comme président de la République au Conseil de transition, institué lors de la signature des accords de Montana.

Le 30 janvier 2022, il est élu président provisoire par les délégués avec plus de 62 % des voix[9]. Il arrive ainsi devant son principal adversaire Edgard Leblanc qui récolte un peu plus de 37 %.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La légitimité d'Ariel Henry à diriger le pays est contestée par Fritz Jean, désigné à cette même fonction par l'accord Montana d'opposition le 30 janvier 2022. Ariel Henry demeure reconnu internationalement comme Premier ministre, notamment par le Core Group, bâti autour des États-Unis. Le tiers du Sénat et l'opposition estiment que le mandat d'Henry se termine le 7 février 2022, date de la fin du mandat du président assassiné Jovenel Moïse.

Notes et référencesModifier